Classe L et M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir classe L et classe M.
Classe L et M
Image illustrative de l'article Classe L et M
Le HMS Legion
Caractéristiques techniques
Type destroyer
Longueur 110,4 m
Maître-bau 11,3 m
Tirant d’eau 3,0 m
Déplacement 1.950 tonnes
Port en lourd 2.700
Propulsion 2 turbines à vapeur Parsons
2 chaudières Admiralty
Puissance 48.000 ch
Vitesse 36 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement origine
  • 3x2 canons de 120 mm ou 4x2 canons de 101 mm
  • 1 canon AA de 101 mm
  • 1x4 canons AA de 40 mm
  • 2x4 mitrailleuses AA de 12,7 mm
  • 1x4 tubes lance-torpilles de 530 mm
  • 2 lanceurs : 42 mines
Rayon d’action 5.500 milles nautiques à 15 noeuds
(537 tonnes de mazout)
Autres caractéristiques
Électronique sonar et radar antiaérien
Équipage 190
Histoire
Constructeurs divers
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Marine polonaise
Marine turque
Commanditaire Royal Navy
Période de
construction
1938-1942
Période de service 1940-1959
Navires construits 16
Navires perdus 9
Navires démolis 7
Précédent classe J, K et N classe Town Suivant

La Classe L et M est une série de 16 destroyers construite pour la Royal Navy et lancée entre 1939 et 1942. Elle a servi durant la Seconde Guerre mondiale.


Conception[modifier | modifier le code]


Les canons de gros calibres sont maintenant jumeaux en tourelles totalement fermées, le reste de l'armement antiaérien est renforcé.
Les deux chef de fottille sont quasi-identiques au reste de la classe.

Service[modifier | modifier le code]

Le groupe L (parfois nommé classe Laforey) a été ordonné dans le cadre de programmation navale de 1937. Six de cette flottille ont été perdus
Le groupe M a été ordonné dans le cadre de la programmation de 1939. Il a servi dans la Home Fleet jusqu'en 1944 puis a été transféré en Méditerranée. Trois de cette flottille ont été perdus et quatre ont été vendus à la Turquie.

Les bâtiments[modifier | modifier le code]

Les destroyers du groupe L[modifier | modifier le code]

Pennant number Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière Photo
G99 HMS Laforey Yarrow Shipbuilders
Scotstoun
torpillé le HMS Laforey secured.jpg
G87 HMS Lance Yarrow Shipbuilders
Scotstoun
bombardé le HMS Lance.jpg
G63 HMS Gurkha -
ex-HMS Larne
Cammell Laird
Birkenhead
torpillé le
G40 HMS Lively
Cammell Laird
Birkenhead
coulé le HMS Lively (G40).jpg
G74 HMS Legion
Hawthorn Leslie and Company
Hebburn
torpillé le
G55 HMS Lightning
Hawthorn Leslie and Company
Hebburn
torpillé le
G32 HMS Lookout
Scotts Shipbuilding and Engineering Company
Greenock
vendu pour démolition le HMS Lookout (G32).jpg
G15 HMS Loyal
Scotts Shipbuilding and Engineering Company
Greenock
vendu pour démolition en 1948

Les destroyers du groupe M[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe M (sous-marin).
Pennant number Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière Photo
G14 HMS Milne -
Alp Arslam(1959-70)
Scotts Shipbuilding and Engineering Company
Greenock
vendu à La Turquie HMS Milne WWII IWM FL 7744.jpg
G23 HMS Mahratta -
ex-HMS Marksman
Scotts Shipbuilding and Engineering Company
Greenock
coulé le
G86 HMS Musketeer
Fairfield Shipbuilding and Engineering Company
Glasgow
vendu pour démolition le
G90 ORP Orkan -
ex-HMS Myrmidon
Fairfield Shipbuilding and Engineering Company
Glasgow
coulé le ORP Orkan.jpg
G52 HMS Matchless -
TCG Kılıç Ali Paşa(1959-71)
Alexander Stephen and Sons
Govan
vendu à la Turquie HMS Matchless G52.jpg
G74 HMS Meteor -
Piyale Pasha(1959-79)
Alexander Stephen and Sons
Govan
vendu à la Turquie
G35 HMS Marne -
Mareşal Fevzi Çakmak(1959-70)
Vickers-Armstrongs
Newcastle upon Tyne
vendu à la Turquie HMS Marne stationary.jpg
G44 HMS Martin
Vickers-Armstrongs
Newcastle upon Tyne
torpillé le

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Conway's All the World's Fighting Ships, 1922-1946, Ed. Robert Gardiner, Naval Institute Press, ISBN 0-87021-913-8
  • Tribal Class Destroyers, Peter Hodges, Almark, 1971, ISBN 0-85524-047-4

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]