Divertimento (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Divertimento.

Le divertimento est un genre musical apparu à partir du XVIIIe siècle. Le style du divertimento est le plus souvent léger et allègre et, en général, composé pour un ensemble réduit.

Comme genre distinct, il ne semble pas avoir une forme spécifique, bien que la plupart des divertimentos de la seconde moitié du XVIIIe siècle s'orientent soit vers une forme de suite de danses (dérivé du divertimento théâtral, type ballet), ou prennent la forme d'autres genres de musique de chambre de l'époque (comme continuation du divertimento théâtral simplement instrumental). De nombreux autres termes décrivent des musiques semblables au divertimento, dont sérénade, cassation, notturno, Nachtmusik. À partir de 1780, divertimento fut le terme le plus souvent employé pour désigner ce genre de musique légère, d'après-dîner, et souvent d'extérieur. Le divertimento peut comporter de un à neuf mouvements, voire treize dans un cas au moins[Lequel ?]. La première apparition du terme « divertimento », à Venise en 1681, est due à Carlo Grossi (Il divertimento de' grandi musiche da camera, ò per servizio di tavola) — et l'indication que le divertimento est fait pour accompagner un service à table s'applique aussi aux époques ultérieures, car la musique légère fut souvent jouée pour accompagner des banquets et autres événements sociaux.

Mozart est connu pour avoir composé différents types de divertimentos, prenant même quelquefois la forme de petites symphonies, par exemple les Symphonies de Salzbourg KV 136-137-138. D'autres compositeurs, notamment Leopold Mozart, Carl Stamitz, Haydn et Boccherini, ont également composé des divertimentos.

Il existe quelques exemples du XXe siècle, notamment des œuvres de Ferruccio Busoni, Béla Bartók et Igor Stravinski (dans son ballet Le Baiser de la fée).

Voir aussi[modifier | modifier le code]