Bataille de Baïji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bataille de Baïji
Description de cette image, également commentée ci-après
Une vue de la raffinerie de Baïji en 2005.
Informations générales
Date -
(1 an, 4 mois et 11 jours)
Lieu Baïji
Issue Victoire de l'Irak et de la coalition
Belligérants
Drapeau de l'Irak Irak
Drapeau de l'Iran Iran
Hachd al-Chaabi

Seal of Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve.svg Coalition

Drapeau de l'État islamique État islamique
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
plusieurs centaines ou plusieurs milliers de mortsplusieurs centaines ou plusieurs milliers de morts

Guerre d'Irak

Coordonnées 34° 56′ nord, 43° 29′ est
Géolocalisation sur la carte : Monde
(Voir situation sur carte : Monde)
Bataille de Baïji
Géolocalisation sur la carte : Moyen-Orient
(Voir situation sur carte : Moyen-Orient)
Bataille de Baïji
Géolocalisation sur la carte : Irak
(Voir situation sur carte : Irak)
Bataille de Baïji

La bataille de Baïji a lieu lors de la guerre d'Irak. Pendant plusieurs mois, les forces gouvernementales et les djihadistes se disputent le contrôle de la ville et de sa raffinerie pétrolière, la plus importante d'Irak.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le , après avoir pris la ville de Mossoul, les djihadistes de l'EIIL entrent avec une soixantaine de véhicule dans la ville de Baïji et libèrent plusieurs détenus. Leur objectif est ensuite de prendre le contrôle de la raffinerie pétrolière de la ville, qui est également la plus grande d'Irak. Celle-ci est gardée par 250 hommes, mais une délégation de chefs tribaux est envoyée par les djihadistes afin de négocier avec eux. Les gardes acceptent la proposition des rebelles et choisissent de se retirer[1].

Cependant les forces gouvernementales reprennent la raffinerie le 12 juin, et le 18 juin à l'aube, les insurgés lancent l'assaut[2],[3]. Les deux camps affirment avoir pris l'avantage et selon les forces gouvernementales une quarantaine d'insurgés sont tués ou blessés. Selon un responsable de la raffinerie, les djihadistes prennent « les unités de production, le bâtiment administratif et quatre tours de contrôle » soit environ les trois quarts de la raffinerie. Mais les forces de sécurité auraient ensuite repris le dessus après des combats autour de la salle de contrôle du site[4]. Finalement, le 19 juin, l'armée repousse les insurgés et reprend le contrôle de la raffinerie de Baïji[5].

Le 24 juin, l'EIIL et les rebelles sunnites lancent un nouvel assaut contre la raffinerie. Selon des responsables gouvernementaux, l'attaque est une nouvelle fois repoussée et 19 insurgés sont tués. L'aviation intervient lors des combats et contribue à refouler les assaillants, mais elle tue également 19 civils, dont dix enfants et neuf femmes[6].

Le soir du 23 août, l'EI lance un nouvel assaut contre la raffinerie[7].

Le 1er novembre, l'armée irakienne reprend aux djihadistes deux quartiers de la ville de Baïji[8]. Le 7, les forces irakiennes ont repris le contrôle des quartiers du sud, de l'est et du nord de la ville[9]. Le 14 novembre, l'armée irakienne reprend le contrôle de la totalité de la ville[10],[11] et le 15, elle brise le siège de la raffinerie[12].

Mais le 12 décembre, plusieurs semaines après avoir été chassés de Baïji, les djihadistes repartent à l'assaut de la ville et de sa raffinerie. Le 17, les hommes de l'État islamique pénètrent à nouveau dans la ville et forcent les troupes irakiennes à reculer[13]. Le 21 décembre, l'EI prend le contrôle de la totalité de la ville et encercle les loyalistes retranchés dans la raffinerie. L'armée irakienne envoie alors en renfort trois brigades, dont une blindée, qui arrive dans la soirée dans une base aérienne située à une trentaine de kilomètres au sud[14],[15].

Le 11 avril 2015, l'EI lance une nouvelle attaque sur la raffinerie. Selon l'armée une vingtaine de djihadistes sont tués ce jour-là, dont trois kamikazes[16],[17]. Cependant les combattants de l'EI progressent dans la raffinerie, dont les défenseurs, encerclés, sont coupés de tout renfort[18]. Le 15 avril, les djihadistes prennent le contrôle de l'institut du pétrole, du service des produits et des transports et de certaines rues à l'intérieur du site[19]. Le 16, l'armée irakienne détache un bataillon en renfort vers le site, où les combats continuent de faire rage[20],[21].

Le 7 mai, les djihadistes lancent une nouvelle offensive, l'issue des combats semble alors incertaine selon le Pentagone[22],[23].

Début juin, selon le porte-parole du département américain de la Défense, une colonne des forces irakiennes parvient à faire sa jonction avec des troupes retranchées depuis plusieurs mois dans le nord-ouest de la raffinerie[24].

Le 11 juin, la ville aurait été reprise par les forces irakiennes menées par les Hachd al-Chaabi. Les djihadistes contrôlent cependant toujours une partie de la raffinerie[25].

