Chatham Dockyard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La maison du commissaire (1704), le plus vieil édifice naval britannique encore debout.

Les chantiers navals Chatham (en anglais : Chatham Dockyard) situés à l'embouchure de la rivière Medway à Chatham dans le Kent au Royaume-Uni, sont l'un des plus vieux chantiers navals de la Grande-Bretagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

La construction des chantiers navals Chatham remonte à la période de la réforme anglaise, période durant laquelle les relations de l'Angleterre avec les pays européens toujours rattachés à l'église catholique romaine se sont détériorées. Ces relations tendues ont entraîné l'obligation pour l'Angleterre d'augmenter ses capacités militaires, surtout en termes de défenses maritimes.

Pendant plus de 400 ans, à partir des années 1550, ils seront à l'avant-plan en termes de construction navale, de développements industriels et d'architecture navale pour la Royal Navy. Plus de 500 navires y ont été construits et au sommet de leur histoire, ils employaient plus de 10 000 travailleurs spécialisés sur un site de plus de 400 acres (1,6 km2).

Fermeture en 1984[modifier | modifier le code]

Les chantiers ont été fermés en 1984, et 84 acres de la superficie occupée par les anciens chantiers navals fait désormais parti d'un site historique accessible aux visiteurs et géré par une société charitable appelé Chatham Historic Dockyard Trust[1].

Site patrimonial[modifier | modifier le code]

Le HMS Gannet (1878)

Les chantiers maritimes de la Chatham Dockyard ont été proposés par la Grande-Bretagne en 1999 pour devenir un site du patrimoine mondial de l'Unesco[2].

Dans sa proposition le gouvernement britannique souligne le fait que les chantiers ont largement conservés leur état d'origine et qu'ils sont un témoignage de l'importance de la Royal Navy pour l'influence mondiale de la Grande-Bretagne dans le monde[3]. La proposition rappelle l'importance du site, le plus important centre industriel d'Europe avant la révolution industrielle[3].

L'HMS Ocelot (S17)

Navire musée à quai[modifier | modifier le code]

Trois cales sèches présentent 3 navires qui se visitent :

  • No 2 Drydock 1856 construit sur le site du "The Old Single Dock" ou le HMS Victory a été construit puis en 1863, le HMS Achilles, le premier navire à coque métal de la Royal Dockyard. C'est maintenant le réceptacle du HMS Cavalier[4] : Un destroyer britannique de 1944.
  • No 3 Drydock 1820, le premier à être construit en pierre, a été dessiné par John Rennie. Il accueille désormais le sous marin HMS Ocelot[4] : Sous marin de 1962 à l'origine de la classe Ocelot.
  • No 4 Drydock 1840 accueille le HMS Gannet[4] : un sloop de guerre à coque acier (3 mats) à voile et moteur de 1878.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Chatham Historic Dockyard Trust, « Chatham Historic Dockyard Trust - About us », sur The historic Dockyard Chatham (consulté le 14 avril 2011)
  2. Unesco, « Listes indicatives du patrimoine mondial de l'Unesco pour la Grande-Bretagne », sur Unesco (consulté le 8 juillet 2011)
  3. a et b (en) Département de la Culture, des Médias et du Sport, « Chatham Naval Dockyard », sur Unesco (consulté le 8 juillet 2011)
  4. a, b et c Guidebook, p. 14

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]