Mouna-Hodan Ahmed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mouna-Hodan Ahmed
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Mouna-Hodan Ahmed ou Mouna-Hodan Ahmed Ismail, née en 1972, est une professeure et un écrivain francophone de Djibouti, l'une des rares femmes écrivains dans le pays.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Née dans une famille de cinq enfants, elle complète ses études primaires et secondaires à Djibouti avant de poursuivre des études supérieures en France. Elle retourne ensuite dans son pays natal, comme professeur de français[1].

Son premier roman, Les Enfants du khat, est publié en 2002. Il décrit la vie d'une jeune Djiboutienne, fille aînée d'une famille dont le père est addictif au khat. C'est la mère qui travaille sans relâche pour nourrir les siens[2],[3],[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Volet, « Mouna-Hodan Ahmed », University of Western Australia,‎ (lire en ligne)
  2. Jean-Marie Volet, « Mouna-Hodan Ahmed – Les enfants du khat », University of Western Australia,
  3. Amina Saïd Chiré, Djibouti contemporain, Editions Karthala, (lire en ligne), p. 341
  4. « Radioscopie de la littérature djiboutienne d’expression française », La Nation (quotidien djiboutien),‎ (lire en ligne)
  5. Hibo Moumin Assoweh, Émergence de la littérature djiboutienne d'expression française: Panorama diachronique et typologies des textes littéraires : Histoire, Thèmes et Poétiques de l'écriture du No Man's Land, PAF,

Liens externes[modifier | modifier le code]