Bataille de l'ouest d'Hubei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire image illustrant le monde chinois
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire et le monde chinois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bataille de l'ouest d'Hubei
Informations générales
Date 12 mai au 3 juin 1943
Lieu Hubei en Chine
Issue victoire chinoise
Belligérants
Drapeau de la République de Chine République de Chine Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau de la République de Chine Chen Cheng Drapeau : Japon Yokoyama Yuu
Forces en présence
14 armées 7 divisions
Pertes
env 60 000 env 25 830

Guerre sino-japonaise (1937-1945),
Seconde Guerre mondiale

Batailles

Seconde Guerre mondiale : batailles de la Guerre sino-japonaise
Incident du pont Marco Polo · Shanghai · Taiyuan · Xinkou · Pingxingguan · Taierzhuang · Xuzhou · Nankin : bataille, massacre · lac Khassan · Wuhan · Nanchang · Khalkhin Gol · Suixian-Zaoyang · Changsha (1re) · Guangxi · Henan · Zaoyang-Yichang · Cent régiments · Shanggao · Sud-Shanxi · Changsha (2e) · Pacification du Mandchoukouo · Changsha (3e) · Hubei · Changde · Ichi-Go · Changsha (4e) · Guilin-Liuzhou · Reconquête chinoise


Guerre du Pacifique


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Théâtre américain
Coordonnées 29° 09′ 20″ Nord 112° 14′ 43″ Est / 29.15555556, 112.24527778

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de l'ouest d'Hubei.

La bataille de l'ouest d'Hubei opposa en 1943 l'Armée nationale révolutionnaire chinoise et l'Armée impériale japonaise pendant la guerre sino-japonaise.

Après la chute de Nankin, le gouvernement de la République s'était réfugié à Chongqing, qui faisait depuis l'objet de bombardements réguliers et massifs. Souhaitant éradiquer le Guomindang, les Japonais entamèrent une offensive à travers le Hubei pour tenter d'atteindre la capitale provisoire et faire tomber le bastion nationaliste.

Les troupes chinoises opposèrent une résistance farouche et, bien qu'ayant subi des pertes supérieures à celles des Japonais, parvinrent à repousser l'ennemi.