Eye Haïdara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haïdara.
Eye Haïdara
Description de cette image, également commentée ci-après
Eye Haïdara lors des Césars 2018.
Naissance (36 ans)
Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables La Taularde
Le Sens de la fête

Eye Haïdara, née le à Boulogne-Billancourt, est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eye Haïdara débute au théâtre sous les encouragements de son instituteur à l'école primaire Bessières à Paris 17. Après un parcours scolaire classique, BAC option théâtre au Lycée Racine en 2001 puis un DEUG d'art du spectacle à la Sorbonne Nouvelle Paris 3 en 2003, Eye fréquente les cours de théâtre d'Acting International sous la direction de Robert Cordier[1].

C'est en 2006, sous la direction d'Audrey Estrougo, qu'elle débute au cinéma dans Regarde-moi. En 2008, on la voit dans Film Socialisme de Jean-Luc Godard[2].

En 2010, elle fait son retour au théâtre, après plusieurs expériences cinématographiques, dans Les Voix de la gare du Nord de Claire Simon. Cette même année, elle intègre l'Académie internationale de théâtre et joue dans trois production du Théâtre de Lorient, La place Royale, Guantanamo et La Faculté (création au Festival d'Avignon 2012) mise en scène par Éric Vigner fondateur de l'Académie.[3].

En 2015, elle est à l'affiche du film La Taularde d'Audrey Estrougo[4].

En 2016, c'est sous la direction de Tommy Milliot, ancien camarade de l'Académie, qu'elle multiplie les projets théâtraux, notamment dans Lotissement de Frédéric Vossier, spectacle lauréat du prix impatience 2016[5] et présenté au Festival d'Avignon la même année.

Elle participe aussi à la création de Qu'elle ne meure de Roland Fichet, dans une mise en scène de Gildas Milin au Théâtre national de Bretagne.

En 2017, elle joue dans Le Sens de la fête d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Ce rôle lui vaut d'être nommée pour le Prix Lumières du meilleur espoir féminin et le César du meilleur espoir féminin.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qui est Robert Cordier ? Théâtre »
  2. Arnaud Hée, « Film Socialisme », Critikat,‎ (lire en ligne)
  3. « La Faculté de Christophe Honoré, mis en scène par Eric Vigner à Avignon 2012 », Culturebox,‎ (lire en ligne)
  4. « La Taularde : sacré matricule ! », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  5. « Le Prix Impatience 2016 remis à la Compagnie Man Haast pour Lotissement », Télérama,‎ (lire en ligne)
  6. Cyril Brody, Eye Haidara, Maher Kamoun et Guilaine Londez, Mar Vivo, (lire en ligne)
  7. Sören Voigt, Eye Haidara, Carolina Clemente et Hans-Jochen Wagner, Implosion, (lire en ligne)
  8. « Sören Voigt », sur IMDb (consulté le 6 octobre 2016)
  9. « Caramel Surprise (2016) » (consulté le 6 octobre 2016)
  10. Jan Czarlewski, Roman Grosso, Vincent Fontannaz et Milo Breda, Opération Commando, (lire en ligne)
  11. « Opération Commando - Box Productions », Box Productions,‎ (lire en ligne, consulté le 6 octobre 2016)
  12. « Jan Czarlewski », sur IMDb (consulté le 6 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :