Coline Faulquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coline Faulquier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (30 ans)
Nationalité

Coline Faulquier, née le [1] à Nevers[2], est une femme chef cuisinier française. Elle a été finaliste du la saison 7 de Top Chef sur M6 en 2016. Elle est chef de son restaurant, Signature, à Marseille.

Parcours[modifier | modifier le code]

Coline Faulquier grandit à Cuzy, sur la commune de Cervon[3] en Bourgogne. Sa mère Brigitte et sa grand-mère lui transmettent l'amour de la cuisine[4],[5]. Elle déménage ensuite à Avignon[6]. Elle passe un bac technologique Hôtellerie-Restauration à l'école hôtelière d'Avignon, et effectue des stages chez Christian Étienne à Avignon (1 étoile Michelin), à La Cabro d'or aux Baux-de-Provence et à la Palme d'Or (Hôtel Martinez) à Cannes. Elle part ensuite à Montpellier pour suivre un BTS Hôtellerie-restauration option B arts de la table. Elle fait son alternance chez Charles Fontès à La Réserve Rimbaud. Elle passe également un BCP en candidat libre.

Elle arrête sa formation BTS et monte à Paris suivre une préparation en alternance au restaurant Lasserre (deux étoiles Michelin) avec Jean-Louis Nomicos avant de suivre une formation supérieure Bachelor cuisine à l'école Ferrandi[7],[8]. Elle effectue ses stages chez Olivier Nasti, meilleur ouvrier de France puis chez Éric Frechon au restaurant du Bristol. Elle est diplômée en mars 2011 et travaille encore un an avec Éric Fréchon[8]. Elle croise la route de Naoëlle d’Hainaut, qu'elle verra à la télévision gagner la saison 4 de Top Chef en 2013.

En janvier 2012, elle quitte Paris pour le sud et travaille chez Christophe Bacquié, au Montecristo, restaurant deux étoiles de l'hôtel du Castelet. En 2013, elle a un fils, Enzo, et se met à son compte comme chef à domicile pour pouvoir élever son fils.

En 2015, elle participe à la saison 7 de Top Chef. Elle démarre timidement mais s'affirme progressivement. Elle gagne notamment l'épreuve de Michel Guérard (8e semaine) et celle de Pierre Gagnaire (10e semaine). Elle accède en finale. L'enregistrement a lieu à l'automne 2015 et en janvier 2016 pour la finale, où elle s'incline devant Xavier Pincemin sur le score le plus serré du concours à ce jour (52,5% contre 47,5%). L'émission est diffusée du 25 janvier au 8 avril 2016 sur M6.

Début 2016, pendant la diffusion de Top Chef, elle ouvre un restaurant avec son compagnon Julien Costa, La Pergola à Marseille. Elle y travaille pendant deux ans et demi. En 2017, elle est distinguée Jeune Talent par le Gault & Millau.

En 2019, Coline Faulquier ouvre seule son propre restaurant Signature, deux toques au Gault & Millau. Elle s'entoure d'une équipe en partie féminine. La même année, elle obtient le prix «Tremplins» du magazine Le Chef[9].

Coline Faulquier qualifie sa cuisine de «gourmande, féminine», «ensoleillée, généreuse et précise»[10].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site du restaurant Signature

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Coline FAULQUIER - Dirigeant de la société Restaurant Coline Faulquier - BFMBusiness.com », sur dirigeants.bfmtv.com (consulté le 12 octobre 2019)
  2. « Contacter Coline Faulquier - Agent et contact », sur Brand and Celebrities (consulté le 12 octobre 2019)
  3. Centre France, « Coline Faulquier, nivernaise, en lice pour Top Chef 2016 », sur www.lamontagne.fr, (consulté le 12 octobre 2019)
  4. « Une chef nivernaise au top ? », sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté (consulté le 12 octobre 2019)
  5. Centre France, « Top Chef 2016 : rencontre avec la candidate nivernaise Coline Faulquier », sur www.lejdc.fr, (consulté le 12 octobre 2019)
  6. « Coline Faulquier a inauguré hier sa table « Signature » à Marseille en présence du chef Michel Sarran », sur Food & Sens, (consulté le 12 octobre 2019)
  7. Marie Leroux, « Exclu - Top Chef : quelles études ont fait les différents candidats », sur diplomeo.com (consulté le 12 octobre 2019)
  8. a et b Laetitia Gentili, « Coline Faulquier sa vie après "Top Chef" », sur laprovence.com, (consulté le 16 octobre 2019)
  9. Alice Bosio, « Mauro Colagreco élu chef de l’année par ses pairs », sur Le Figaro.fr, (consulté le 12 octobre 2019)
  10. « Interview de notre nouveau chef : Coline Faulquier », sur Les Commis (consulté le 12 octobre 2019)