Claque (théâtre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le claqueur par Honoré Daumier

La claque est, au théâtre ou à l'opéra, un ensemble de personnes (les « claqueurs ») engagés pour soutenir ou faire choir une pièce par des manifestations bruyantes (applaudissements, rires, sifflets, huées, etc.).

La pratique de la claque trouve son origine dès le XVIIe siècle dans les cabales contre les auteurs ou la concurrence féroce à laquelle que se livrent les actrices. Elle apparaît à l'opéra avec le système des abonnements au début du XVIIIe siècle. Elle se développe au XIXe siècle jusqu'à sa suppression (officielle) en 1902 à la Comédie-Française. La troupe des claqueurs, dirigée par un « chef de claque », est installée au parterre ou répartie dans la salle à la faveur d'un billet gratuit, remis en même temps que la liste des passages où ils devront applaudir.

La critique théâtrale ou musicale, a remplacé la claque, qui oriente les choix du public. À l'opéra, ce sont les mélomanes eux-mêmes qui font ou défont une interprétation ou un interprète. Nombre d'artistes lyriques en ont fait les frais notamment à la Scala de Milan, temple de l'opéra mais en même temps fief des loggionisti.

Bibliographie[modifier | modifier le code]