Liste des souverains de Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rois et ducs de Bretagne
Image illustrative de l'article Liste des souverains de Bretagne
Armes des ducs de Bretagne de 1316 à 1514.

Image illustrative de l'article Liste des souverains de Bretagne
Sceau de Jean IV, duc de Bretagne de 1365 à 1399.

Création 851 (1er roi de Bretagne)
936 (1er duc de Bretagne)
Abrogation 907 (Roi)
(Duc)
Premier titulaire Erispoë (Roi)
Alain II (Duc)
Dernier titulaire Alain Le Grand (Roi)
Henri de France (Duc)

Ceci est une liste des rois et ducs de Bretagne qui régnèrent sur la Bretagne (Royaume et duché de Bretagne) jusqu'en 1547, à l'exception de trois périodes : les guerres de succession entre la maison de Vannes et celle de Rennes, de 874 à 890 ; l'invasion normande de la Bretagne au cours de la première partie du Xe siècle ; et la guerre de Succession de Bretagne de 1341 à 1365.

Le dernier duc titulaire de Bretagne fut le dauphin et duc Henri, fils du roi de France François Ier. Son sacre en tant que roi de France, le , rend effective l'union du duché au royaume de France.

La date de naissance de la Bretagne comme province soumise à un même prince, est en revanche sujette à controverse. Au sortir de l'Antiquité, on a l'Armorique constituée d'environ neuf pays, puis comtés dont les titulaires se combattent.

En 769, Charlemagne y envoya ses lieutenants qui soumettent toute la province en 787, puis de nouveau en 799. Cinq autres expéditions seront effectuées, jusqu'à ce que la nomination de Nominoë, un Breton, mette fin aux révoltes incessantes. Né vers 800 dans le Poher, Nominoë qui est comte de Vannes en 819, est nommé missus imperatoris (envoyé de l'Empereur) et dux Brittania (chef militaire des Bretons) par Louis le Pieux, fils de Charlemagne, avec mission de pacifier et de fédérer la région, ce qu'il fit avec succès. À la mort de Louis le Pieux en 840, l'Empire carolingien éclate, et c'est l'un de ses trois fils, Charles le Chauve, qui hérite de la Francie occidentale comprenant la suzeraineté de Bretagne. Nominoë entre alors progressivement en rébellion contre le roi Charles, en s'alliant avec Lambert II de Nantes, remportant les victoires de Messac (843) et de de Ballon (845). Le roi doit alors reconnaître la supériorité de Nominoë en mai 846, et signe avec lui un traité de paix la même année. Nominoë est sacré roi des Bretons d'Armorique par l'archevêque de Dol, après que le pape Léon IV l'ait autorisé à ceindre une couronne d'or. Nominoë reprend la guerre et s'empare d'Angers, de Nantes, puis en 850 de Rennes[1], obligeant le roi Charles le Chauve à signer en 851 le traité d'Angers.

Nominoë mourut le 7 mars 851, laissant pour fils Erispoë qui poursuivit la guerre contre Charles le Chauve. Il fut tué en 857 par son cousin Salomon, qui lui succéda comme roi. La Bretagne fut à sa mort, en 874, à nouveau au pouvoir de divers seigneurs ou comtes rivaux, jusqu'en 888, où elle fut de nouveau unifiée sous le règne d'Alain le Grand. À partir de 913, les Vikings menés par les chefs Rögnvald et Félécan dévastent la Bretagne et s'installent à Nantes. Ce n'est qu'à partir 936 avec le débarquement d'Alain II dit Barbetorte que la Bretagne ne retrouve son unité, et devient un duché, parfois appelée comté.

Rois et princes de Bretagne[modifier | modifier le code]

Rois des Bretons d'Armorique[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
Morvan Morvan « Lez-Breizh »
(Murman)
(? - v. 818)
avant
818
vers
818
Roi des Bretons des environs de Priziac
Wiomarc'h Wiomarc'h
(Gwioñvarc'h)
(? - 825)
822 825 Chef ou roi des Bretons du nord-est

Rois de Bretagne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Royaume de Bretagne.
Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
Nominoe Nominoë
(Nevenoe)
(v. 800 - 7 mars 851)
845 851 Missus (envoyé) du roi Charles le Chauve[2].
Comte de Vannes
Erispoe Erispoë
(Erispoe)
(? - novembre 857)
851 857 Fils du précédent. Reconnu roi en 851
Salomon Salomon
(Salaun)
(? - 25 juin 874)
857 874 Couronné roi de Bretagne en 857, après avoir assassiné son cousin Erispoë, dont il n'approuvait pas le rapprochement avec la Francie occidentale. Sous son règne la Bretagne atteint son extension géographique maximale. Après avoir lutté une quinzaine d'années contre les Vikings lors des invasions normandes, il parvient à les chasser de Bretagne et aide même Charles le Chauve à les chasser d'Angers en 873. À la fin de son règne, il se retire dans un monastère pour expier le meurtre d'Erispoë. En 874, son gendre Pascweten et le gendre d'Erispoë, Gurvant le livrent aux Francs qui l'assassinèrent
Guerre de succession (874-876) : entre Pascweten, comte de Vannes, et Gurvant, comte de Rennes.
Guerre de succession (876-890) : entre Alain, comte de Vannes et Judicaël, prince de Poher.
Alain Alain Ier « le Grand »
(Alan Iañ « Veur »)
(? - 907)
890 907 Comte de Vannes. Seul roi vers 890
Gourmaëlon Gourmaëlon
(Gourmaelon)
(? - 907)
907 913 Comte de Cornouaille (avant 907). Prince régnant en 908

Domination viking et normande[modifier | modifier le code]

Entre 913 et 931, la Bretagne est occupée par les Vikings sous les chefs Rögnvald et Félécan. En 931, Alain Barbetorte et Juhel Bérenger, comte de Rennes tentent de libérer la Bretagne, sans succès. Félécan est tué dans les combats. Incon succède à Rögnvald.

Exilé en 931, Alain débarque en 936 en Bretagne près de Dol-de-Bretagne, et attaque ensuite le camp de Péran. Il combat les Vikings à Plourivo avant de marcher sur la Loire et Nantes et de les en chasser en 937. Il est reconnu comme « Brittonum dux » en 938.

Guillaume « Longue-épée », duc de Normandie, ayant annexé définitivement le Cotentin et l'Avranchin, se proclame « Vvileim Dux Bri(tonum) » c'est-à-dire « Guillaume duc des Bretons » sur un denier.

Ducs de Bretagne[modifier | modifier le code]

Maison de Nantes (936-990)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
Alain Alain « Barbetorte »
(Alan « al Louarn »)
(v. 900 - 952)
936 952 Duc de Bretagne
Régence partagée (952 - 958) : Thibaud Ier « le Tricheur », comte de Blois et Foulques le Bon, comte d'Anjou
Drogon Drogon
(Drogon)
(v. 950 - 958)
952 958 Duc de Bretagne sous la régence partagée de son oncle Thibaud le Tricheur, comte de Blois, qui en confie l'administration à l'archevêque de Dol Wicohen, et à Juhel Bérenger, comte de Rennes et de son beau-père, Foulques le Bon, comte d'Anjou (qui épouse la veuve d'Alain II)
Régence (958 - 960) : Foulque II d'Anjou
Hoel Hoël Ier
(Hoel Iañ)
(? - 981)
960 981 Fils illégitime d'Alain II, il est assassiné sur ordre de Conan le Tort
Guerech Guérech
(Gwereg)
(? - 988)
981 988 Fils illégitime d'Alain II, il fut peut-être assassiné par l'abbé Héroicus sur ordre de Conan le Tort
Sin foto.svg Alain II
(Alan II)
(v.981 - 990)
988 990 Fils de Guérech, il meurt sans postérité ce qui permet à Conan le Tort de devenir le seul prétendant au duché de Bretagne.

Maison de Rennes (990-1066)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
Conan Conan Ier « le Tort »
(Konan Iañ)
(? - 27 juin 992)
990 27 juin
992
Fils de Juhel Bérenger, comte de Rennes, il met la main, sans résistance, sur le comté de Nantes en 990 après la mort d'Alain, jeune héritier de Guérech. Il fait construire le château du Bouffay près du confluent de l'Erdre et de la Loire et en confie la garde à son allié Orscand, évêque de Vannes. Conan est ensuite été proclamé « duc de Bretagne ». Lors de la confirmation d’une donation faite à l’abbaye du Mont-Saint-Michel, le en présence de l’ensemble des évêques de Bretagne, Conan prend le titre de « Princeps Britannorum » c'est-à-dire « Principal » selon la traduction proposée par Dominique Barthélemy. Raoul Glaber, moine franc contemporain déclare qu'il « ne craignit pas de ceindre le diadème comme un roi ».
Geoffroy Geoffroi Ier
(Jafrez Iañ)
(? - 20 novembre 1008)
27 juin
992
20 novembre
1008
Fils de Conan Ier « le Tort ».
Régence (1008 - 1012) : Havoise de Normandie (duchesse douairière), au nom de son fils mineur Alain III
Alain Alain III « Rebrit »
(Alan III « Rebrit »)
(v. 997 - 1er octobre 1040)
20 novembre
1008
1er octobre
1040
Fils de Geoffroi Ier, il usera parfois du titre de Roi de Bretagne.
Régence (1040 - 1047) : Éon Ier de Penthièvre au nom de son neveu Conan II
Conan Conan II
(Konan II)
(1030 - 11 décembre 1066)
1er octobre
1040
11 décembre
1066
Fils d'Alain III « Rebrit ».

Maison de Cornouaille (1066-1156)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Bannière
Hoël Hoël II
(Hoel II)
(v.1030 - 13 avril 1084)
11 décembre
1066
13 avril
1084
Époux d'Havoise de Bretagne, fille d'Alain III et sœur de Conan II. Comte de Cornouaille et de Nantes. Bannière Maison Cornouaille.svg
Alain Alain IV « Fergent »
(Alan IV « Fergant »)
(v.1060 - 13 octobre 1119)
13 avril
1084
1115 Fils de Hoël II de Bretagne et d'Havoise, il est comte de Cornouaille, puis de Rennes, de Nantes. Il répond à l'appel d'Urbain II et, en compagnie d'autres seigneurs bretons, se joint, au cours de l'été 1096, à la première croisade et s'absente de Bretagne durant cinq ans entre 1096 et 1101 laissant le duché à Ermengarde. En mars 1113, Louis VI le Gros « concède la Bretagne » à Henri Ier Beauclerc. Alain Fergent, devient « homme lige du roi des Anglais ». Il fiance son fils Conan à la fille naturelle du roi d'Angleterre, Mathilde. Malade, il délègue alors le gouvernement à son fils Conan III en 1115. Il se retire en l'abbaye Saint-Sauveur de Redon et y meurt le .
Conan Conan III « le Gros »
(Konan III)
(1095 - 17 septembre 1148)
1115 17 septembre
1148
Fils d'Alain IV « Fergent ».
Régence (1148 - 1156) : Eudon de Porhoët au nom de la duchesse Berthe.
Berthe Berthe
(Bertha)
(1114 - 1156)
17 septembre
1148
1156 Duchesse hériditaire de Bretagne, son père Conan III déshérite son fils Hoël III pour cause d'illégitimité et désigne comme successeur son petit-fils Conan IV, sous la régence de son gendre Eudon de Porhoët. À sa mort, Eudon écarte son beau-fils et Hoël III tente de faire valoir ses droits. Conan IV se réfugie en Angleterre et Henri II d'Angleterre le réinstalle dans son duché en 1156.

Maison de Penthièvre - Plantagenêt - Thouars (1156-1221)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Bannière
Conan Conan IV le Petit
(v. 1138 - 20 février 1171)
1156 - 1166 Penthièvre Comte de Richmond depuis 1146, proclamé duc en 1156 au détriment de son régent Eudon II de Porhoët. En 1166, il est obligé d'abdiquer en faveur sa fille Constance, promise à Geoffroy, fils d'Henri II, roi d'Angleterre. Meurt le . Conan IV et Constance
Régence (1166 - 1181) : Henry II Plantagenêt, roi d'Angleterre, père de Geoffroy Plantagenêt
Constance Constance
(v. 1161 - Septembre 1201)
1166 - 1201 Penthièvre Fille de Conan IV, son père abdique en sa faveur en 1166. Son époux, Geoffroy Plantagenêt est proclamé duc de Bretagne en 1181, mais meurt prématurément le . Fait reconnaitre son fils Arthur comme duc en 1196. Meurt en septembre 1201.
Geoffroi II Geoffroy II Plantagenêt
(23 septembre 1158 - 19 août 1186)
1181 - 1186 Plantagenêt Fils d'Henri II Plantagenêt, est proclamé duc de Bretagne en tant qu'époux de la duchesse Constance. Meurt le .
Arthur I Arthur Ier
(29 mars 1187 – 3 avril 1203)
1196 - 1203 Plantagenêt Fils de Constance et de Geoffroy II Plantagenêt, est reconnu duc en 1196. Sa mère règne en tandem avec lui entre 1196 et 1201. Entre 1196 et 1198, le roi d'Angleterre Richard Cœur de Lion conquiert la Bretagne, fait enlever la duchesse Constance. Le jeune comte Arthur Ier est conduit à la cour de Philippe Auguste par l'évêque de Vannes, jusqu'à la libération de sa mère. Meurt le . Bannière Arthur Ier de Bretagne.svg
Régence (1203 - 1213) : Guy de Thouars, troisième époux de la duchesse Constance, Baillistre au nom de sa fille mineure Alix[3]
Alix Alix
(1201 - 21 octobre 1221)
1213 - 1221 Penthièvre Fille de Constance et de Guy de Thouars, reconnue duchesse en 1213 à la mort de son père, baillistre de Bretagne. Meurt le .

