Garrett Birkhoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Garrett Birkhoff
Garrett Birkhoff.jpeg
Garrett Birkhoff.
Fonction
Président du conseil d'administration
Society for Industrial and Applied Mathematics
-
Wallace Givens (en)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Water Mill Cemetery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Buckingham Browne & Nichols (en) (-)
Université Harvard (-)
Université de Cambridge (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Fratrie
Barbara Birkhoff (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Université Harvard (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Dir. de thèse
Influencé par
Distinctions
Œuvres principales
A Survey of Modern Algebra (d), Birkhoff algorithm (d), Birkhoff polytope (d), Birkhoff's representation theorem (d), théorème de Poincaré-Birkhoff-WittVoir et modifier les données sur Wikidata

Garrett Birkhoff, né le à Princeton dans le New Jersey (États-Unis) et mort le à Water Mill dans l'État de New York (États-Unis), est un mathématicien américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est le mathématicien George David Birkhoff. Après avoir étudié à l'université Harvard jusqu'en 1932, Garret poursuivit sa formation à Cambridge. Algébriste, il fut l'élève de Philip Hall. Lors d'un séjour à l'université de Munich, il rencontra Constantin Carathéodory, qui le poussa à lire Van der Waerden et Speiser. Membre de la Société des amis de Harvard, il passa le reste de sa carrière à y enseigner.

Il publia un Lattice Theory (1940 - Théorie des treillis) remarqué et en 1941, avec Saunders Mac Lane, A Survey of Modern Algebra, (le second cours d'algèbre moderne en anglais après celui de Cyrus Colton MacDuffee).

Son article On the Structure of Abstract Algebras de 1935 fonda également une nouvelle branche des mathématiques, l'algèbre universelle. Il suivait en cela les idées de Charles Sanders Peirce, Ernst Schröder et Alfred North Whitehead. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Birkhoff se lia d'amitié avec John von Neumann. Après-guerre, il s'intéressa à la théorie naissante des ordinateurs et dirigea la thèse de David M. Young, Jr. (en) sur les équations de Poisson. Il travailla également avec Richard S. Varga et publia avec lui des articles relatifs aux opérateurs hermitiens définis positifs et aux méthodes itératives.

Au cours de sa carrière, Birkhoff publia plus de 200 articles et dirigea plus de 50 thèses. Il fut membre de l'Académie nationale des sciences des États-Unis et de l'Académie américaine des arts et des sciences.

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1967 (1940), Lattice Theory, 3 rd ed, American Mathematical Society.
  • 1997 (1941) (en) Garrett Birkhoff et Saunders Mac Lane, A survey of modern algebra, Wellesley, Mass, A.K. Peters, , 5e éd., 500 p. (ISBN 978-1-56881-068-3, OCLC 36170756).
  • 1978 (1950), Hydrodynamics: A study in logic, fact, and similitude, Greenwood Press.
  • 1957 (avec E. H. Zarantonello), Jets, Wakes, and Cavities, Academic Press.
  • 1989 (1962) (avec Gian-Carlo Rota), Ordinary Differential Equations, John Wiley.
  • 1999 (1967) (avec Saunders Mac Lane), Algebra, Chelsea (ISBN 0-8218-1646-2).
  • 1970 (avec Thomas Bartee), Modern Applied Algebra, McGraw-Hill.
  • 1973, Source Book in Classical Analysis, Harvard Uni. Press.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]