Aller au contenu

Jumeaux mais pas trop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jumeaux mais pas trop
Description de l'image Jumeaux mais pas trop.png.
Réalisation Olivier Ducray
Wilfried Méance
Scénario Jean-Paul Bathany
Olivier Ducray
Wilfried Méance
Musique Alexis Rault
Sociétés de production Nac Film
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 2022

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Jumeaux mais pas trop est un film français réalisé par Olivier Ducray et Wilfried Méance, sorti en 2022.

Il est présenté en avant-première au festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez 2022, où il obtient le prix du public, avant sa sortie en salles quelques mois plus tard.

Après un test ADN de la justice, Anthony — âgé de 33 ans — découvre qu'il a un frère jumeau. Nés sous X, les deux frères auraient été séparés à la naissance. Anthony découvre avec d'autant plus de surprise que son frère est blanc, alors que lui est noir. De plus, il s'agit de Grégoire Beaulieu, candidat star des élections législatives à venir. Pour approcher son frère, Anthony va se faire engager comme chauffeur, sans révéler tout de suite qui il est réellement.

Fiche technique

[modifier | modifier le code]
Médias externes
Images
Affiche officielle sur Allociné
Affiche promotionnelle
Vidéos
Bande-annonce officielle sur le compte YouTube de la SNC

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Jumeaux mais pas trop
  • Réalisation : Olivier Ducray et Wilfried Méance
  • Scénario : Jean-Paul Bathany, Olivier Ducray et Wilfried Méance
  • Musique : Alexis Rault
  • Décors : Sébastien Danos
  • Costumes : Laetitia Bouix
  • Photographie : Denis Rouden
  • Montage : Olivier Michaut-Alchourroun
  • Production : Antoine Pezet et Jerôme Corcos
  • Société de production : Nac Films
  • Société de distribution : SND (France)
  • Budget : n/a
  • Pays de production : Drapeau de la France France
  • Langue originale : français
  • Format : couleur
  • Genre : comédie
  • Durée : 98 min
  • Dates de sortie[1] :

Distribution

[modifier | modifier le code]

 Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Genèse et développement

[modifier | modifier le code]

L'idée de départ du film est développée par la société de production NAC après lecture d'un article paru dans la presse à propos de jumeaux de couleurs de peau différentes. Olivier Ducray et Wilfried Méance, qui ont fréquenté la même école et ont tourné le court Mon petit Bernard, coécrivent le scénario avec Jean-Paul Bathany[2].

Les deux réalisateurs vont choisir Bertrand Usclat pour le rôle du frère conservateur, car les deux hommes l'avaient découvert dans ce rôle récurrent qu'il tenait sur la plateforme Broute[3].

Le tournage a lieu à Angoulême, Fouras et sur le pont de l’île de ré pendant l'été 2021[4].

Le film est présenté au festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez 2022, où il obtient le prix du public[5]. Il sera également présenté au festival du film français d'Helvétie 2022 le [6]. Il sort ensuite dans les salles françaises le [1].

Jumeaux mais pas trop
Score cumulé
SiteNote
Allociné 2,9/5 étoiles
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Focus Cinéma 3/5 étoiles
Première 2/5 étoiles
Ecran Large 1/5 étoile

En France, le site Allociné donne une moyenne de 2,95, après avoir recensé 15 critiques de presse[7].

Bien que le film suscite peu l'intérêt des critiques de cinéma dans la presse, ceux qui y ont prêté attention furent plutôt satisfaits de la découverte. Parmi les critiques les plus positives, Le Parisien estime que « les scénaristes ont eu la bonne idée de ne pas trop tirer sur le ressort comique de la gémellité et de développer une intrigue riche, bien ficelée. Et même touchante dès qu’on suit le rapprochement entre les deux frères et leur quête de leurs origines »[8].

Pour la critique des Fiches du cinéma, la comédie réussit à jouer « habilement des clichés pour amorcer un virage inattendu mais réussi vers l’émotion », critique globalement positive[9]. Pour Le Journal du dimanche, le « duo Usclat-Sylla fonctionne à merveille, le scénario évite les clichés et l’abus de bons sentiments tandis qu’une galerie de seconds rôles savoureux donne du piquant à l’ensemble »[10].

Pour le journal régional La Voix du Nord, la distribution est réussie avec une « belle idée », celle de réunir Ahmed Sylla, « qui s’affirme de film en film », et Bertrand Usclat, « qui prend de plus en plus ses aises au cinéma ». Toutefois, la critique est d'avis que « cette sympathique comédie souffre de ressorts un peu artificiels et d’un sérieux problème de tempo »[11].

Le critique de Première reproche par contre « la rengaine de deux types diamétralement opposés (physiquement comme politiquement) que la vie va réunir », là où d'autres critiques, comme celle de La Voix du Nord, estime qu'il s'agit d'un « grand classique qui fait mouche ». Pour Première, le film « souffre autant de ce cliché qu'il s'en amuse », mais tombe d'accord sur le talent comique du duo principal et souligne les « quelques séquences émotion chèrement gagnées [qui] s'imposent entre deux vannes »[12].

Le site focus-cinéma a une critique similaire à ce qui a été dit précédemment, parlant de « quelques clichés faciles », d'un « buddy movie [aux contours] simplistes », mais laissant entrevoir « un petit parfum de comédie sociale plutôt charmante » sans être « boursouflé par un cocktail de bons sentiments indigeste »[13].

Le site Ecran Large est très négatif quant au film : « Pas drôle, pas beau, pas émouvant, pas divertissant, pas bienveillant. Inversement à la boîte de Pandore, toutes les bonnes choses ont fui Jumeaux mais pas trop et ne reste que cet unique qualificatif collé au fond : désespérant. Ne l'ouvrez pas. »[14].

Pour son premier jour d'exploitation en France, Jumeaux mais pas trop réalise le meilleur démarrage des nouveautés avec 46 253 entrées, dont 24 259 en avant-première, pour 529 copies, devant la palme d'or Sans filtre (36 565)[15]. Au bout d'une première semaine d'exploitation, le long-métrage se classe troisième du box-office avec 210 444 entrées, avant-première cumulées, derrière Smile (226 686) et devant la palme d'or Sans filtre (179 786)[16]. En semaine 2, le long-métrage perd deux places avec 112 870 entrées supplémentaires, derrière Ticket to Paradise (176 153) et devant Sans filtre (105 276)[17].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 434 896 entrées[18] 7

Monde Total mondial $ - -

Distinction

[modifier | modifier le code]

Récompense

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b « Release info » (dates de sortie), sur l'Internet Movie Database
  2. a et b « Marne. Le film "Jumeaux mais pas trop" primé à l’Alpe-d’Huez », sur Actu.fr, (consulté le )
  3. « Ahmed Sylla et Bertrand Usclat : Jumeaux mais pas trop ! » [vidéo], sur France Info, (consulté le )
  4. « Angoulème : la doublure de Ahmed Sylla recherchée pour un prochain film », sur Actu.fr, (consulté le )
  5. « Palmarès Alpe d'Huez 2022 : Irréductible de Jérôme Commandeur et Jumeaux mais pas trop primés », sur Allociné, (consulté le )
  6. « Programme 2022 », sur Festival du film français d'Helvétie (consulté le )
  7. « Jumeaux mais pas trop - presse », sur Allociné (consulté le )
  8. Par Catherine Balle, Renaud Baronian, Yves Jaeglé et Michel Valentin, « Sorties cinéma du 28 septembre : «Sans filtre», «le Sixième enfant», «Poulet frites»... les films à voir », sur Le Parisien, (consulté le )
  9. Isabelle Boudet, « Jumeaux Mais Pas Trop De Olivier Ducray Et Wilfried Méance » Accès payant, sur Les Fiches du cinéma, (consulté le )
  10. E.M., « « Sans filtre », « Le Sixième enfant », « Smile »… Les critiques des films en salles cette semaine », sur Le Journal du dimanche, (consulté le )
  11. Christophe Caron, « Sortie ciné : «Jumeaux mais pas trop» **, une comédie génétique », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  12. François Léger, « Critiques de Jumeaux mais pas trop », sur Première (consulté le )
  13. Jonathan Chevrier, « [CRITIQUE] : Jumeaux mais pas trop », sur focus-cinema.com, (consulté le )
  14. Lino Cassinat, « Jumeaux mais pas trop : critique qui se les Broute », sur Ecran Large, (consulté le )
  15. Brigitte Baronnet, « Box-office : Jumeaux mais pas trop devance la Palme d'or pour le 1er jour France », sur Allociné, (consulté le )
  16. Vincent Formica, « Box-office France : Avatar toujours en tête devant le film d'horreur Smile », sur Allociné, (consulté le )
  17. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Novembre encore plus fort que Bac Nord », sur Allociné, (consulté le )
  18. « Jumeaux mais pas trop », sur JPbox-office.com

Liens externes

[modifier | modifier le code]