Maison capétienne de Dreux (1221-1341)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maison capétienne de Dreux.
Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
Pierre I Régence (1213 - 1237) : Pierre Ier Mauclerc

Baillistre de Bretagne au chef de son épouse la duchesse Alix entre 1213 et 1221
Baillistre de Bretagne au nom de son fils mineur Jean Ier le Roux entre 1221 et 1237
.
Blason Pierre Ier de Bretagne.svg
Jean I Jean Ier le Roux
(1217 ou 1218 – 8 octobre 1286)
1221 - 1286 Dreux Fils de Pierre Mauclerc et de la duchesse Alix. Devient duc de Bretagne en titre en 1221, à la mort de sa mère, mais, comme il était âgé de quatre ans, son père assura la régence jusqu'à sa mort en 1237. Meurt le .
Jean II Jean II
(3 janvier 1239 – 18 novembre 1305)
1286 - 1305 Dreux Comte de Richmond depuis 1268, devient duc en 1286 à la mort de son père, le duc Jean Ier. Allié du roi de France, le duché est érigé en pairie en 1297 par Philippe IV le Bel. Meurt à Lyon le .
Arthur II Arthur II
(25 juillet 1261 - 27 août 1312)
1305 - 1312 Dreux Fils de Jean II et de Béatrice d'Angleterre, devient duc de Bretagne à la mort de son père. Meurt le .
Jean III Jean III le Bon
(8 mars 1286 - 30 avril 1341)
1312 - 1341 Dreux Devient duc en 1312 à la mort de son père, Arthur II. En 1316, il modifia définitivement ses armoiries au profit d'un écu d'hermine plain. Son refus d'organiser sa succession et sa mort sans descendance provoque la guerre de Succession de Bretagne. Meurt le . Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg

Guerre de Succession (1341-1365)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre de Succession de Bretagne.

La guerre de Succession de Bretagne (1341 - 1364) ou guerre des deux Jeanne est l'une des guerres secondaires qui eurent lieu au cours de la guerre de Cent Ans.Le , le duc Jean III de Bretagne meurt sans descendance malgré trois mariages, avec Isabelle de Valois, Isabelle de Castille et Jeanne de Savoie, et sans avoir désigné son successeur.

Jeanne de Flandre et Jeanne de Penthièvre se disputent l'héritage et poussent leurs maris Jean de Montfort et Charles de Blois à revendiquer le duché. Mais la France et l'Angleterre sont en conflit depuis 1337 et Édouard III s'est proclamé roi de France. Ainsi Jean de Montfort lui prête l'hommage lige alors que Charles de Blois le fait pour son oncle Philippe VI de France.

Les Français capturent Jean de Montfort et installent Charles de Blois en 1341, mais Édouard III débarque à Brest en 1342. Alors que Jean de Montfort est incarcéré et que Jeanne de Flandre sombre dans la folie, une trêve est conclue en 1343. En 1365, par le premier traité de Guérande, Jeanne de Penthièvre renonce au duché en faveur de Jean IV.

