Echinochloa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Echinochloa est un genre de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, sous-famille des Panicoideae, originaire des régions tropicales et tempérées chaudes, qui comprend 30 à 40 espèces. Ce sont des plantes herbacées, annuelles ou vivaces, aux tiges dressées ou décombantes, parfois flottantes, pouvant atteindre 3,6 mètres de long. L'inflorescence est composée de racèmes spiciformes.

Le nombre chromosomique de base est x = 9. Les différentes espèces présentent différents niveaux de ploïdie avec un nombre de chromosomes variable (de triploïde à dodécaploïde) : 2n = 27, 36, 42, 48, 54, 72 et 108[3].

Certaines espèces cultivées pour leur grains (millets) ou comme fourrage. Les plus connues sont Echinochloa esculenta) (millet japonais) en Asie de l'Est, Echinochloa frumentacea (millet japonais) en Asie du Sud et Echinochloa stagnina (borgou) en Afrique occidentale.

D'autres espèces sont des mauvaises herbes des cultures. Le panic pied-de-coq (Echinochloa crus-galli) est le plus notoire à cet égard[4] ; il n'est pas facilement supprimé par une couverture végétale tel que le pois mascate (Mucuna pruriens var. utilis)[5]. Le panic faux-riz (Echinochloa oryzoides) est un exemple de mimétisme vavilovien : les plantes ont évolué pour ressembler au riz cultivé (Oryza sativa), leur permettant ainsi d'échapper plus facilement au désherbage[6].

Parmi les organismes pathogènes qui affectent ce genre de plantes figurent notamment un champignon ascomycète Cochliobolus sativus – qui a été repéré sur le panic pied-de-coq – et le virus de la feuille blanche du riz. Ces deux parasites affectent de nombreuses autres espèces de graminées, notamment les plus importantes céréales, et les espèces d'Echinochloa sauvages peuvent leur servir de réservoir naturel. Les champignons Drechslera monoceras et Exserohilum monoceras ont été identifiés avec quelque succès comme des agents auxiliaires de lutte biologique contre le panic pied-de-coq dans les rizières ; ils ne sont toutefois pas suffisamment spécifiques de cet hôte pour que leur utilisation présente un intérêt pratique[7].

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon The Plant List (21 décembre 2017)[8] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tropicos, consulté le 21 décembre 2017
  2. (en) « Genus: Echinochloa P. Beauv. », sur Germplasm Resource Information Network (GRIN) (consulté le 21 décembre 2017).
  3. (en) L. Watson, T.D. Macfarlane & M.J. Dallwitz, « Echinochloa P. Beauv. », sur The grass genera of the world (consulté le 21 décembre 2017).
  4. Pheng et al. (2001)
  5. Caamal-Maldonado et al. (2001)
  6. Barrett (1983)
  7. Huang et al. (2001)
  8. The Plant List, consulté le 21 décembre 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]