Liste des seigneurs de Mayenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Duc de Mayenne)
Aller à : navigation, rechercher

Ceci est une liste des seigneurs de Mayenne.

Première Maison de Mayenne (historicité discutée)[modifier | modifier le code]

Pour l'abbé Angot, Mayenne a cet avantage, au point de vue de la clarté historique, qu'un texte écrit vient corroborer à son sujet les données générales de l'histoire. Le procès est donc jugé par lui sous ce rapport : il n'y a point de seigneur de Mayenne avant Geoffroy, fils d'Hamon.

L'abbé Angot apporte une preuve indirecte de ce fait acquis, en montrant comment s'est formée la légende qui prétendrait donner à Mayenne plusieurs générations de seigneurs antérieurs à la féodalité héréditaire.

Article détaillé : Première maison de Mayenne.

La liste des seigneurs de la première maison de Mayenne est donc d'une historicité discutée :

  • Aubert du Maine, fils de Gauzlin III du Maine, comte du Maine serait seigneur de Mayenne du chef de sa femme Mélissende de Mayenne, fille du gouverneur du Cotentin ;
  • Geoffroy Ier de Mayenne (915-980), seigneur de Mayenne ;
  • Juhel Ier de Mayenne (940-), seigneur de Mayenne, et aurait fondé le château de Mayenne.

Deuxième Maison de Mayenne[modifier | modifier le code]

Au début du XIe siècle, Foulques Nerra, comte d'Anjou et suzerain du lieu, inféodait la baronnie déjà importante de Mayenne à Hamon de Mayenne, tige de la famille des Juhel, premiers seigneurs de Mayenne.

Après avoir démontré péremptoirement que la féodalité héréditaire n'existe pas en Mayenne avant le XIe siècle, M. Bertrand de Broussillon[1] en arrive à Mayenne : « Pour Mayenne, dit-il, qui passe pour avoir été un fief dès le IXe siècle, et à qui Guyard de la Fosse donne pour seigneurs à cette époque : Méen, Ruellon, Aubert, Geoffroy et Juhel, la charte 245 du Cartulaire de Saint-Vincent vient préciser les faits de manière à ne laisser aucun doute sur le nom de son premier seigneur, et sur la date de son inféodation. Cet acte, dont la rédaction se place entre 1067 et 1070, fut approuvé par Geoffroy, fils d'Hamon, lequel Geoffroy avait reçu de Foulques Nerra, comte d'Anjou, soit entre 1014 et 1040, la propriété du château de Mayenne. Cette inféodation ne saurait évidemment être placée avant l'an mil, sans attribuer à Geoffroy une longévité d'autant plus exagérée qu'il vivait encore après 1082. ». D'où, de père en fils :

Maison d'Avaugour[modifier | modifier le code]

Maison de Blois[modifier | modifier le code]

Maison de Lorraine[modifier | modifier le code]

À la mort du duc René, son fils aîné le duc Antoine puis ses descendants régnèrent sur le duché de Lorraine et sur les possessions soumises au Saint-Empire romain germanique. Le cadet Claude de Lorraine (voir ci-dessous) reçut les possessions « françaises », dont la baronnie de Mayenne. La branche de la Maison de Lorraine dont il est la tige sera connue comme la famille de Guise.
À la mort de François, le duché de Guise est transmis à son fils aîné Henri Ier de Guise, le Balafré, tandis que le marquisat de Mayenne va au duc d'Aumale Claude II, frère cadet de François. Cependant certains considèrent qu'il faut aussi compter le Balafré parmi les seigneurs de Mayenne[3].
Armoiries ducs de Mayenne.svg
  • 1573-1611 : Charles II de Mayenne (1554-1611), 2e fils du duc François, frère cadet du Balafré, marquis puis duc (dès 1573) de Mayenne, comte du Maine, pair de France, amiral de France et grand-chambellan, époux d'Henriette de Savoie-Villars comtesse de Tende et de Sommerive, arrière-petite-fille du duc Philippe II de Savoie. On comprend mal la numérotation 'II' que lui ont donnée les anciens historiens : il est le quatrième Charles sire de Mayenne, après Charles de Blois et Charles IV et V du Maine !
Parmi tous ses titres, Charles est surtout connu par celui de duc de Mayenne ou simplement Mayenne.
Henri, 2e duc de Mayenne, meurt en 1621 sans descendance. Le duché passe alors, par sa sœur Catherine de Mayenne (15851618), à la Maison de Gonzague, ducs de Mantoue, de Montferrat, de Nevers et de Rethel.

Maison de Gonzague[modifier | modifier le code]

Marié en 1627 à Marie de Gonzague-Mantoue (16091660), fille du duc François IV. Frère d'Anne-Marie de Gonzague-Nevers, qui transmettra plus tard les droits sur la principauté d'Arches et sur le duché de Guise à ses descendants, les Condés.
  • 1631-1632 : Ferdinand (16101632), duc de Mayenne et d'Aiguillon, duc de Nevers par courtoisie, frère du précédent, sans postérité. A sa mort, Richelieu prend le duché d'Aiguillon pour la Couronne (attribué à sa nièce en 1638 !).
  • 1632-1654 : Charles IV (16291665), duc de Mayenne, de Nevers (Charles IV, 1637-1659) et de Rethel (Charles V, 1637-1659), 2e prince d'Arches (Charles II, 1637-1665), duc de Mantoue et de Montferrat (Charles II, 1637-1665), fils de Charles III et de Marie de Gonzague-Mantoue.
Marié en 1649 à Isabelle-Claire d'Autriche (16291685).

En 1654, Charles IV vend le duché de Mayenne au cardinal Mazarin, ainsi que les duchés de Rethel et de Nevers en 1659.

Maison Mazarin et descendance féminine[modifier | modifier le code]

1654-1661 : Jules Mazarin (16021661), cardinal, principal ministre de Louis XIV.

Maison Mancini[modifier | modifier le code]

1661-1699 : Hortense Mancini, duchesse de Rethel (Mazarin) et de Mayenne, princesse de Porcien (alors que son frère Philippe-Julien est duc de Nivernais), nièce du précédent, fille de Michele Mancini et de Geronima Mazzarini (sœur de Mazarin).

Mariée (en 1661 et séparée en 1666) à Armand-Charles de La Porte (16321713), duc de La Meilleraye.

Maison de La Porte de La Meilleraye[modifier | modifier le code]

1699-1731 : Paul-Jules de La Porte (16661731), duc de Rethel (renommé duché de Mazarin en 1663), de Mayenne et de La Meilleraye, fils des précédents

Marié en premières noces (1685) à Charlotte Félicité de Durfort de Duras († 1730)
(Ascendance : Henri IV d'Avaugour baron de Mayenne > Marguerite, sœur de Jeanne, épouse Henri VII de Léon > Jeanne de Léon, épouse Jean Ier de Rohan > arrière-petite-fille Marguerite de Rohan, épouse Jean d'Orléans comte d'Angoulême > petite-fille Jeanne d'Orléans, épouse Jean de Longwy > Jacqueline de Longwy, épouse Louis III duc de Bourbon-Montpensier > Charlotte, épouse Guillaume de Nassau prince d'Orange, le Taciturne > Elisabeth, épouse d'Henri de La Tour d'Auvergne duc de Bouillon > Elisabeth Charlotte, épouse Guy Aldonce Ier de Durfort de Duras > petite-fille Charlotte Félicité).
Marié en secondes noces (1731) à Françoise de Mailly (16881742).

1731-1738 : Paul de La Porte (17011738), duc de Mazarin, de Mayenne et de La Meilleraye, fils du précédent et de Charlotte Félicité de Durfort de Duras.

Marié (1716) à Louise Françoise de Rohan-Soubise (16951755)
(Ascendance : Marie de Bretagne-Avaugour-Vertus, issue de Charles de Blois et Jeanne la Boiteuse ducs de Bretagne et barons de Mayenne, épouse Hercule de Rohan-Montbazon > François de Rohan, prince de Soubise > Hercule Mériadec de Rohan-Soubise > Louise Françoise)
Charlotte Antoinette de La Porte (17191735), fille du précédent.
Mariée en 1733 à Emmanuel-Félicité de Durfort, duc de Duras (17151789), neveu de Charlotte Félicité ci-dessus.

Maison de Durfort[modifier | modifier le code]

1738-1781 : Louise-Jeanne de Durfort (17351781), duchesse de Mazarin, de Mayenne et de La Meilleraye, fille d'Emmanuel Félicité de Durfort et de Charlotte Antoinette de La Porte.

Mariée en 1747 à Louis Marie d'Aumont (17321799), duc d'Aumont.

Maison d'Aumont[modifier | modifier le code]

1781-1789 : Louise d'Aumont (17591826), duchesse de Mazarin (Rethel), de Mayenne et de La Meilleraye, fille des précédents.

Mariée en 1771 (et divorcée en 1798) à Honoré IV Grimaldi, prince de Monaco (17581819)
(Ascendance : René II de Lorraine marquis d'Elbeuf, fils du duc Claude Ier de Guise, marquis de Mayenne > Charles Ier duc d'Elbeuf > Henri comte d'Harcourt > Louis comte d'Armagnac > Marie d'Elbeuf, épouse Antoine Ier Grimaldi de Monaco > arrière-petit-fils Honoré IV)

Maison Grimaldi[modifier | modifier le code]

L'actuel prince de Monaco, Albert II, porte parmi ses nombreux titres discutés celui de duc de Mayenne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Maison de Laval, 1020-1605, par B. de Broussillon, illustrée de nombreux sceaux et monuments funéraires par Paul de Farcy ; Paris, Alph. Picard, 1895 ; I, p. 5.
  2. J.B. Guyard de La Fosse, Histoire des seigneurs de Mayenne, Le Mans, Monnoyer, (lire en ligne), p.93
  3. J.B. Guyard de La Fosse, Histoire des seigneurs de Mayenne, Le Mans, Monnoyer, (lire en ligne), p.111

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]