Balle (céréale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Balle.
Riz avec sa balle
Bruts de récolte de Petit Epeautre de Haute Provence et grains décortiqués de sa bale

La balle ou bale (voire bâle)[1] est un coproduit dérivé de la transformation des céréales. Elle est constituée par l'ensemble des bractées ou glumelles qui renferment le grain. La séparation intervient durant le battage pour les céréales comme le froment ou le seigle dont les bractées n'adhèrent pas au caryopse. Pour d'autres céréales, comme le riz, l'avoine ou l'amidonnier qui présentent des bractées plus solidaires, il est nécessaire de les extirper au moyen d'un processus de décorticage. Après avoir protégé la graine pendant sa croissance, la balle trouve une nouvelle utilité comme matériau de construction (isolation), engrais ou carburant.

Types de balle[modifier | modifier le code]

Bien que la balle soit biodégradable et puisse être compostée, elle n'était que peu utilisée jusqu'à présent, ce qui explique l'expression populaire « C'est de la balle[2] ! »

Balle de Petit Épeautre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Balle (petit épeautre).

Le petit épeautre ou engrain est une céréale reconnue, notamment le Petit épeautre de Haute-Provence protégé par l'Indication Géographique Protégée. Comme d'autres grains vêtus, cette céréale est recouverte d'une balle. Ce sous-produit de l'agriculture du petit épeautre est valorisé en fourrage, en litière, mais surtout dans la construction où ses propriétés naturelles permettent son utilisation en tant que décoration et isolation[3].

Balle du blé[modifier | modifier le code]

La balle de froment ou de blé est un résidu du battage qui contient peu de substances nutritives (4,5 % de protéines et 1,7 % de matières grasses). L'essentiel est constitué par une matière ligneuse et donne un résidu de cendres de 10 à 11 %. Elle est normalement dispersée dans les champs avec la paille par la moissonneuse-batteuse lors de la coupe. Elle est utilisée dans la litière pour le bétail et parfois comme fourrage de moindre qualité.

Balle de l'avoine et de l'orge[modifier | modifier le code]

La balle d'avoine a de meilleures propriétés nutrives, contenant 5 % de protéines et 2,6 % de matières grasses, quantités inférieures à celles de l'orge cependant.

Balle du riz[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Balle du riz.

La balle qui trouve les meilleures applications est celle du riz.

Annexes[modifier | modifier le code]

  1. « Bale », sur cnrtl.fr, Trésor de la langue française informatisé (consulté le 3 mai 2015)
  2. Dictionnaire de l'Académie française, 12e édition, t. 7, p. 1127.
  3. "Petit Epeautre, le bon grain délivré", Libération, Michel Henry, 6 mars 2015

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]