Assemblage (alcools)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un assemblage est le mélange de plusieurs types d'un alcool pour obtenir une boisson finie.

En œnologie, l'assemblage consiste à mélanger plusieurs cépages et/ou plusieurs cuvées pour composer un vin. L'assemblage est également pratiqué pour la fabrication de plusieurs eaux-de-vie comme le cognac ou certains whiskys, on parle alors de blends.

Œnologie[modifier | modifier le code]

En œnologie, l'assemblage est dans certaines régions directement liées à une appellation ou un label de qualité spécifique. Il s'oppose au vin de cépage, composé d'un seul cépage.

De nombreux vignobles font des vins d'assemblage :

Certains vins utilisent également l'assemblage non pas seulement de différents cépages, mais aussi de différents millésimes, c'est le cas notamment des vins de Champagne.

Le label Meritage utilisé par de nombreux vignobles californiens est uniquement accordé aux vins suivant les mêmes types d'assemblage que les vins bordelais.

Législation[modifier | modifier le code]

L'union européenne considère qu'un produit n'est plus singulier lorsque son assemblage est inférieur à 85%.

Millésime[modifier | modifier le code]

Pour l'assemblage de millésimes, la mention de celui-ci sur la bouteille est autorisé dans la mesure ou 85% minimum des raisins de l'assemblage proviennent de l'année mentionnée[1].

Cépages[modifier | modifier le code]

La mention d'un seul cépage sur l'étiquette doit respecter la condition que 85% de l'assemblage provienne de ce cépage (assimilé à un mono-cépage). Si un autre cépage représente l'intégralité des 15% restant, il peut facultativement être mentionné[1].

En France, dans le cas d'assemblages ou aucun cépage ne dépasse 85%, il faut mentionner l’intégralité des cépages, par ordre décroissant de proportion et en caractères de même dimension, si chacun représente au moins 15% de l'assemblage, pour figurer sur l’étiquetage. En conséquence, si un cépage représente moins de 15%, et qu'aucun ne représente plus de 85%, aucun ne peut figurer[2].

Origine géographique[modifier | modifier le code]

Dans l'union européenne, l'appellation d'origine géographique utilisée doit provenir en intégralité de cette zone. Dans le cas de l'utilisation d'une mention plus spécifique que celle délimitée (climat, lieu-dit, etc), 85 % des raisins au minimum doivent provenir de cette zone plus petite, les 15 % restant devant provenir de la zone géographique délimitée plus grande. Les états membres peuvent plus spécifiquement interdire cette pratique[1].

Eaux-de-vie[modifier | modifier le code]

Whisky[modifier | modifier le code]

L'assemblage du whisky correspond à la mention blend ou blended whisky. C'est un produit issu de whiskys d’une ou de plusieurs distilleries. Il peut contenir des whiskys de différentes années, de différentes origines (single malt, bourbons, ryes) mélangés à du whisky de grain, voire de l’alcool neutre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Règlement délégué (UE) 2019/33 de la Commission du 17 octobre 2018 complétant le règlement (UE) n° 1308/2013 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les demandes de protection des appellations d'origine, des indications géographiques et des mentions traditionnelles dans le secteur vitivinicole, la procédure d'opposition, les restrictions d'utilisation, les modifications du cahier des charges, l'annulation de la protection, l'étiquetage et la présentation, (lire en ligne)
  2. Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques - Article 3, (lire en ligne)