Monitor (type de bateau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monitor.
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le HMS Marshal Ney (en) en août 1915.

Le monitor est un type de petite canonnière, bas sur l'eau et se déplaçant lentement et disposant de canons lourds, disproportionnés par rapport à la taille du navire. Ce type de navire est apparu aux États-Unis durant la guerre de Sécession. Il doit son nom à l'USS Monitor, premier du genre mis en service en 1861 et restera en faveur, principalement aux États-Unis, jusqu'en 1900. Il reparut en 1915 et 1942, lors des deux guerres mondiales, principalement dans la flotte britannique. Beaucoup trop lents pour un combat naval, les monitors servaient à soutenir les débarquements ou les opérations des armées non loin des côtes.

Un monitor britannique : le HMS Erebus, en 1944.

Les monitors ont souvent été construits dans l'urgence, par la récupération d'une tourelle issue d'un autre navire puissamment armé, comme un cuirassé désarmé ou dont la construction a été annulée. C'est, par exemple, le cas du HMS Erebus qui bombarde Le Havre en 1944 : sa tourelle de 15 pouces est issue d'un projet de cuirassé de la classe Renown (passée de 4 à 2 bateaux pendant la Première Guerre mondiale), puis a servi sur le monitor HMS Marshal Ney en 1915-1916, puis sur le monitor HMS Erebus de 1916 à 1946. Enfin, un des canons aurait été utilisé sur le HMS Vanguard (23).

Durant la première guerre mondiale la marine britannique utilisa avec succès deux Monitors , les HMS Mersey[1] et HMS Severn pour une tâche très spécifique: Le croiseur allemand SMS Königsberg s'était réfugié dans l'inextricable delta du fleuve Roufidji en Tanzanie, hors de portée de l'artillerie des gros navires anglais , incapables d'approcher à cause de leur fort tirant d'eau.

L'amirauté anglaise fit alors laborieusement venir de Malte les deux Monitors, ainsi que deux minuscules hydravions d'observation , pour le repérage du navire allemand (savamment camouflé par de la végétation) et le réglage d'artillerie. Après de nombreuses péripéties le Königsberg fut réduit à l'état d'épave et a de nos jours été littéralement "digéré" par la végétation et la mangrove.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « HMS Mersey (1913) », Wikipedia,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes [modifier | modifier le code]