Guajira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guajira - battue mesures à six et trois temps

La guajira (mot qui veut dire « paysanne ») est un genre musical originaire de la région orientale de Cuba.

Présentation[modifier | modifier le code]

La tradition attribue la paternité du genre au compositeur Jorge Anckermann (en) (La Havane 1877-1941)[1], avec le morceau « El Arroyo que murmura »[2].

La Guajira est une chanson traditionnellement accompagnée par une guitare qui utilise un rythme lent, proche du son cubain. En tant que danse, elle est composée d'une alternance de mesures à Music6.png
Music8.png
et à Music3.png
Music4.png
[3]. Les temps forts sont au nombre de cinq, sans que la danse soit mesurée à cinq temps.

Les paroles (qui utilisent beaucoup le décasyllabe, « decima » en espagnol) évoquent généralement la vie rurale ou des histoires d'amour.

La guajira la plus célèbre est Guantanamera, composée en 1928 par Joseíto Fernández. Le mouvement de guajira est très fréquent dans la musique de Ravel, du Scherzo de son Quatuor à cordes à la première mélodie de Don Quichotte à Dulcinée[4]. Dans West Side Story de Leonard Bernstein, la chanson America est également notée sur cette alternance de mesures.

Quelques guajiras à écouter :

  • Amor verdadero,
  • Choco's Guajira
  • El carretero
  • Chan Chan...

Le style de guajira joué à New York, surtout à partir des années soixante, utilise des éléments du cha-cha-cha, comme c'est le cas du tube chanté par Cheo Feliciano, El ratón.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jorge Anckermann Rafart », sur www.encaribe.org (consulté le 16 février 2018)
  2. « La Guajira : Histoire et grands interprètes », sur www.americas-fr.com (consulté le 16 février 2018)
  3. Julien Laborde, « Les musiques cubaines (Guajira) », sur www.juliensalsa.fr (consulté le 16 février 2018)
  4. Vladimir Jankélévitch 1956, p. 156.

Bibliographie[modifier | modifier le code]