Alexis Palisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexis Palisson
Description de l'image Alexis Palisson 2014.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (29 ans)
à Montauban (France)
Taille 1,77 m (5 10)
Position ailier, arrière
Carrière en junior
Période Équipe  
2003-2005 CA Brive
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2005-2011
2011-2014
2014-
CA Brive
RC Toulon
Stade toulousain
91 (278)[1]
58 (75)[1]
8 (10)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2008- Drapeau : France France 21 (10)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 18 janvier 2015.

Alexis Palisson, né le à Montauban, est un joueur de rugby à XV évoluant au poste d'ailier et d'arrière. International français, il joue au CA Brive, au RC Toulon puis avec le Stade toulousain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur de rugby[modifier | modifier le code]

Alexis Palisson avec Brive

Après avoir débuté à l'école de rugby du JA Isle, il poursuit en cadet au Limoges rugby avant de rejoindre le CA Brive en junior Crabos lors de la saison 2003-2004. En 2e année de junior Crabos et 2004-2005 puis en espoir saison 2005-2006, il fait deux apparitions en équipe pro. Le jeune Palisson se fait souvent remarquer par ses relances, très rapides et pleines de culot. Également très bon dans le jeu au pied, il bute régulièrement du gauche au CA Brive.

Repéré lors de la saison 2007-2008, il est appelé en sélection lors de la tournée estivale de 2008 au cours de laquelle il marque un essai contre les Wallabies.

Brillant en club, il ne retrouvera le maillot bleu que deux ans plus tard. Il réalisa cette année-là le Grand chelem avec l'équipe de France, marquant un essai à Cardiff contre le pays de Galles.

Son club formateur de Brive, connaissant des difficultés financières au cours de la saison 2010-2011, doit laisser partir son ailier vedette qui rejoint par la suite le RC Toulon à partir de la saison 2011-2012[2].

En novembre 2013, il est sélectionné dans l'équipe des Barbarians français pour affronter les Samoa au Stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand[3].

En janvier 2014, Palisson rompt son contrat avec le RCT avec qui il ne joue plus beaucoup en raison de la forte concurrence à son poste, tel que Drew Mitchell ou encore Bryan Habana[4], et quittera le club en fin de saison pour le Stade toulousain[5].

En novembre 2014, il est de nouveau sélectionné avec les Barbarians français pour affronter la Namibie au Stade Mayol de Toulon[6].

À Toulouse, il connait aussi une forte concurrence avec Vincent Clerc, Yoann Huget, Timoci Matanavou, Maxime Médard, etc. Mais il n'a pas, au cours de sa première saison à Toulouse, l'opportunité de démontrer l'étendue de ses capacités car au cours du mois de janvier, il se blesse aux ligaments croisés du genou droit et met un terme à sa saison le 4 janvier 2015[7]. Ses apparitions ont toutefois laissé entrevoir le dynamisme dont il était capable et a inscrit deux essais (contre Bayonne et Grenoble) avec le Stade toulousain[8].

Il rejoue avec le Stade toulousain la saison suivante, au cours du mois de novembre face à Montpellier bien que la concurrence à son poste se soit accrue depuis la saison précédente avec l'arrivée de Semi Kunatani, Paul Perez ou encore l'éclosion d'Arthur Bonneval.

Famille[modifier | modifier le code]

La famille d'Alexis Palisson, historiquement liée au rugby, réside aujourd'hui près de Limoges (Limousin).

Didier Palisson, père d'Alexis a joué à l'US Montauban au poste de 3/4 centre. Il a également été sacré champion de France 1986, avec le Stade toulousain (absent en finale) et formait une brillante ligne d'attaque avec Éric Bonneval et Guy Novès.

Son oncle et parrain, Thierry Palisson, a également porté le maillot rouge et noir du Stade toulousain durant près de dix saisons au poste de 3/4 aile. Il est actuellement l'analyste vidéo et le statisticien du RC Narbonne.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Deux joueurs en bleu de face, courant en tenant par la main. Dans l'arrière plan, deux joueurs en blanc marchent.
Alexis Palisson avec François Trinh-Duc durant la coupe du monde 2011.

Il a honoré sa première cape internationale en équipe de France le contre l'équipe d'Australie, alors que les internationaux du Stade toulousain, de l'ASM Clermont Auvergne, de l'USAP et du Stade français disputaient les demi-finales du Top 14 2007-08 dans leurs clubs respectifs. Il inscrit un essai au cours de cette première sortie internationale.

Il est sélectionné par le staff de l'équipe de France pour participer à la Coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande. Il joue toute la compétition au poste d'ailier gauche, et participe à 4 des 7 matches du XV de France.

Après l'épopée du mondial, Alexis Palisson n'a rejoué qu'à une seule reprise pour la sélection nationale.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En coupe du monde :

  • 2011 : vice-champion du monde

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats A.Palisson Matchs A.Palisson
Nouvelle-Zélande 2011 Deuxième 4 v, 0 n, 3 d 2 v, 0 n, 2 d 4/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Équipe de France -19 ans[modifier | modifier le code]

  • 2006 : participation au championnat du monde à Dubaï, 4 sélections (Afrique du Sud, Irlande, Australie, Angleterre), 2 essais
  • 6 sélections en 2005-2006

Équipe de France -18 ans[modifier | modifier le code]

  • 4 sélections en 2005 (Pays de Galles, Écosse, Angleterre et Irlande)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Palisson Alexis », sur www.itsrugby.fr (consulté le 18 janvier 2015)
  2. « Palisson, ce sera Toulon », sur www.sports.fr (consulté le 7 février 2011)
  3. « Barbarians – Samoa , les compositions », sur www.asm-rugby.com, ASM Clermont Auvergne,‎ (consulté le 26 novembre 2016)
  4. Clément Mazella, « Transfert Top 14 - Toulon: Alexis Palisson rompt son contrat », sur rugbyrama.fr,‎ (consulté le 27 janvier 2014)
  5. « Alexis Palisson signe à Toulouse », sur franceinfo.fr,‎ (consulté le 2 mai 2014)
  6. « Barbarians - Namibie : la composition des Baabaas dévoilée », sur www.lerugbynistere.fr,‎ (consulté le 26 novembre 2016)
  7. « Alexis PALISSON - Stade Toulousain », sur www.stadetoulousain.fr (consulté le 3 novembre 2015).
  8. « Rugby - Fiche joueur Palisson Alexis - Statistiques en club », sur www.itsrugby.fr (consulté le 3 novembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]