Boulanger (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulanger (homonymie).

Boulanger
logo de Boulanger (entreprise)
Logo.
Centre commercial Claye-Souilly
Magasin Boulanger au centre commercial « les Sentiers » à Claye-Souilly (Seine-et-Marne).

Création 1954
Dates clés 05-06-1992 immatriculation sté actuelle
Fondateurs Gustave et Bernard Boulanger
Personnages clés Thierry Mulliez
Francis Cordelette
Étienne Hurez
Bernard et Gustave Boulanger
Forme juridique SA à conseil d'administration
Slogan « Si bien ensemble »
Siège social Lesquin
Drapeau de France France
Direction Thierry Mulliez

Etienne Hurez

Activité Commerce de détail d'appareils électroménagers en magasin spécialisé (code 4754Z)
Produits Électroménager et multimédia (Blanc, Brun, Gris, Com, Médias) et leurs services associés
Filiales Electro Dépôt (88 % de participation)[1]
Effectif 6 529 en 2009
SIREN 347 384 570
Site web boulanger.com

Chiffre d'affaires 1 239 000 000 € en 2009

comptes récents non disponibles

Résultat net 36 000 000 € en 2009

Boulanger est une enseigne française spécialisée dans le loisir, le multimédia et l'électroménager.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée à Lille par les frères Bernard et Gustave Boulanger, Boulanger développe dès 1954 une activité de service après-vente. La même année, le premier magasin ouvre à Emmerin, dans le Nord[2].

Le Groupe Mulliez entre dans le capital en 1983, puis prend le contrôle de la société en 1986.

En 1986, Boulanger commence à se développer à l'échelle nationale. Sous l'impulsion d'Auchan, les surfaces de ventes s'agrandissent passant de 1 000 à 2 000 m2, les magasins s'implantent en banlieue de préférence sur un domaine foncier appartenant à Immochan, faisant jouer les synergies financières et commerciales du groupe Auchan.

L'expansion de Boulanger est freinée par une contre-attaque massive de Darty, leader français du secteur, qui ouvre de nouveaux magasins dans les mêmes zones de chalandise que Boulanger. La nouvelle stratégie de la maison-mère et la concurrence de Darty obligent Boulanger à fermer de nombreux magasins de la période pré-Auchan particulièrement en Rhône-Alpes et Nord-Pas-de-Calais.

Au début des années 1990, Boulanger propose toutes les nouvelles technologies de l'information, dont le multimédia. À partir de 1998 l'entreprise commence à se développer à l'échelle internationale, notamment par la création de plusieurs magasins en Espagne.

Depuis 2001, environ 95 % des salariés sont actionnaires de leur entreprise.[réf. nécessaire]

En 2005, Boulanger lance ses propres marques distributeur, Essentiel B et Listo (entrée de gamme).

En 2006, grâce à la loi Borloo sur les sociétés de services à la personne, Boulanger lance B-dom'[3], solution de prestation de service informatique à domicile. La vocation de cette nouvelle entité est de venir en aide aux particuliers dans leur vie numérique. De l'installation de leur matériel informatique, au dépannage, en passant par la formation, les intervenants de B-dom' sont formés à la relation humaine et à la pédagogie. Cette activité se développe, et en juillet 2009, B-dom' emploie 53 intervenants, pour la majorité issus de Boulanger, son projet étant de devenir l'un des acteurs majeurs dans le domaine de l'assistance informatique et Internet.

En 2009, Boulanger quitte le marché espagnol et cède ses magasins locaux au Portugais Worten[4].

Depuis 2010, le site Lokeo.fr, filiale du groupe Boulanger, propose un service de location pour les particuliers de matériels électroménagers et multimédias ; il est qualifié comme étant l'un « des pionniers en la matière »[5].

En 2011, après la vente de la filiale espagnole, il n'existe plus que 132 magasins Boulanger[6], tous localisé en France. Ce nombre augmente suite du rachat des 34 magasins Saturn français en juin 2011 à l'allemand Metro AG[7]. Cette acquisition renforce l'entreprise Boulanger et son développement sur le territoire national.

Comme c'est le cas de la plupart des entreprises du Groupe Mulliez, les magasins Boulanger sont essentiellement localisés en province ou en banlieue ; mais cela change à partir de 2015, lorsque Boulanger, et surtout son nouveau président-directeur général Étienne Hurez, décide de revenir dans les centres villes. L'exemple type de cette nouvelle stratégie est le développement du magasin situé à Lyon, dans le quartier des Cordeliers, sur 4 étages et 4 900 m2, ainsi que l'ouverture d'un magasin dans le quartier Opéra de Paris en septembre 2015[8].

En 2016, suite à la fermeture ou au regroupement de certains anciens magasins Saturn, Boulanger ne possède plus que 125 points de ventes en France.

En 2016, Boulanger noue un partenariat avec Cults pour développer le système Open Source « Happy 3D »[9] d'impression 3D de ses pièces détachées pour réparer soi-même ses produits. Le partenariat permet à Boulanger de se placer dans une démarche de consommation responsable[10],[11].

En 2018, Boulanger compte 147 points de ventes[12], dont 142 magasins et 5 comptoirs. Le chiffre d'affaires est estimé par le journal LSA à 2 milliards d'euros et l'effectif à 8.000 personnes[13].

En juin 2019, Boulanger annonce l'acquisition de l'entreprise belge de distribution d'équipements électroniques Krëfel, ayant 74 magasins en Belgique et 11 au Luxembourg[14]. La même année, elle signe avec Voltalia le premier contrat de vente directe d'électricité en France, pour une centrale solaire photovoltaïque qui doit ouvrir en 2022, et achète jusqu'à cette date de l'électricité verte à son fournisseur habituel[15].

Filiales du Groupe Boulanger[modifier | modifier le code]

Le Groupe Boulanger compte plusieurs filiales autres que Boulanger.

Boulanger Customer Care[16] (Anciennement Boulanger Business Services[17]) est une centrale d'appel. Elle est la filiale qui joue le rôle ensemblier des offres et des compétences du groupe, qui veille à la mise en place d'une expérience client omnicanal à travers divers moyens de communication (email, téléphone, text messaging, chat, visio...).

Boulanger.pro[18]est la filiale professionnelle du Groupe Boulanger. Elle s'adresse aux professionnels de l'immobilier, des cadeaux d'affaires et aux entreprises[19].

Lokeo[20] est le service de location longue durée en électroménager et multimédia du groupe[21].

B'dom[22] est un service visant à installer, former et assurer la maintenance des produits multimédia.

Boulanger Second Life[23]-société Vendido[24], vend des produits multimédia et électroménager reconditionnés.

Sourcing & Création[25] est la filiale qui conçoit notamment les marques propres du Groupe, tels qu'EssentielB, Listo, Miogo, Skillkorp...etc

Webdistrib[26] étant la spécialiste de la vente en ligne de produit d'occasion et reconditionnés. Boulanger annonce en juin 2019 la fermeture de Webdistrib après 17 années d'activité.[1]

Iménager qui partage son activité avec Webdistrib (même direction) dissoute en 2016[27].

Controverses[modifier | modifier le code]

Traitement des données personnelles[modifier | modifier le code]

En , à la suite d’une plainte déposée par une cliente, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) effectue un contrôle dans un magasin de l’enseigne et recense dans la base de données 5 828 commentaires insultants à l’égard des clients. Le , la CNIL met en demeure la société de ne plus enregistrer dans ses fichiers "des commentaires excessifs" sur ses clients[28]. Elle pointe également un usage abusif des cookies sur sa page d’accueil et la longue conservation des données enregistrées (pouvant aller jusqu’à 15 ans). Le , le groupe Boulanger présente « toutes ses excuses » pour des « commentaires inacceptables » dans un communiqué de presse[29], et annonce la mise en place d’un audit interne pour trouver les auteurs de ces actes[30].

Le dossier de mise en demeure a été clôturé par la CNIL le 9 novembre 2015, la société s'étant depuis "intégralement mise en conformité" avec les demandes de cette dernière[31].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

Avec un capital avoisinant les 37 millions d'euros, Boulanger est l'une des grandes entreprises commerciales de multimédia.

En 2010, l'entreprise Boulanger détient 88 % du capital d'Electro Dépôt[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Électro Dépôt : le « discount à la française » se développe », lavoixeco.com, (consulté le 17 novembre 2010) Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « voixeco » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. « Présentation de l'entreprise Boulanger », Institut du Marketing et du Management de la Distribution (IMMD) (consulté le 20 février 2014) [PDF]
  3. http://www.ikoupi.com/marques/boulanger/bdom-et-la-fondation-boulanger/
  4. « Boulanger a quitté l’Espagne en cédant tous ses magasins au portugais Worten | ChannelBiz », sur www.channelbiz.fr (consulté le 8 décembre 2015)
  5. Lokeo : la location gagne du terra sur France Info, 25 mars 2013
  6. Liste des magasins - Site officiel. Consulté le 4 mai 2011
  7. Metro vend ses magasins Saturn à Boulanger - L'Expansion/AFP, 20 décembre 2010
  8. « Boulanger ouvre son premier magasin parisien à Opéra », sur leparisien.fr, (consulté le 8 décembre 2015)
  9. « Boulanger lance Happy3D, plate-forme dédiée à l’impression 3D des pièces détachées », sur lejournaldeleco.fr, (consulté le 11 février 2019).
  10. « Comment Boulanger incite ses clients à réparer plutôt que jeter », sur BFMTV, (consulté le 11 février 2019).
  11. « Boulanger propose à ses clients d'imprimer eux-mêmes leurs pièces détachées », sur usinenouvelle.com, (consulté le 11 février 2019).
  12. « Vos magasins Boulanger en France : électroménager, tirage photos, multimédia - Boulanger.fr », sur magasins.boulanger.com (consulté le 1er avril 2018)
  13. « Boulanger : News et actus du spécialiste multimédia sur LSA Conso », sur www.lsa-conso.fr (consulté le 29 octobre 2018)
  14. Magali Picard, « Boulanger acquiert le belge Krëfel », sur LSA,
  15. E.G, « Boulanger et Voltalia en partenariat pour la production d'électricité verte », sur Environnement-magazine.net, (consulté le 24 juin 2019).
  16. « fiche d'identité de Boulanger Business Services », sur www.societe.com (consulté le 3 juillet 2019)
  17. « Société Boulanger Business Services B Business Services (Villeneuve d'Ascq, 59650) : siret 51919... », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le 1er avril 2018)
  18. « Boulanger.pro site », sur boulanger.pro
  19. « fiche d'identité de Boulanger Pro », sur www.societe.com (consulté le 3 juillet 2019)
  20. LSA – Libre Service Actualités, « Lokéo (Boulanger) fait peau neuve et muscle son offre de location », lsa-conso.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 1er avril 2018)
  21. « fiche d'identité de Lokeo », sur www.societe.com (consulté le 3 juillet 2019)
  22. LSA – Libre Service Actualités, « Boulanger se lance dans les services à la personne », lsa-conso.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 1er avril 2018)
  23. LSA – Libre Service Actualités, « Boulanger s'installe sur Second Life », lsa-conso.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 1er avril 2018)
  24. « fiche d'identité de Vendido », sur www.societe.com (consulté le 3 juillet 2019)
  25. « fiche d'identité de Sourcing et Créations », sur www.societe.com (consulté le 3 juillet 2019)
  26. « fiche d'identité de Wesbdistrib », sur www.societe.com (consulté le 3 juillet 2019)
  27. « dissolution de Imenager », sur www.societe.com (consulté le 3 juillet 2019)
  28. Chez Boulanger, la revanche de la « grosse connasse » sur lemonde.fr, 25 juillet 2015
  29. Boulanger, « Communiqué de presse de Boulanger suite à l'alerte de la CNIL », Boulanger,‎ (lire en ligne)
  30. "La cliente est une grosse connasse" : Boulanger épinglé par la CNIL sur franceinfo.fr, 24 juillet 2015
  31. « CNIL : Clôture de la mise en demeure de la société BOULANGER pour commentaires excessifs. », sur www.cnil.fr (consulté le 8 décembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yannick Boucher, « Boulanger : Des petites radios d'après-guerre à la famille Mulliez », La Saga des marques, t. 3,‎ , p. 16-21.