Burletta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Burletta (« petite plaisanterie » en italien, parfois aussi burla ou burlettina), est un terme musical pour qualifier un bref opéra comique italien (ou, plus tard anglais). Le terme est utilisé au XVIIIe siècle pour désigner les intermezzos comiques entre les actes d'un opéra seria mais est parfois donné à des œuvres de plus grande envergure. La serva padrona de Pergolese est appelée burletta lors de sa création à Londres en 1750.

En Angleterre, le terme commence à être utilisé, par opposition au burlesque, pour des œuvres qui se moquent de l'opéra mais sans utiliser la parodie musicale. Les burlettas en anglais commencent à apparaître dans les années 1760, le premier identifié comme tel étant Midas de Kane O'Hara, créé en privé en 1760 près de Belfast et produit au Royal Opera House de Covent Garden en 1764. La forme se dégrade lorsque le terme «burletta» commence à être utilisé pour les opéra ballades comiques anglais, comme un moyen de se soustraire au monopole sur le « drame légitime »[1] à Londres associé à Covent Garden et au théâtre de Drury Lane. Après l'abrogation de la loi de censure de 1737 (en) en 1843, l'usage du terme tombe en désuétude.

Le mot « burletta » a également été utilisé pour de la musique instrumentale comparable à des scherzos de compositeurs dont Max Reger et Bartók. En Amérique, le mot a parfois été utilisé comme alternative pour burlesque.

Liste de burlettas[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meaning spoken plays, rather than opera, dance, concerts, or plays with music (« Definition from the Everything 2 website », Everything2.com, (consulté le 10 mars 2016))

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John Hamilton Warrack et Ewan West, The Oxford Dictionary of Opera, Oxford University Press, USA, (ISBN 978-0-19-869164-8)