Classe Parthian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les sous-marins image illustrant la Royal Navy
Cet article est une ébauche concernant les sous-marins et la Royal Navy.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Classe Parthian
Image illustrative de l'article Classe Parthian
Le HMS Phoenix
Caractéristiques techniques
Type sous-marin
Longueur 88,13 m
Maître-bau 9,09 m
Tirant d'eau 4,16 m
Déplacement 1.790 tonnes (surface) et 2.070 tonnes (plongée)
Propulsion 2 moteur diesel Amiralty
2 moteurs électriques
Puissance 4.640 cv et 1.635 cv
Vitesse 17,5 nœuds (surface) et 9,8 nœuds (plongée)
Profondeur 95 m
Caractéristiques militaires
Armement 8 tubes lance-torpilles de 533 mm (14 torpilles)
1 canon de pont de 101 mm
2 mitrailleuses AA de 20 mm
Rayon d’action 7.050 nautiques à 9 nœuds (surface) (160 tonnes de carburant)
Autres caractéristiques
Électronique sonar
Équipage 53
Histoire
Constructeurs Chatham Dockyard, Vickers, Armstrong Whitworth, Cammell Laird
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Période de
construction
1928-1929
Période de service 1929-1946
Navires construits 6
Navires prévus 6
Navires perdus 5
Navires démolis 1
Précédent classe Odin classe Rainbow Suivant

La classe Parthian est une classe de six sous-marins construit par la Royal Navy dans la fin des années 1920.

Conception[modifier | modifier le code]

La conception de cette classe est basée sur celle de la Classe Odin, la seule différence étant la forme de l'étrave avant.
Ces unités furent équipées de 8 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 mm), dont six en avant et deux en arrière, avec une réserve de 14 torpilles.

Service[modifier | modifier le code]

Ils servirent essentiellement comme sous-marins de patrouille en extrême-Orient.

Les unités de classe Parthian[modifier | modifier le code]

N° de coque Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière
N42 HMS Pandora
ex-Python
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le par l'aviation italienne
N75 HMS Parthian Chatham Dockyard
Chatham
perdu entre le et le à Brindisi
N36 HMS Perseus Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
perdu le en mer Ionienne
N96 HMS Phoenix Cammell Laird
Birkenhead
coulé le par le torpilleur italien Albatros
N99 HMS Poseidon Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
collision le avec navire marchand
N29 HMS Proteus Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
ferraillé en à Troon

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]