Bataille d'al-Qaïm (2014)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille d'al-Qaïm.
Bataille d'al-Qaïm

Informations générales
Date 19 -
Lieu Al-Qaïm
Issue Victoire de l'EIIL
Belligérants
Drapeau de l'Irak IrakDrapeau de l'État islamique État islamique en Irak et au Levant
Commandants
Abdul-Majid al-Fahdawi †
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
34 morts[1]
50 blessés au moins[2]
inconnues

Seconde guerre civile irakienne

Coordonnées 34° 23′ 28″ nord, 40° 59′ 16″ est

Géolocalisation sur la carte : Irak

(Voir situation sur carte : Irak)
Bataille d'al-Qaïm

La bataille d'al-Qaïm a lieu en 2014 lors de la seconde guerre civile irakienne.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La ville d'al-Qaïm se situe sur la frontière entre l'Irak et la Syrie, elle possède un poste-frontière stratégique, l'un des trois points de passage officiels sur les 600 km de frontière qui séparent les deux pays[3]. Le poste frontière est contrôlé depuis le 17 juin par l'Armée syrienne libre et le Front al-Nosra[4].

Les insurgés sunnites, issus de l'État islamique en Irak et au Levant et d'autres groupes font mouvement sur al-Qaïm. Les combats s'engagent la nuit du 19 juin se poursuivent jusqu'au 20 dans l'après-midi. Les rebelles sunnites irakiens prennent l'avantage et s'emparent de la ville tandis que les rebelles syriens de l'ASL et d'al-Nosra reculent et se replient sur la partie syrienne du poste-frontière[4],[1].

Selon des responsables irakiens, les pertes des forces gouvernementales sont d'au moins 34 morts et plus de 50 blessés[1],[2]. L'Observatoire syrien des droits de l'homme annonce quant à lui au moins 38 morts et 40 blessés, dont des civils[2].

Le 21 juin, le général de brigade Abdul-Majid al-Fahdawi est tué à al-Qaïm par un tir de mortier[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]