La Trinité-Porhoët

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Trinité et Porhoët (homonymie).
La Trinité-Porhoët
L'église abbatiale de la Trinité-Porhoët.
L'église abbatiale de la Trinité-Porhoët.
Blason de La Trinité-Porhoët
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Canton Ploërmel
Intercommunalité Ploërmel communauté
Maire
Mandat
Alain Buot
2014-2020
Code postal 56490
Code commune 56257
Démographie
Gentilé Trinitais, Trinitaise
Population
municipale
686 hab. (2014)
Densité 54 hab./km2
Population
aire urbaine
5 454 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 57″ nord, 2° 32′ 36″ ouest
Altitude 115 m (min. : 67 m) (max. : 145 m)
Superficie 12,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
La Trinité-Porhoët

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
La Trinité-Porhoët

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Trinité-Porhoët

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Trinité-Porhoët

La Trinité-Porhoët [la tʁinite pɔʁwɛt] est une commune française située dans le département du Morbihan, en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attesté sous les formes Sanctae Trinitatis de Porhoit en 1163 dans le cartulaire de Redon, Villa de Trinitate en 1251[1].

La Trinité : de la Sainte Trinité chrétienne représentant le Père, le Fils et Saint-Esprit.

Porhoet semble dériver du latin Pagus trans Sylvam, « le pays à travers la forêt ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr La Trinité-Porhoët (Morbihan).svg

Les armoiries de La Trinité-Porhoët se blasonnent ainsi :

De gueules au château d’or couvert du même, maçonné et ajouré de sable, au franc-canton d’hermine.
Devise « Beata pacis visio » (« Bienheureuse vision de paix »).
(Armes de la famille de Porhoët)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En mars 2008, Marcel Van de Casteele a été réélu maire. Ayant démissionné, il est remplacé par Alain Buot le 11 septembre 2009.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 686 habitants, en diminution de -7,42 % par rapport à 2009 (Morbihan : 3,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
599 485 552 609 585 583 587 600 1 299
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 257 1 282 1 210 1 201 1 156 1 198 1 222 1 218 1 230
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 230 1 209 1 162 1 105 1 178 1 152 1 060 1 083 1 031
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
1 059 1 070 1 021 1 088 901 816 767 690 686
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans les archives du duché de Rohan-Chabot
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :