Gare de Miramas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miramas
Image illustrative de l'article Gare de Miramas
Gare entrée côté ville
Localisation
Pays France
Commune Miramas
Adresse Place Pierre Beley
13140 Miramas
Coordonnées géographiques 43° 34′ 50″ nord, 4° 59′ 58″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
Intercités
TER PACA
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Avignon à Miramas
Miramas à l'Estaque
Voies 5 à quai + voies de service
Quais 1 latéral et 2 centraux
Altitude 49 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Miramas

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Miramas

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
Miramas

La gare de Miramas est une gare ferroviaire française des lignes de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, d'Avignon à Miramas et de Miramas à l'Estaque. Elle est située sur le territoire de la commune de Miramas, à l'ouest de la ville, dans le département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des TGV. Elle est également une gare régionale desservie par trains express régionaux TER Provence-Alpes-Côte d'Azur circulant entre Miramas et Marseille-Saint-Charles.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique (PK) 809,280[1] de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles et au PK 68,536[2] de la ligne d'Avignon à Miramas. Elle est également l'origine de la ligne de Miramas à l'Estaque. Son altitude est de 49 m.

La gare avec un TER Marseille-Lyon à quai
La gare avec un TER Marseille-Lyon à quai.

Histoire[modifier | modifier le code]

Miramas entre dans l'histoire ferroviaire dès les débuts de ce mode de transport ; la commune est l'un des sites d'implantation d'un débarcadère[3] dans le projet de la ligne Lyon - Marseille, adopté le [4]. Lors de la réunion du conseil municipal du , le maire Augustin Amet propose une station près du pont du Moutonnet. Le lieu n'étant pas adapté, l'endroit finalement retenu est la ferme du Pasty, ou Paty, située au lieu-dit la Bivoie d'Entressen à plus de 3 km du village. À l'ouverture de la ligne le , la nouvelle station est nommée Constantine où un nouveau quartier va se constituer[4].

Le trafic ferroviaire augmente rapidement, et un projet de gare de triage se concrétise. Avec son ouverture en 1893, l'importance de l'activité amène de nouveaux habitants travaillant notamment pour les chemins de fer. Le , un décret confirme l'évolution du quartier qui devient Miramas-Gare, chef-lieu communal ; l'ancien village prend le nom de Miramas-le-Vieux[5].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

L'entrée du bâtiment voyageurs.
L'entrée du bâtiment voyageurs.

Gare SNCF[6], elle dispose d'un personnel permanent. Le bâtiment voyageurs est ouvert tous les jours avec deux guichets et une borne de réservation automatique[6].

Desserte[modifier | modifier le code]

Miramas est desservie par plusieurs types de relations  : deux TGV quotidiens Paris - Miramas dans les deux sens, et des trains TER PACA sur la ligne 07 Marseille - Miramas (via Port de Bouc ou Rognac), la ligne 08 Marseille-Arles-Tarascon-Avignon, la ligne 09 Marseille-Avignon (via Salon ou Cavaillon), la ligne 10 Marseille-Avignon-Orange-Valence et la ligne 11 Marseille-Nimes-Montpellier[7].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un local d'informations pour la compagnie de transport de Ouest Provence (Ulysse) est présent en gare. Un parc pour les vélos est aménagé[6].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[8].

Gare de triage[modifier | modifier le code]

L'avenir de l'importante gare de triage de Miramas, dans le projet SNCF de réorganisation du Fret, est au centre des préoccupations de la population locale, du fait notamment des emplois liés[9].

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Miramas-Gare - avenue de la Gare, carte postale ancienne.
  • Passage d'un train militaire en gare de Miramas, carte postale ancienne.
  • Miramas - Gare - intérieur de la gare, carte postale ancienne.
  • Miramas : la gare P.L.M., carte postale ancienne.
  • Miramas - Gare : passage à niveau, cliché A. Parrand, carte postale ancienne.
  • Miramas - Gare : vue panoramique du triage P.L.M., carte postale ancienne.
  • Miramas - Gare : intérieur de la gare - arrivée d'un express, carte postale ancienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Blier, « Planche 81 », dans Nouvelle géographie ferroviaire de la France, tome 2.
  2. Livre : Nouvelle géographie ferroviaire de la France par Gérard Blier, Tome 2, Planche 98.
  3. Aux débuts du chemin de fer, débarcadère et station sont utilisés dans les textes officiels, le terme « gare » ne viendra que plus tard.
  4. a et b Site officiel Miramas Tourisme, Ces jours qui changèrent la face de Miramas-le-Vieux lire (consulté le 22/11/2009).
  5. Miramas info no 77, l'aventure du rail à Miramas ou l'histoire de deux destins, p. 12 lire (consulté le 22/11/2009).
  6. a, b et c Site SNCF Ter Paca, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Miramas lire en ligne (consulté le 24 avril 2011).
  7. Site SNCF TER Paca, Gare de Miramas fiches horaires lire (consulté le 29/11/2009).
  8. Site Fret SNCF : la gare de Miramas.
  9. Miramas info no 77, dossier sur l'avenir du Fret à Miramas, p. 5-9 lire (consulté le 22/11/2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Municipalité de Miramas, L'avenir du Fret à Miramas, un enjeu pour notre commune, dossier, Miramas info no 77, 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Gare de Lyon Arles TGV Terminus Terminus
Avignon-Centre Saint-Martin-de-Crau TER PACA Rognac
ou Saint-Chamas
Marseille-Saint-Charles
Avignon-Centre Salon TER PACA Saint-Chamas Marseille-Saint-Charles
Avignon-Centre Salon TER PACA Terminus Terminus
Terminus Terminus TER PACA Saint-Chamas Marseille-Saint-Charles
Terminus Terminus TER PACA Istres Marseille-Saint-Charles
Lyon-Part-Dieu Arles
ou Saint-Martin-de-Crau
TER Rhône-Alpes /
PACA
Rognac
ou Marseille-Saint-Charles
Marseille-Saint-Charles
Marseille-Saint-Charles Rognac TER PACA /
Occitanie
Saint-Martin-de-Crau
ou Arles
Montpellier
ou Narbonne