Vieu-d'Izenave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
À ne pas confondre avec Vieu et Izenave, deux communes de l'Ain.

Vieu-d'Izenave
Vieu-d'Izenave
Église Saint-Jean-Baptiste.
Image illustrative de l’article Vieu-d'Izenave
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Nantua
Canton Hauteville-Lompnes
Intercommunalité Haut-Bugey Agglomération
Maire
Mandat
Dominique Delagneau
2014-2020
Code postal 01430
Code commune 01441
Démographie
Population
municipale
691 hab. (2015 en diminution de 0,29 % par rapport à 2010)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 04′ 54″ nord, 5° 31′ 48″ est
Altitude Min. 540 m
Max. 1 103 m
Superficie 23,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Vieu-d'Izenave

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Vieu-d'Izenave

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vieu-d'Izenave

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vieu-d'Izenave
Liens
Site web vieudizenave.fr

Vieu-d'Izenave est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le vaste territoire de 23,73 km² est délimité par les communes de Condamine, Chevillard, Brénod, Champdor-Corcelles, Outriaz, Lantenay, Izenave, Cerdon, Labalme et Maillat. Il s'étale en plein cœur de la combe du Val, d'est en ouest sur les plis du Bugey, entre la montagne de l'Avocat et celle du Cornet Cattin.

Le hameau du Balmay constitue la plus importante agglomération de la commune, bien que le centre administratif soit situé dans le village de Vieu-d'Izenave. Les autres hameaux, de taille plus modeste, sont Rivoire, le Chevril, le Puble, Talipiat, Corcelette et le Moulin.

À l'extrême est de la commune près de la route départementale reliant Nantua à Brénod, on trouve les ruines de la Chartreuse de Meyriat construite en 1116 qui rayonna sur cette partie du département jusqu'à sa destruction en 1791.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Maillat Condamine Chevillard Rose des vents
Cerdon
Labalme
N Brénod
O    Vieu-d'Izenave    E
S
Izenave Outriaz
Lantenay
Champdor-Corcelles

Histoire[modifier | modifier le code]

Le hameau de Oisselaz (prononcer « Oissel ») fut rattaché à Maillat en 1936.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Hector Doy   Réélu en 2001
2008 En cours Dominique Delagneau   Réélu en 2014

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2015, la commune comptait 691 habitants[Note 1], en diminution de 0,29 % par rapport à 2010 (Ain : +5,78 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
746788917941834730794824800
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
752738713724698659642655673
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
654630592564534523428388401
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
412388379452524537651667683
2015 - - - - - - - -
691--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Plan ancien de la chartreuse de Meyriat.

Les ruines de la chartreuse de Meyriat construite en 1116 qui rayonna sur cette partie du département jusqu'à sa destruction en 1791, font (vraisemblablement) partie du hameau du Chevril.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]