Opération Keelhaul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’opération Keelhaul est une opération militaire des États-Unis et du Royaume-Uni en Italie du Nord qui visait en vertu de la conférence de Yalta à rapatrier en URSS les prisonniers de guerre et déserteurs soviétiques qui avaient été capturés par les nazis lors de Seconde Guerre mondiale. L'opération Keelhaul a eu lieu entre le et le  : son nom a par la suite été appliqué pour désigner, par extension, l'ensemble des rapatriements effectués par les Alliés, quand bien même ils ne se seraient pas déroulés durant l'opération proprement dite. Ces rapatriements ont scellé le sort de millions de réfugiés d'après-guerre fuyant l'Europe de l'Est.

Les rapatriés étaient alors soient assassinés par les soviétiques soient déportés dans les goulags. Tous les pays alliés ont collaboré à cette déportation, la Suisse également. Seule la principauté de Liechtenstein a eu le courage de résister aux pressions et de ne pas livrer les ressortissant d’Europe de l'Est qu'elle hébergeait sur son territoire. Le Prince hébergea notamment le général Boris Smyslovski et son armée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]