Foncteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

En mathématiques, le foncteur est la généralisation aux catégories de la notion de morphisme.

Définitions[modifier | modifier le code]

Un foncteur (ou foncteur covariant) F : CD d'une catégorie C dans une catégorie D est la donnée

  • d'une fonction qui, à tout objet X de C, associe un objet F(X) de D,
  • d'une fonction qui, à tout morphisme f : XY de C, associe un morphisme F(f) : F(X) → F(Y) de D,

qui

  • respectent les identités : pour tout objet X de C,
  • respectent la composition : pour tous objets X, Y et Z et morphismes f : XY et g : YZ de C,

Un foncteur contravariant G d'une catégorie C dans une catégorie D est un foncteur covariant de la catégorie opposée Cop dans D. À tout morphisme f : XY de C, il associe donc un morphisme G(f) : G(Y) → G(X) de D, et l'on a la « relation de compatibilité » G(gf) = G(f) ∘ G(g).

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Le foncteur identité d'une catégorie C, souvent noté 1C ou idC : CC, qui envoie chaque objet et morphisme de C sur lui-même.
  • Les foncteurs d'oubli qui envoient les objets d'une catégorie sur des objets d'une autre catégorie en « oubliant » certaines propriétés de ces objets :
    • le foncteur de Ab dans Grp qui à un groupe abélien associe le groupe lui-même, mais dans la catégorie qui contient aussi les groupes non abéliens (on a « oublié » le fait que le groupe est abélien) ;
    • le foncteur de Grp dans Set qui à un groupe associe son ensemble sous-jacent (on a « oublié » la structure de groupe).
  • Pour tout objet X d'une catégorie C localement petite, les deux foncteurs Hom : CSet : Y ↦ Hom (X, Y) (covariant) et Y ↦ Hom (Y, X) (contravariant).
  • Entre deux monoïdes (qui sont des catégories à un seul objet), les foncteurs covariants sont simplement les morphismes de monoïdes.

Propriétés de foncteurs[modifier | modifier le code]

Foncteurs fidèles, pleins, pleinement fidèles[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Foncteur plein et fidèle.

On dit qu'un foncteur F : CD est :

  • fidèle si deux morphismes f, g : XY dans C sont égaux dès que leurs images F(f), F(g) : F(X) → F(Y) dans D le sont ;
  • plein si tout morphisme F(X) → F(Y) est égal à un F(f) ;
  • pleinement fidèle s'il est à la fois fidèle et plein.
Exemples
  • Un morphisme de monoïdes (cf. dernier exemple ci-dessus) est fidèle si et seulement s'il est injectif, et plein si et seulement s'il est surjectif.
  • Le foncteur d'oubli de Ab dans Grp est pleinement fidèle.
  • Le foncteur d'oubli de Grp dans Set est fidèle (mais pas plein) ; plus généralement, si F est l'inclusion d'une sous-catégorie C dans une catégorie D, alors il est fidèle.

Foncteurs conservatifs[modifier | modifier le code]

Trivialement, tout foncteur F : CD préserve les isomorphismes, c'est-à-dire que si f est un isomorphisme dans C alors F(f) est un isomorphisme dans D.

Le foncteur F est dit conservatif si réciproquement, un morphisme f dans C est un isomorphisme dès que F(f) en est un dans D.

Exemples
  • Un morphisme F de monoïdes (cf. fin du § « Exemples » ci-dessus) est conservatif si et seulement si tout antécédent par F d'un élément inversible est inversible.
  • Tout foncteur pleinement fidèle est conservatif.
  • Le foncteur d'oubli de Grp dans Set est conservatif.

Foncteurs adjoints[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Foncteur adjoint.

Soient C et D deux catégories, F un foncteur de C dans D et G de D dans C, tels que pour tout objet et on ait une bijection, naturelle en X et Y,

Alors F est dit adjoint à gauche de G, et G adjoint à droite de F.

Équivalence de catégories[modifier | modifier le code]

Un foncteur F : CD est appelé une équivalence de catégories s'il existe un foncteur G : DC et un isomorphisme naturel de foncteurs entre GF (resp. FG) et l'identité sur C (resp. D). L'équivalence de catégories est une notion plus générale que celle d'isomorphisme de catégories.

Remarques[modifier | modifier le code]

  • Le foncteur constant (tous les objets ont le même objet image et chaque flèche est envoyée sur l'identité) est l'objet terminal de la catégorie des foncteurs.
  • Les foncteurs sont parfois appelés morphismes pour la catégorie Cat des petites catégories.