Portrait Nom Dates Dynastie Notes Armes
CarlosIdebritania.jpg Charles de Blois
(1319 - 29 septembre 1364)
1341 - 1364 Blois Époux de Jeanne de Penthièvre, Charles de Blois est proclamé duc par le roi de France, son oncle, Philippe VI de France. Charles de Blois meurt à la bataille d'Auray en 1364 Blason Blois-Châtillon.svg
Joanna of Penthievre.jpg Jeanne de Penthièvre
(c. 1325 - 10 septembre 1384)
1341 - 1364 Penthièvre Comtesse de Penthièvre, nièce de Jean III Blason Jeanne de Penthièvre.svg
contre
Jean de Montfort (1294-1345) Philip VI of France.jpg Jean II de Montfort
(v.1294 - 26 septembre 1345)
1341 - 1345 Montfort Comte de Montfort, demi-frère de Jean III Armoiries Jean de Montfort.svg
Joanna-of-Flanders-History-of-France-Guizot-1869.jpg Jeanne de Flandre
(1295 - 1374)
1341 - 1364 Flandres
Sceau de Jean IV - Duc de Bretagne.png Jean III de Montfort
(1339 - 1399)
1357 - 1364 Montfort Fils de Jean II de Montfort, c'est sa mère, Jeanne de Flandre qui poursuit la guerre après la mort de son père. Il commence à prendre part aux opérations militaires en 1357. En 1364, il assiège Auray, aidé par des renforts envoyés par le Prince Noir, il écrase et tue Charles de Blois à la bataille d'Auray. Il négocie avec la duchesse Jeanne de Penthièvre, le premier traité de Guérande en 1365, qui le reconnait comme seul duc de Bretagne.

Maison capétienne de Montfort (1365-1514)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
Jean IV Jean IV le Conquéreur[4]
(1339 - 1er novembre 1399)
1365 - 1399 Montfort Fils de Jean de Montfort, Jean IV est le vainqueur de la guerre de Succession de Bretagne. Critiqué pour sa position pro-anglaise, il fut attaqué par le roi Charles V de France qui s'empara brièvement du duché pour le réunir à la couronne. Il dut reconquérir la Bretagne en 1379 à la suite de l'appel de la même noblesse qui le força à s'exiler quelque temps auparavant. Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
Jean V Jean V le Sage[5]
(24 décembre 1389 - 29 août 1442)
1399 - 1442 Montfort Fils de Jean IV
François I François Ier le Bien-Aimé
(11 mai 1414 - 18 juillet 1450 )
1442 - 1450 Montfort Fils de Jean V et de Jeanne de France
Pierre II Pierre II le Simple
(7 juillet 1418 - 22 septembre 1457)
1450 - 1457 Montfort Fils de Jean V et de Jeanne de France
Arthur III Arthur III le Justicier ou le Connétable de Richemont
(24 août 1393 - 26 décembre 1458)
1457 - 1458 Montfort Fils de Jean IV et de Jeanne de Navarre,

succède à son oncle.

François II François II
(23 juin 1433 - 9 septembre 1488)
1458 - 1488 Montfort Fils de Richard d'Étampes (1395-1438), petit-fils de Jean IV,

succède à son oncle.

Anne Anne
(25 janvier 1477 - 9 janvier 1514)
1488 - 1514 Montfort Reine consort de Germanie et archiduchesse d'Autriche par son mariage avec Maximilien Ier, elle fut également reine de France par son mariage avec Charles VIII et à nouveau reine de France et reine consort de Naples et duchesse de Milan par son mariage avec Louis XII. Blason Anne de Bretagne (1476-1514) Reine de France.svg

Maison capétienne de Valois-Orléans (1514-1547)[modifier | modifier le code]

Les trois derniers ducs de Bretagne ne gouvernent pas, l'usufruit du duché étant aux mains du roi François Ier de France. Après l'édit d'Union de la Bretagne à la France en 1532, la population nantaise accueillera à plusieurs reprises le souverain français au cri de: « Vive le Duc ! ».

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
Claude Claude de France
(13 octobre 1499 - 20 juillet 1524)
1514 - 1524 Valois-Orléans Fille d'Anne de Bretagne et de Louis XII de France, Duchesse de Bretagne à la mort de sa mère. Reine de France, Duchesse de Milan, Comtesse de Soissons, Blois, Coucy, Étampes et Montfort, par son mariage avec le roi François Ier Blason Claude de France 1515.svg
François III François III
(28 février 1518 - 10 août 1536)
1524 - 1536 Valois-Orléans-Angoulême François III, dauphin de France, est le dernier duc couronné. Son père le roi François Ier gouverne le duché comme usufruitier. Cet apanage se fait en contradiction avec le traité qui lie la Bretagne à la France, la Bretagne devant revenir au fils cadet de François Ier. Blason dauphine fr Bretagne.svg
Henri II Henri
(31 mars 1519 - 10 juillet 1559)
1536 - 1547 Valois-Orléans-Angoulême Fils cadet de François Ier, il devient Dauphin et Duc de Bretagne à la mort de son frère en 1536. Il porte le titre de duc sans être couronné à Rennes. À la mort de son père en 1547, il devient roi de France sous le nom d'Henri II. Le duché est alors définitivement rattaché au domaine royal Blason dauphine fr Bretagne.svg

Autres[modifier | modifier le code]

Prétendants[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Dates Dynastie Notes Armes
Sin foto.svg Olivier de Blois 1420 Blois Comte de Penthièvre - Fils de Jean de Blois et de Marguerite de Clisson - Petit-fils de la duchesse Jeanne de Penthièvre et de Charles de Blois. Blason Blois-Châtillon.svg
Charles VIII de france.jpg Charles VIII de France 1488 Valois Roi de France - En 1480, son père Louis XI avait acheté pour 50 000 livres à Nicole de Châtillon, comtesse de Penthièvre et descendante héritière d'Olivier de Blois, les droits sur la Bretagne qu'elle détenait. COA Charles VIII of France.svg
Sin foto.svg Jean II de Rohan 1488 Rohan Vicomte de Rohan - époux de Marie de Bretagne, fille du duc François Ier - Anne de Bretagne étant fille (et bien que François II l'ait fait reconnaître héritière par les États), Jean prétendit au duché du fait du traité de Guérande qui excluait les femmes de la succession en présence d'un héritier mâle - Il prit en plusieurs occasions le titre de duc, ce que Charles VIII lui interdit ultérieurement. Blason fam fr Rohan.svg
Sin foto.svg Jean de Chalon 1488 Chalon-Arlay Prince d'Orange - Quoiqu'il n'ait pas soutenu officiellement ses prétentions, il monnaya leur renonciation à Charles VIII. Fils de Catherine de Bretagne, elle-même sœur du dernier duc François II, ses droits selon les lois bretonnes (traité de Guérande) étaient sans doute les meilleurs pour succéder à François II. Blason famille fr Chalon Orange.svg
Isabelle d'Espagne.jpg Isabelle-Claire-Eugénie d'Autriche 1590 - 1598 Habsbourg Infante d'Espagne - fille aînée du roi Philippe II d'Espagne et d'Élisabeth de Valois, elle-même fille aînée d'Henri II, avait hérité de droits à la succession du duché, selon la règle successorale antérieure à l’édit d’Union, le roi Henri III de France étant frère du dernier duc. Refusant de reconnaître l'édit d'union de 1532, Philippe II expédia des troupes en Bretagne pour soutenir la cause de sa duchesse Isabelle et établir un pont vers ses Pays-Bas. COA Archiduques Alberto e Isabel.svg
Philippe-emmanuel-de-mercoeur (détail).png Philippe-Emmanuel de Lorraine 1590 - 1598 Lorraine Duc de Mercœur - Gouverneur de Bretagne - époux de Marie de Luxembourg, comtesse de Penthièvre (prétendant de fait). Armoiries ducs de Mercœur.svg

Prétendants légitimes[modifier | modifier le code]

En considérant le traité de 1532 nul en droit car n'étant pas approuvé par le duc, la transmission du titre de duc de Bretagne suit les lois de succession en vigueur dans le duché. Cette succession est réalisée par primogéniture cognatique avec préférence masculine, c'est-à-dire que le titre est transmis au fils aîné ou en l'absence de ce dernier, à la fille aînée.

Maison capétienne de Valois-Orléans (1547-1589)[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
Henri Ier Henri Ier
(31 mars 1519 - 10 juillet 1559)
1547 - 1559 Valois-Orléans-Angoulême Coat of arms of France 1515-1578.svg
François IV François IV
(19 janvier 1544 - 5 décembre 1560)
1559 - 1560 Valois-Orléans-Angoulême Coat of arms of France 1515-1578.svg
Charles Ier Charles Ier
(27 juin 1550 - 30 mai 1574)
1560 - 1574 Valois-Orléans-Angoulême Coat of arms of France 1515-1578.svg
Henri II Henri II
(19 septembre 1551 - 2 août 1589)
1574 - 1589 Valois-Orléans-Angoulême Royal Coat of Arms of France.svg

Maison des Habsbourg (1589-1633)[modifier | modifier le code]

La maison capétienne de Valois s'éteint avec la mort de Henri III. Le titre est transmis à la fille ainée d'Élisabeth de France, seul enfant d'Henri II ayant une descendance.

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
Isabelle Ire Isabelle Ire
(12 août 1566 - 1er décembre 1633)
1589 - 1633 Habsbourg Coat of Arms of Infanta Isabella of Spain as Governor Monarch of the Low Countries.svg

Maison de Savoie (1633-1840)[modifier | modifier le code]

Isabelle meurt sans descendance. Le titre est transmis au fils ainé de sa sœur Catherine-Michelle d'Autriche, Victor-Amédée Ier de Savoie.

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
Victor-Amédée Ier Victor-Amédée Ier
(8 mai 1587 - 7 octobre 1637)
1633 - 1637 Savoie Armoiries Savoie 1630.svg

Titre dynastique[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Dates Dynastie Notes Armes
Sin foto.svg Louis de France
( 25 juin 1704 - 13 avril 1705)
1704 - 1705 Bourbon Fils aîné de Louis de France, dauphin, arrière-petit-fils du roi Louis XIV de France - Titré par Louis XIV à la naissance, mort âgé de neuf mois. Blason FR duc de Bretagne (Bourbon).svg
Louis de France Louis de France
(8 janvier 1707 - 8 mars 1712)
1707 - 1712 Bourbon Frère puîné du précédent - Titré par Louis XIV à la naissance, Louis de France devient ensuite dauphin, à la mort de son père.

Titre de courtoisie[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Dates Dynastie Notes Armes
Sin foto.svg Gonzalve de Bourbon
(5 juin 1937 - 27 mai 2000)
1950 - 1972 Bourbon Fils cadet de Jacques-Henri de Bourbon, « duc d'Anjou », prétendant légitimiste au trône de France - Titré par son père le 25 novembre 1950 - Devient ensuite « duc d'Aquitaine » avant la naissance de son neveu en 1972.
Sin foto.svg François de Bourbon
(22 novembre 1972 - 7 février 1984)
1973 - 1975 Bourbon Fils aîné d'Alphonse de Bourbon, duc de Cadix et « duc d'Anjou », prétendant légitimiste au trône de France - Titré par son grand-père, Jacques-Henri de Bourbon le 13 octobre 1973 - Devient ensuite « duc de Bourbon » après la mort de son grand-père en 1975.

Hommage[modifier | modifier le code]

Depuis 1169 avec le duc Geoffroy II, les ducs de Bretagne rendaient hommage au roi de France (parfois transféré au roi d'Angleterre lorsque ceux-ci se prétendirent rois de France) pour la Bretagne. Ils le firent lige jusqu'à Jean IV, soit pendant 176 ans. Les ducs suivants firent l'hommage simple, malgré les réclamations répétées de la cour de France.

Les ducs devaient aussi l'hommage pour les autres terres qu'ils tenaient :

Le duc Arthur III, qui était devenu connétable de France avant son accession au trône ducal, quand il n'était que comte de Richemont — on le connait sous le nom de connétable de Richemont — qui, rendant hommage le , était précédé d'un porteur tenant deux épées : l'une nue la pointe en haut, à cause de sa dignité ducale ; l'autre au fourreau, à cause de sa dignité de connétable.

En 1366, Jean IV évite l'hommage lige en prétendant vouloir le faire, cependant aussitôt après il rendit un hommage-lige pour son comté de Montfort-L'Amaury. Ces réticences à rendre un hommage-lige au roi est significatif d'une période où le pouvoir royal était affaibli par la guerre de Cent Ans et où les grands féodaux cherchaient à asseoir leur pouvoir et être moins contraints à répondre au roi de France. Un des points culminants de cette lutte de pouvoir sera la guerre folle dans laquelle François II entraîna la Bretagne en désaccord avec la noblesse bretonne majoritairement fidèle au roi de France.

Généalogie[modifier | modifier le code]

  •      Maison de Vannes

  •      Maison de Poher

  •      Maison de Nantes

  •      Maison de Rennes

  •      Maison de Cornouaille

  •      Maison de Penthièvre

  •      Maison capétienne de Dreux

  •      Maison de Montfort

  •      Maison capétienne de Valois

  •      Prétendant
  •      Régent ou Baillistre

  • Nominoë : Roi

  • Anne de Bretagne : Duc

  • Mathilde d'Angleterre : Consort

  • (1488-1514) : Date de règne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Argantael
 
Nominoë
(845-851)
 
Sœur
 
Riwallon de Poher
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marmohec
 
Erispoë
(851-857)
 
 
 
 
 
Salomon
(857-874)
 
Wembrit
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gurvant
(874-876)
 
Fille
 
 
 
 
 
 
 
Riwallon
 
Prostlon
 
Pascweten
(874-876)
 
Alain Ier
(876-907)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Judicaël
(876-890)
 
Bérenger II de Neustrie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mathuedoï de Poher
 
une fille
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
N
 
N
 
Roscille d'Anjou
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alain Barbetorte
(936-952)
 
Roscille de Blois
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Juhel Bérenger
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gerberge de Nantes
 
 
 
 
 
 
 
 
Drogon
(952-958 ?)
 
 
Judith
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Conan Ier
(990-992)
 
 
 
Erengarde d'Anjou
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hoël Ier
(958-981)
 
Guerech
(981-988)
 
Aremburge d’Ancenis
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Havoise de Normandie
 
 
 
 
 
Geoffroi Ier
(992-1008)
 
 
 
 
 
 
 
Mélisende
 
 
 
Judicaël de Nantes
 
 
 
Alain II
(988-990)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Éon Ier de Penthièvre
 
Alain III
(1008-1040)
 
Berthe de Blois
 
 
 
Alain Canhiart
 
Judith de Nantes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Conan II
(1040-1066)
 
Havoise
(1066-1084)
 
 
 
 
 
Hoël II
(1066-1084)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Étienne Ier de Penthièvre
 
 
 
 
 
Alain IV
(1084-1112)
 
 
 
 
 
Ermengarde d'Anjou
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Conan III
(1112-1148)
 
 
 
 
 
Mathilde d'Angleterre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alain le Noir
 
Berthe
(1148-1156)
 
Eudon de Porhoët
(1148-1156)
 
Hoël III
désavoué
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Henri II d'Angleterre
 
Conan IV
(1156-1166)
 
Marguerite d'Huntingdon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Geoffroy II
(1181-1186)
 
 
 
Constance
(1166-1201)
 
Guy de Thouars
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Arthur Ier
(1201-1203)
 
 
Alix
(1213-1221)
 
Blason Pierre Ier de Bretagne.svg
Pierre Ier
(1213-1237)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Blason Pierre Ier de Bretagne.svg
Jean Ier
(1221-1286)
 
Blanche de Navarre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Blason Pierre Ier de Bretagne.svg
Jean II
(1286-1305)
 
Béatrice d'Angleterre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marie de Limoges
 
 
 
 
 
Blason Pierre Ier de Bretagne.svg
Arthur II
(1305-1312)
 
 
 
 
 
Yolande de Montfort
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
Jean III
(1312-1341)
 
Guy de Penthièvre
 
Jean de Montfort
(1341-1345)
 
Jeanne de Flandre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Charles de Blois
(1341-1364)
 
Jeanne de Penthièvre
(1341-1365)
 
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
Jean IV
(1345-1399)
 
Jeanne de Navarre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jeanne de France
 
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
Jean V
(1399-1442)
 
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
Arthur III
(1457-1458)
 
Blason Richard d'Etampes.svg
Richard d'Étampes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
Pierre II
(1450-1457)
 
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
François Ier
(1442-1450)
 
Isabelle d'Écosse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marguerite de Bretagne
 
 
 
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
François II
(1458-1488)
 
Marguerite de Foix
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Charles VIII
roi de France
 
Armoiries Bretagne - Arms of Brittany.svg
Anne
(1488-1514)
 
Louis XII
roi de France
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
François Ier
roi de France
 
Claude
(1514-1524)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
François III
(1524-1536)
dauphin
 
Henri
(1536-1547)
dauphin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Aymard, Éric Jouan, Les Miscellanées du Docteur Le Dantec, Nouvelle édition revue, Ouest-France, 2012.
  2. Correspond aux Missi dominici carolingiens.
  3. Entre 1206 et 1207, le roi de France Philippe-Auguste enlève l'administration du duché à Guy de Thouars et s'arroge les fonctions ducales, avant de les lui restituer.
  4. Certains historiens le désignent sous le nom de "Jean V", son père Jean de Montfort étant appelé "Jean IV".
  5. Certains historiens le désignent sous le nom de "Jean VI", son père étant nommé "Jean V".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]