Bataille de Changde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bataille de Changde opposa l'Armée impériale japonaise et l'Armée nationale révolutionnaire chinoise en novembre et décembre 1943 pendant la guerre sino-japonaise.

La ville chinoise fut dans un premier temps prise par les Japonais avant d'être reprise par les Chinois.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Japonais investirent le 2 novembre la ville de Changde, qui ne disposait pas de défenses militaires. Une contre-attaque des Chinois reprit la ville le 19 : l'Armée impériale exécuta alors une nouvelle offensive, qui permit de reprendre la ville le 9 décembre, après deux semaines de combat. De nouveaux renforts arrivèrent pour soutenir les deux camps, jusqu'à la retraite finale japonaise le 20 décembre.

Selon des accusés assignés au procès de Khabarovsk, des membres de l'unité 731 larguèrent avant le début des combats, sur ordre du Quartier général impérial, des puces contaminées par la peste[1]

L'Armée impériale japonaise eut de plus recours aux armes chimiques lors des affrontements.

Witold Urbanowicz, un pilote polonais se battant en Chine, a estimé que près de 300 000 civils sont morts pendant cette bataille.

Soldats japonais faits prisonniers à Changde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Barenblatt, A plague upon Humanity, HarperCollns, 2004, pp.220-221