Béard-Géovreissiat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beard.
Ne doit pas être confondu avec Béard ou Géovreisset.

Béard-Géovreissiat
Béard-Géovreissiat
Mairie.
Image illustrative de l’article Béard-Géovreissiat
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Nantua
Canton Nantua
Intercommunalité Haut-Bugey Agglomération
Maire
Mandat
Laurent Comtet
2014-2020
Code postal 01460
Code commune 01170
Démographie
Population
municipale
1 039 hab. (2016 en augmentation de 9,37 % par rapport à 2011)
Densité 222 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 26″ nord, 5° 33′ 27″ est
Altitude Min. 446 m
Max. 724 m
Superficie 4,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Béard-Géovreissiat

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Béard-Géovreissiat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Béard-Géovreissiat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Béard-Géovreissiat
Liens
Site web beard-geovreissiat.fr

Béard-Géovreissiat, anciennement Géovreissiat[1], est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Béard-Géovreissiat est une commune assez peu étendue (469 ha). Son territoire communal est délimité par les communes de Nurieux-Volognat, Izernore, Montréal-la-Cluse et Brion.

Elle se compose des villages de Géovreissiat (le chef-lieu), Béard, Saint-Germain-de-Béard et de la partie nord du hameau de la Croix-Châlon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Béard-Géovreissiat
Izernore
Béard-Géovreissiat Montréal-la-Cluse
Nurieux-Volognat Brion

Toponymie[modifier | modifier le code]

Béard-Géovreissiat est né de la fusion de deux paroisses, celle de Saint-Germain-de-Béard et celle de Géovreissiat.

Saint-Germain-de-Béard : Le nom de la localité est attesté sous la forme Publica tendes de Ysernoro versus Sanctum Germanum de Beart en 1419.

Géovreissiat : Le nom de la localité est attesté sous les formes Gevressia en 1210, Géovreissiat en 1211

Histoire[modifier | modifier le code]

Brion détaché de Geovreissiat depuis le 25 mars 1845.

Un décret du change le nom de la commune. C'est alors que Géovreissiat devient Béard-Géovreissiat[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Claude Ferry    
2001 2014 Christian Izabel    
2014 En cours Laurent Comtet DVD Agent technique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 1 039 habitants[Note 1], en augmentation de 9,37 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
551523569601629676720354358
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
334331299277262244226239237
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
245250221174221205169163193
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
225238279323455714865887908
2013 2016 - - - - - - -
9991 039-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans l'aire de production du comté.

La rivière OIGNIN traverse la commune, elle est riche en salmonidés, truites, ombres et poissons dits blancs, elle alimente également la papeterie FERRY.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jean-Baptiste.
  • Église Saint-Jean-Baptiste.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La commune a changé de nom par décret no 2008-1021 du 3 octobre 2008 portant changement de nom de communes, après délibération du conseil municipal de Géovreissiat du 22 janvier 2007 et du conseil général de l'Ain du 15 octobre 2007.
  2. Décret n° 2008-1021 du 3 octobre 2008 portant changement de nom de communes - Article 1, (lire en ligne)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]