Le 13 juin, l'EI engage quatre véhicules suicides sur le quartier général local des milices chiites dans la localité d'Al Hijjaj, à une dizaine de kilomètres au sud de la ville de Baïdji. L'attaque fait 11 morts[24].

Le 14 octobre, l'armée irakienne soutenue par des miliciens majoritairement chiites lancent un assaut visant à reprendre la ville de Baïdji. Ils commencent leur opération par le Sud et s'efforcent de progresser vers le centre de la ville. L'assaut est appuyé par des frappes aériennes américaines et irakiennes[26].

Le 15 octobre, l'armée irakienne reprend le contrôle de la majeure partie de la raffinerie de Baïdji[27].

Le 22 octobre, l'armée irakienne affirme que 19 fosses communes contenant les corps de 365 djihadistes de l'EI ont été découvertes à Baïji par les Hachd al-Chaabi[28].

Suites[modifier | modifier le code]

Le , cinq hommes de l'État islamique équipés de ceintures explosives mènent un raid contre des bâtiments des forces de sécurité, à Baïji, dans le quartier d'al-Masafi : sept soldats sont tués et six blessés par les kamikazes[29].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde avec AFP et Reuters, « En Irak, les djihadistes de l'EIIL veulent « marcher sur Bagdad » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
  2. Le Monde avec AFP et Reuters, « L'Irak demande « des frappes aériennes » américaines contre les djihadistes de l'EIIL », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
  3. AFP, « En Irak, les jihadistes veulent mettre la main sur le pétrole », Libération, (consulté le 31 décembre 2019)
  4. Claude Fouquet, « Irak : confusion autour de la prise de contrôle de la plus grande raffinerie du pays », Les Echos, (consulté le 31 décembre 2019)
  5. ATS, « L'armée irakienne reprend le contrôle de la raffinerie de Baïji », sur www.romandie.com, (consulté le 31 décembre 2019)
  6. L'Obs avec AFP, « Irak: combats autour de la principale raffinerie, Kerry au Kurdistan »,
  7. AFP, « Irak : nouveaux assauts jihadistes, mobilisation internationale accrue », Libération, (consulté le 31 décembre 2019)
  8. L'Obs avec AFP, « Kobané : nouveaux combats après l'arrivée des peshmergas »,
  9. « Kobané toujours assiégée malgré l'arrivée des peshmergas », sur www.arcinfo.ch, (consulté le 31 décembre 2019)
  10. AFP, « Irak: l'armée reprend aux jihadistes la ville clé de Baïji », sur www.romandie.com, (consulté le 31 décembre 2019)
  11. L'Obs avec AFP, « Irak: l'armée reprend aux jihadistes la ville clé de Baïji »,
  12. Le Monde avec AFP et Reuters, « Les troupes irakiennes brisent le siège de la principale raffinerie de pétrole », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
  13. (en) « Islamic State recapture parts of northern refinery city Baiji », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
  14. xinhua, « Irak: l'EI a repris la ville de Baiji, qui abrite la plus grande raffinerie de pétrole du pays - china radio international », sur french.cri.cn, (consulté le 31 décembre 2019)
  15. AFP, « Le chef des Kurdes d'Irak célèbre la levée du siège du Mont Sinjar », L'Orient-Le Jour, (consulté le 31 décembre 2019)
  16. Belga, « Etat islamique - Le groupe attaque la plus grande raffinerie d'Irak », sur Lavenir.net (consulté le 31 décembre 2019)
  17. « L'Etat islamique attaque la plus grande raffinerie d'Irak », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
  18. « L'État islamique s'attaque à la plus grande raffinerie d'Irak »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), ITélé
  19. Le Figaro avec AFP, « L'EI contrôle une part de la plus grande raffinerie d'Irak »,
  20. France 24 avec AFP et Reuters, « Les combats s'intensifient autour de la raffinerie de Baïji, la plus grande d'Irak »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  21. « Des renforts pour protéger la raffinerie de Baïdji en Irak », RFI, (consulté le 31 décembre 2019)
  22. AFP, « Irak: incertitude sur l'issue des combats à la raffinerie de Baïji », sur www.romandie.com, (consulté le 31 décembre 2019)
  23. Le Monde avec AFP, « Combats violents autour de la raffinerie de Baïji en Irak », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2019)
  24. a et b Le Figaro avec Reuters, « Irak: combats près de la raffinerie de Baïdji », Le Figaro, (consulté le 31 décembre 2019)
  25. Bastien Duhamel, « La ville stratégique de Baiji reprise des mains de l’Etat islamique », sur 45eNord.ca, (consulté le 31 décembre 2019)
  26. Lefigaro.fr avec Reuters, « Baïdji: l'armée irakienne lance l'assaut », Le Figaro, (consulté le 31 décembre 2019)
  27. Le Figaro avec AFP, « Assaut des forces irakiennes contre Daech », sur Le Figaro, (consulté le 31 décembre 2019)
  28. AFP, « Irak: 365 corps de djihadistes découverts dans des fosses communes », sur La Presse, (consulté le 31 décembre 2019)
  29. AFP, « Irak: 7 membres des forces de sécurité tués dans une attaque jihadiste », L'Express, (consulté le 31 décembre 2019)