Classe Majestic (porte-avions)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la classe de porte-avions. Pour la classe de cuirassé, voir Classe Majestic (cuirassé). Pour les homonymes, voir Majestic.

Classe Majestic
image illustrative de l’article Classe Majestic (porte-avions)
Le NCSM Magnificent avant sa réfection de 1951
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions légers
Longueur 192 m pp
198 m à la flottaison (pc)
212 m (hors tout)
Maître-bau 24 m (flottaison) ; 34 m (pont d'envol)
Tirant d'eau 7,2 m
Déplacement 14 224 t (lège)
18 085 t à pleine charge
Propulsion Turbines à vapeur (4 chaudières Admiralty à 3 corps, turbines Parsons)
Puissance 40 000 ch
Vitesse 25 nœuds (46 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage aucun
Armement 32 canons de 40 mm (six affûts doubles et 20 affûts simples)
Aéronefs 37 appareils divers
Histoire
Constructeurs Harland and Wolff
HMNB Devonport
Swan Hunter
Vickers-Armstrongs
A servi dans Naval Ensign of Australia.svg Royal Australian Navy
Naval Ensign of Canada.svg Marine royale canadienne
Naval Ensign of India.svg Marine indienne
Période de
construction
1942 - 1961
Période de service 1948 - 1997
Navires construits 5
Navires prévus 6
Navires annulés 1 (détruit avant la fin)
Navires en activité aucun
Navires perdus aucun
Navires désarmés 5
Navires démolis 5 (plus un avant la fin de sa construction)
Navires retirés du service 5
Navires préservés aucun depuis 2014

La classe de porte-avions Majestic fut une classe de six porte-avions légers, construits par la Royal Navy lors de la Seconde Guerre mondiale à partir de 1942. Cette classe est en réalité composée des six derniers bâtiments de la classe Colossus, qui, modifiés pour pouvoir accueillir des avions plus rapides et plus lourds, étaient encore en construction à la fin du conflit. Leur construction fut alors suspendue. Cinq d'entre eux, après la reprise de leur construction et l’apport de modifications, entrèrent ultérieurement en service au sein de la Marine royale australienne, de la Marine royale canadienne et de la Marine indienne.

Navires de la classe[modifier | modifier le code]

Navires de la classe Majestic en construction en 1944 (HMS Magnificent à gauche et HMS Powerful à droite

Les six bâtiments de cette classe sont :

Caractéristiques communes[modifier | modifier le code]

Bien que les bâtiments de cette classe n'aient pas été construits et achevés d'une façon identique, leur modèle initial présentait les caractéristiques générales communes suivantes :

  • Déplacements : 15 700 tonnes standard ; 19 500 tonnes à pleine charge (pc)
  • Dimensions
    • Longueur : 192,02 m pp, 197,80 m à la flottaison, 211,85 m hors tout (au pont d'envol)
    • Largeur : 24,38 m (au fort, flottaison) 32,30 m (max. pont d'envol)
    • Tirant d'eau : 6,40 m (lège) 7,47 m (déplt moyen) 7,92 m à pleine charge (pc)
  • Protection (blindage) : aucune, sauf écrans blindés ("mantelets") autour de la soute des têtes de combat des torpilles aéroportées.
  • Appareil propulsif (machines) : deux groupes de turbines à vapeur à engrenage Parsons à simple réduction, 4 chaudières type Admiralty (Yarrow) à 3 corps, timbrées à 400 psi (2,76 MPa), à surchauffe 360°C (680°F) ; 2 lignes d'arbres
  • Combustible : 3175 tonnes de mazout FFO
  • Distances franchissables : 12 000 milles à 14 nœuds ; 8 000 milles à 20 nœuds ; 6 200 milles à 23 nœuds
  • Vitesse maximale = 24,5 nœuds ; 23 nœuds à pleine charge
  • Hangar : (dim.) 83,82 m x 15,85 m x 5,34 m ; longueur de la cuve entière (incluant les ascenseurs de 13,72 m de long et l'extension à l'arrière de l'ascenseur arrière) : 136,25 m
  • Une catapulte hydraulique BH3 pouvant lancer des avions de 9072 kg à 56 nœuds
  • Freins d'appontage : dix "brins" et deux barrières, arrêtant des avions de 9 tonnes se posant à 56 nœuds.
  • Carburant avia : 448 m³ (98600 gallons) d'essence
  • Effectif : 1 100 h. (paix) 1 300 h. (guerre), y compris un groupe aérien de 220 h.
  • Armement :
    • six affûts doubles et dix-huit affûts simples de 40 mm antiaériens
    • quatre canons de salut de 3 livres (1,5 kg)[1]
  • Divers : à l'arrière, au niveau du pont galerie, une salle de bain officiers comprenant une dizaine de douches et trois baignoires (côte-à-côte).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. qui semblent être des anciennes pièces de combat - de 47 mm - mais tirant désormais à blanc.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]