Martignat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Martigna.

Martignat
Martignat
Église Saint-Maurice.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Nantua
Canton Nantua
Intercommunalité Haut-Bugey
Maire
Mandat
Yves Locatelli
2014-2020
Code postal 01100
Code commune 01237
Démographie
Population
municipale
1 600 hab. (2015 en diminution de 0,25 % par rapport à 2010)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 36″ nord, 5° 36′ 34″ est
Altitude Min. 490 m
Max. 974 m
Superficie 13,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Martignat

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Martignat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Martignat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Martignat
Liens
Site web martignat.com

Martignat est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Martignat est distante de 27 km de son quasi-homonyme Martigna dans le Jura.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Groissiat Rose des vents
Izernore N Apremont
O    Martignat    E
S
Montréal-la-Cluse

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIIe siècle, le château de Martignat était tenu par la famille de ce nom sous la suzeraineté des comtes de Bourgogne.
Puis cette seigneurie passa sous l'autorité des sires de Thoire-Villars.
En 1368 la seigneurie de Martignat fut donnée en fief par Humbert de Thoire-Villars à son écuyer Louis de Bussy dit le Blanc.
À la mort de ce dernier, la seigneurie passa par héritage aux mains de la maison de Matafelon qui la conserva jusqu'à l'extinction de la branche aînée de cette famille en 1495[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Années 1860   François-Marie Gaget[2]   Un des trente-six jurés lors du procès Dumollard.
Les données manquantes sont à compléter.
1989 réélu mars 2008 Guy Jacquiot    
2014 en cours Yves Locatelli SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 1 600 habitants[Note 1], en diminution de 0,25 % par rapport à 2010 (Ain : +5,78 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
637679658597614595672677688
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
639642625629676707630597589
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
547533522527526518451414483
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
5325477918751 0031 2651 5271 5641 585
2015 - - - - - - - -
1 600--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. S. Guichenon, "Histoire de Bresse et Bugey", réed. Horvath, Roanne, 1976
  2. Rémi Cuisinier, Dumollard, L'assassin des bonnes, La Taillanderie, , 223 p. (ISBN 2-876293-89-7), p. 125.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]