Coëtlogon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coëtlogon.

Coëtlogon
Coëtlogon
Mairie de Coëtlogon.
Blason de Coëtlogon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Loudéac
Intercommunalité Communauté de communes Loudéac Communauté - Bretagne Centre
Maire
Mandat
Lucie Bertrand
2014-2020
Code postal 22210
Code commune 22043
Démographie
Gentilé Coëtlogonnais, Coëtlogonnaise
Population
municipale
221 hab. (2016 en diminution de 6,75 % par rapport à 2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 33″ nord, 2° 32′ 34″ ouest
Altitude 176 m
Min. 77 m
Max. 182 m
Superficie 16,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Coëtlogon

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Coëtlogon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coëtlogon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coëtlogon

Coëtlogon [kwɛtlogɔ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Coëtlogon est une commune située dans le centre Bretagne, elle appartient au canton de la Cheze. L'économie de cette petite commune est essentiellement du secteur primaire, production agricole et élevage.

La commune est créée le par démembrement de la commune de Plumieux [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Coillogon en 1248[2].

Le nom de Coëtlogon vient du mot breton koad qui veut dire bois et du lieu-dit Logon[3], (loc Onenn, terre consacrée à Sainte Onenne)[réf. souhaitée].

Le château de Coëtlogon[modifier | modifier le code]

Le château.

Fief de la famille de Coëtlogon, la seigneurie de Coëtlogon a été érigée en marquisat en mai 1622 par Louis XIII au camp devant Royan en faveur de René de Coëtlogon (1582-1639).

Une motte castrale était située au lieu-dit les douves. Ce château primitif est abandonné à une date indéterminée pour un nouveau château édifié à cinq cents mètres au sud-ouest (lieu-dit le Bosquet) [4].Un incendie détruit ce second château en 1720 et un troisième château est reconstruit en 1728 à l'emplacement actuel par César de Coëtlogon (1696-1742) avec l'aide financière de son grand-oncle, Alain Emmanuel de Coëtlogon.

En 1742, à la mort de César de Coëtlogon, le château passe par mariage à la famille de Carné.

Le château est vendu comme bien national en 1793 et de nouveau incendié lors de la bataille de Coëtlogon le au cours de laquelle est tué le chevalier de Tinténiac. Resté en ruine, il est rasé à la fin du XIXe siècle

Le château actuel a été construit en 1911 par Henri de Carné[4] et remanié en 1948.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 François De Carné SE  
mars 2008 en cours Annie Robert DVD[5] Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 008656692720730758748766721
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
743625631597609525455466430
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016 -
383315261249236234238221-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Saint-Thuriau.
  • Croix de cimetière du XVIIe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :