Sloop-of-war

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Au temps de la marine à voile, le sloop-of-war (du Néerlandais sloep et de la même origine étymologique que le français chaloupe), désignait en Angleterre, les navires plus petits que les frégates à un, deux ou trois mâts.

Description[modifier | modifier le code]

Le terme de sloop-of-war désigne des navires armés de 6 à 8 canons[1] (cotre de guerre) et 10 à 18 canons (Brig et ship Sloop) sur un seul pont. Les Anglais distinguaient deux variantes principales de sloop :

  • le ship sloop qui, avec ses trois mâts, équivalait à peu près à la corvette française ;
  • le brig sloop avec deux mâts, est appelé brick en France.

Auxquels on pouvait ajouter de petits navires à un mât : "Cotre de guerre"[1] (en France)

Le sloop of war Providence (1775-1779)
Le sloop of war anglais Industry en 1764
L'USS Hartford (1858) est un brig sloop

Au début du XXe siècle, le terme sloop désignait un navire d'escorte anti sous-marin, armé de canon de 102 mm et de grenades sous-marines. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il a cédé la place aux corvettes, puis aux frégates.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Guide des termes de marines (Le Chasse Marrée, 1997), page 114

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Brian Lavery, Nelson's Navy: Ships, Men and Organization, 1793–1815, Conway Maritime Press Ltd, (ISBN 0-85177-521-7)
  • Collectif, Guide des termes de marine : Petit dictionnaire thématique de marine, Le Chasse Marée - Armen, , 136 p. (ISBN 290370872X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]