Cultura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cultura
logo de Cultura

Création 1998
Dates clés 2008: rachat de la société Milonga par Sodival
Fondateurs Philippe Van Der Wees
Forme juridique SAS
Slogan « L'Esprit jubile ! »
Siège social Mérignac (Gironde)
Drapeau de France France
Direction Philippe Van Der Wees
Actionnaires Philippe Van Der Wees (actionnaire majoritaire)
Activité Distribution spécialisée
Produits Produits culturels
Société mère Sodival
Sociétés sœurs Milonga, Arts & Cie
Effectif 3 100
Site web http://www.cultura.com/

Cultura est une enseigne de distribution française appartenant à la holding Sodival. Elle est la troisième enseigne spécialisée dans la commercialisation de biens et loisirs culturels et créatifs en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée en 1998 par Philippe Van Der Wees, membre par alliance de la famille Mulliez[1],[2], l'enseigne ouvre son premier magasin à La Rochelle en 1998. Avec un développement du concept dans un premier temps dans la région Sud-Ouest, l'année 2001 marque le début de l'expansion de l'enseigne à l'ensemble du territoire, dont cinq magasins en région parisienne.

En 2005, Cultura lance son site de vente en ligne. En 2012, Cultura devient le nouveau partenaire du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, succédant ainsi à la Fnac.

En 2011, Cultura réalise 270 millions d'euros de chiffre d'affaires[3].

Implantations[modifier | modifier le code]

En 2016, l'enseigne compte 60 magasins répartis sur l'ensemble du territoire national[2].

Les magasins, d'une surface allant de 1 000 m2 à 6 000 m2, sont implantés dans les zones commerciales en périphérie des villes.

Le siège social (services centraux) est basé à Mérignac (Gironde), en région Nouvelle-Aquitaine.

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Philippe Van Der Wees est le principal actionnaire, majoritaire, de Cultura à travers la holding Sodival[2]. Certains membres de la famille Mulliez sont actionnaires minoritaires[4],[5] et à titre individuel[6], mais « Cultura est une enseigne indépendante, sans aucun lien capitalistique ni avec le groupe Auchan ni avec aucune société de la famille Mulliez »[2].

Intérieur d'un magasin Cultura

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cultura au firmament », sur lepoint.fr, Le Point, (consulté le 15 juin 2013) : « Des antécédents qui, ajoutés à son mariage avec une demoiselle Mulliez (dont la famille se partage l'actionnariat du groupe Auchan), suffisent aux yeux de beaucoup à faire de Cultura une étoile de la galaxie Auchan. Philippe Van der Wees dément avec courtoisie et fermeté. « Cultura est une petite entreprise fondée par un groupe d'amis proches et qui a su garder son indépendance. » »
  2. a, b, c et d Jean-Noël Caussil, « CULTURA, la stratégie payante de l'évitement », sur lsa-conso.fr, LSA, (consulté le 15 juin 2013) : « Cultura est une enseigne indépendante, sans aucun lien capitalistique ni avec le groupe Auchan ni avec aucune société de la famille Mulliez. »
  3. Philippe Van der Wees occupe le terrain culturel avec Cultura, journaldunet.com, 19 octobre 2011
  4. Eric de Legge, « Philippe Van der Wees occupe le terrain culturel avec Cultura », sur journaldunet.com, (consulté le 15 juin 2013) : « Alors il a dû convaincre quelques cousins d'investir dans son projet en dehors du pacte collectif qui lie la famille. »
  5. Gilles Tanguy, « Banlieusard et fier de lettres », Économie, sur lexpansion.lexpress.fr, L'Expansion, (consulté le 15 juin 2013) : « Philippe Van der Wees contrôle 70 % de son groupe, mais peut compter sur des actionnaires minoritaires de poids : plusieurs membres de la grande famille nordiste des Mulliez (Auchan, Saint-Maclou, Leroy Merlin...), à laquelle il est lié par son mariage. »
  6. Bernard Broustet, « Philippe Van der Wees à l'école des Mulliez », sur lesechos.fr, Groupe Les Échos, (consulté le 15 juin 2013) : « Selon le PDG, les Mulliez sont minoritaires dans le capital de l'entreprise, uniquement constituée de personnes physiques, »

Lien externe[modifier | modifier le code]