Ben (humoriste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ben et Abdallah.
Ben
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Cédric Ben Abdallah
Naissance (39 ans)
Nanterre (Hauts-de-Seine)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Humoriste, acteur

Cédric Ben Abdallah, plus connu sous le nom de Ben, est un humoriste et acteur français, né le à Nanterre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né d'un père algérien et d'une mère française, Cédric Ben Abdallah passe sa jeunesse à Nevers avec sa grand-mère maternelle[1]. Il prépare un bac sciences et technologies industrielles mais interrompt ses études en classe de terminale. Il vit de petits boulots et suit une formation par alternance[1]. Il s'établit à Paris, se produit pour la première fois en public en 2001 sur les scènes ouvertes du théâtre Trévise et intègre la troupe du festival international d'expression artistique libre et désordonné[2],[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

En 2005, Ben apparaît dans les programmes courts Le Git'com et Enquête d'humour, diffusés par la chaîne Comédie ![2]. L'année suivante, il effectue deux passages dans le Jamel Comedy Club. Repéré par France 4, il devient chroniqueur dans l'émission de Les Agités du bocal[3],[4]. Il parodie un acteur assurant la promotion d'un film dans les 20 épisodes de la mini-série Ben se fait des films, qu'il a coécrite[5]. En 2008, il présente un sketch au festival « Paris fait sa comédie 2008 », enregistré à l'Olympia à Paris, puis diffusé à la télévision.

Il incarne Romain dans la série québécoise La Galère. Puis, en 2010, il tient le rôle de Vince dans Les Invincibles, adaptation française de la série québécoise éponyme[6],[7], ce qui le fait connaître du grand public. Il obtient l'un des rôles principaux dans la série policière de Claude et Julien Zidi Les Ripoux anonymes. De 2013 à 2014, on le retrouve dans l'émission quotidienne de Laurent Ruquier On n'demande qu'à en rire.

Depuis la rentrée 2014, il fait des apparitions chez Michel Drucker dans Vivement dimanche prochain lors de petits sketchs.

En 2017, il incarne Julien Di Maggio, un infirmier, dans la saison 3 de Nina sur France 2.

Radio[modifier | modifier le code]

De 2008 à 2010, l'humoriste fait partie de l'équipe de l'émission de radio Le Fou du roi animée par Stéphane Bern[1]. De septembre 2010 à juin 2013, il tient une chronique humoristique bihebdomadaire puis hebdomadaire (le jeudi), intitulée Le Billet de Ben, dans la matinale de France Inter[8],[9].

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 2012, Ben apparaît au cinéma dans le film Superstar du réalisateur Xavier Giannoli, et en 2013 dans Hôtel Normandy de Charles Nemes.

Scène[modifier | modifier le code]

Humoriste de l'absurde, il admire et trouve son inspiration dans le style de François Rollin et cite volontiers parmi ses références dans le domaine de l'humour Pierre Desproges, Daniel Prévost ou encore les Monty Python[1],[10].

En 2003, il écrit son premier one-man-show, intitulé Ben. À partir de 2007, il présente Ben, quoi d'autre ? au théâtre du Point-Virgule[2],[11].

Ben s'est produit entre autres au festival Youhumour[12] de Saint-Orens-de-Gameville, au festival du rire de Montreux et au festival Juste pour rire de Montréal.

De 2015 à 2017, Ben présente son spectacle Ben, éco-responsable dans une tournée en province, puis au Lucernaire à Paris en fin d'année[13].

Télévision[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

On n'demande qu'à en rire[modifier | modifier le code]

Arrivé tardivement dans l'émission, Ben effectue son premier passage le , soit à la fin de la Saison 3, et devient ainsi de justesse pensionnaire-sociétaire le avec son 10e passage. Il ne totalise que 20 passages, deux sketchs non-notés et un sketch en prime-time dans l'émission, dont 7 duos avec Arnaud Tsamere au style d'humour proche, mais en devient une vraie révélation, après un bon 1er passage, en totalisant quasiment à chaque sketch plus de 90 points, et de nombreux 20/20 de la part du jury.

Lors du 6e et dernier prime du , remporté par Donel Jack'sman, il n'arrive qu'à la 9e place sur 10 participants, avec un total de 144/200, ce qui ironiquement en fait son sketch le plus faiblement noté depuis son arrivée.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Séries et téléfilms[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Julia Tissier, « Bouffon tout chiffon », Libération,
  2. a b et c « Biographie de Ben », Evene
  3. a et b Alexandra Bogaert, « Et pourtant si, ils sont drôles », Metro,
  4. Hélène Marzolf, « Ben, le doux dingue », Télérama,
  5. Olivier Zilbertin, « Ben se fait des films », Le Monde,
  6. Nathaëlle Morissette, « Les Invincibles français, une copie conforme sauf pour... », La Presse,
  7. Boris Tampigny, « Ben, un comédien à l'humour tout-terrain », Metro,
  8. « L'heure de Ben a sonné », Le Parisien,
  9. Arnaud Morvan, « Ben passe la radio de contrôle », Le Télégramme,
  10. Xavier Roche-Bayard, « Ben se découvre à travers ses lettres d'humour », La Nouvelle République, (consulté le 24 juillet 2017)
  11. Leïla Naït, « L'humoriste Ben, c'est George Clooney en plus drôle! », Marie Claire (consulté le 24 juillet 2017)
  12. Festival Youhumour
  13. Olivia Bugault, « Ben, éco-responsable au Lucernaire ou les délices de l’absurde », Publik Art, (consulté le 24 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :