Élections législatives fédérales belges de 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2010 Drapeau de la Belgique
Élections fédérales belges de 2014
150 sièges de la Chambre des représentants
Corps électoral et résultats
Inscrits 8 001 278
Votants 7 157 498
89,45 %  +0,2
Votes valables 6 745 059
Votes nuls 412 439
BartDeWever.jpg NVA – Bart De Wever
Voix 1 366 414
20,36 %
 +3
Sièges obtenus 33  +6
Di Rupo cropped.jpg PS – Elio Di Rupo
Voix 787 165
11,67 %
 −2
Sièges obtenus 23  −3
Charles Michel UNDP 2010.jpg MR – Charles Michel
Voix 650 290
9,64 %
 +0,4
Sièges obtenus 20  +2
Beke cropped.jpg CD&V – Wouter Beke
Voix 783 060
10,85 %
 0
Sièges obtenus 18  +1
Gwendolyn-rutten-1379344162.jpg OpenVLD – Gwendolyn Rutten
Voix 659 582
9,78 %
 +1,1
Sièges obtenus 14  +1
Tobback cropped.jpg sp.a – Bruno Tobback
Voix 595 486
8,83 %
 −0,4
Sièges obtenus 13  0
Chambre des représentants
Diagramme
Premier ministre
Sortant Élu
Elio di Rupo
PS
Charles Michel
MR

Des élections fédérales belges ont eu lieu le afin d'élire les 150 membres de la Chambre des représentants.

Ces élections se sont déroulées le même jour que les élections régionales et européennes. Pour la première fois, le Sénat n'est plus élu au suffrage direct.

Sondages[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Date Journal N-VA PS CD&V MR sp.a Open Vld VB CDH Ecolo Groen Autres
2014-04-15 La Libre Belgique 20,6 % 10,2 % 10,7 % 8,4 % 8,5 % 8,7 % 6,4 % 3,7 % 3,9 % 4,9 % 14 %
2013-10-11 De Standaard 17,6 % - 12 % - 8,4 % 8,7 % 6,7 % - - 6,3 % 40,4 %
2013-09-06 La Libre Belgique[1] 22.3% 10,8 % 10,9 % 8,8 % 7,6 % 7,5 % 7,2 % 4,7 % 4,7 % 4,4 % 11,2 %
2013-09-01 Le Soir 19,3 % 11,3 % 10,8 % 8,7 % 8 % 8,9 % 7,5 % 4,5 % 4,3 % 4 % 12,5 %
2013-06-16 Le Soir 22,0 % 10,5 % 9,9 % 8,3 % 8,7 % 8,3 % 5,9 % 4,6 % 4,7 % 4,8 % 12,2 %
2013-05-25 La Libre Belgique 20,6 % 10,2 % 10,0 % 8,9 % 8,9 % 8,1 % 8,1 % 4,7 % 5,4 % 4,1 % 11,0 %
2013-05-25 De Standaard 20,2 % - 10,9 % - 9,3 % 6,4 % 6,7 % - - 6,0 % -
2013-03-24 Le Soir 21,2 % 11,8 % 10,5 % 8,6 % 8,6 % 7,8 % 6,6 % 5,0 % 4,4 % 4,9 % 10,7 %
2013-03-16 Het Laatste Nieuws 21,0 % - 9,4 % - 8,5 % 7,5 % 7,0 % - - 5,2 % -
2013-02-22 La Libre Belgique 24,3 % 10,8 % 8,8 % 9,0 % 9,3 % 6,2 % 4,2 % 4,6 % 4,7 % 5,4 % 12,7 %
14 octobre 2012 Élections provinciales 2012 18,0 % 11,7 % 13,5 % 10,2 % 8,6 % 9,2 % 5,6 % 6,2 % 4,8 % 5,3 % 6,7 %
2012-09-14 De Standaard 22,6 % - 11,5 % - 9,0 % 6,7 % 5,9 % - - 4,9 % -
10 juin 2010 Élections fédérales 2010 17,4 % 13,7 % 10,8 % 9,3 % 9,2 % 8,6 % 7,8 % 5,5 % 4,8 % 4,4 % 8,4 %


Principales formations et têtes de liste[modifier | modifier le code]

Les listes pour la Chambre sont dressées par province, ainsi que pour la région de Bruxelles-Capitale. Il n'y a plus d'élection directe pour le sénat.

Partis francophones[modifier | modifier le code]

Parti[2] Liège Hainaut Luxembourg Namur Brabant wallon Bruxelles-Capitale
1.MR Daniel Bacquelaine Olivier Chastel Benoît Piedboeuf David Clarinval Charles Michel Didier Reynders
6.FDF Hugues Lannoy Christophe Verbist Serge Sainte Monique Felix Amaury Alexandre Olivier Maingain
9.Ecolo Muriel Gerkens Jean-Marc Nollet Cécile Thibaut Georges Gilkinet Marcel Cheron Zakia Khattabi
10.PS Willy Demeyer Elio Di Rupo Sébastien Pirlot Jean-Marc Delizée André Flahaut Laurette Onkelinx
14.CDH Melchior Wathelet Catherine Fonck Benoît Lutgen Benoît Dispa Cédric du Monceau Francis Delpérée
16.Parti Populaire Aldo Carcaci Mischaël Modrikamen Michel Renquin Nathalie Strubbe Michaël Debast Tatiana Hachimi
18.PTB-go! Raoul Hedebouw Marco Van Hees Jonathan Taffarel Thierry Warmoes Liza Lebrun Benjamin Pestieau
22.MG Francis Biesmans Marie-Françoise Lecomte Christian Binet Jean-Marie Gauthier Yolande Sweetlove Roland Devresse
26.LA DROITE Benjamin Coenen Aldo Mungo Jacques Legrand Sonia Van Belle Audrey Vergauwen Werner Wouters
28.Debout les Belges Patrick Briamont Laurent Louis Christiane Lassine Aurélie Langue Raymonde Carlier Arnaud Tellier
29. Gauches Communes           Anja Deschoemacker
30. B.U.B. Nicolas Jacquemin Romuald Joly Jo Conter Adrien Mertens Dimitri Parée
34. LaLutte-DeStrijd           Marie Schittecatte
Nation Sabrina Rosenholtz Patrick François   Pascal Cornet Kris Roman Jean-Pierre Demol
R.W.F. Alain Balsat Sébastien Tramasure Jean-Matthieu Gendebien Paul-Henry Gendebien Michèle Russo  
NWA   Cédric Houbrix   Pierre-Paul Mennicken Olivier Buys  
FW Armand Durand Salvatore Russo   Robert Van Til    
ISLAM Ismail Karakis         Redouane Ahrouch
VLC Philippe Chansay-Wilmotte       Rodolphe Mulle de Terschueren  
Wallonie D'abord Joëlle Detraux Xavier Delcoucq        
Pirate Paul Thunissen Paul Bossu        
Agora Erasmus           Thierry Convent
Parti libertarien           Patrick Smets
Égalitaires           Hicham Hadj Ben Azzouz
MOVE         Florence Wauters  
Vox Populi Belgica       Stany Ledieu    
Rassemblement Wallon   Ludovic Libert        
Faire place Nette   Frank Creyelman        
P+   Sévrine Laurent        
Lutte Ouvrière   Isabel Destrument        
MGJOD   Emmanuel Colbrant        
PP. Parti Pensionnés Charlène Polak          
CIM Biagio Agnello          

Partis néerlandophones[modifier | modifier le code]

Parti Flandre-Occidentale Flandre-Orientale Anvers Limbourg Brabant flamand Région de Bruxelles-Capitale
2.Groen Wouter De Vriendt Stefaan Van Hecke Meyrem Almaci Katrijn Conjaerts Anne Dedrij Annalisa Gadaleta (cartel avec Ecolo)
3.VB Peter Logghe Barbara Pas Filip Dewinter Bert Schoofs Philip Claeys Hilde Roossens
6.FDF         Michel Dierick  
7.Open Vld Vincent Van Quickenborne Alexander De Croo Annemie Turtelboom Patrick Dewael Maggie De Block Thomas Ryckalts
8.LDD Jean-Marie Dedecker
12.sp.a Johan Vande Lanotte Karin Temmerman Monica De Coninck Peter Vanvelthoven Hans Bonte Maité Morren
13.N-VA Brecht Vermeulen Siegfried Bracke Bart De Wever Steven Vandeput Theo Francken Luc Demullier
15.CD&V Hendrik Bogaert Pieter De Crem Servais Verherstraeten Wouter Beke Koen Geens Benjamin Dalle
17.PVDA Filip Desmet Tom De Meester Peter Mertens Kim De Witte Sander Vandecapelle Benjamin Pestieau (liste PTB-Go!)
B.U.B. Emiel Roosemont Benedict Verbiest Joeri Pen Tonnie Brichard Marie-Luce Lovinfosse Hans Van de Cauter
ROSSEM Frans Van Snick Eddy Smets Bart De Loose Chiara Schiavone Patrick Symons  
34. Piratenpartij Jonas De Koning Christophe Cop Jo Vols
PP         François Van den Keybus  
SD&P   Dylan Casaer        
PVGW   Hans de Smet        

Résultats[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants[modifier | modifier le code]

Résultats à la Chambre des représentants[3]
Parti Chef de file % +/- Sièges +/-
Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) Bart De Wever (Anvers) 20,3 +2,9 33 +6
Parti socialiste (PS) Elio Di Rupo (Hainaut) 11,7 -2,0 23 -3
Christen-Democratisch en Vlaams (CD&V) 11,6 +0,8 18 +1
Open Vlaamse Liberalen en Democraten (Open Vld) Alexander De Croo (Flandre Or.) 9,8 +1,1 14 +1
Mouvement réformateur (MR) Charles Michel (Brabant wallon) 9,6 +0,4 20 +2[4]
Socialistische Partij Anders (sp.a) Johan Vande Lanotte (Flandre Occ.) 8,8 -0,4 13 -
Groen 5,3 +0,9 6 +1
Centre démocrate humaniste (cdH) Benoît Lutgen (Luxembourg) 5,0 -0,5 9 -
Vlaams Belang (VB) Filip Dewinter (Anvers) 3,7 -4,1 3 -9
Ecolo Jean-Marc Nollet (Hainaut) 3,3 -1,5 6 -2
Parti du travail de Belgique (PTB/PvdA) Peter Mertens (Anvers) 3,7 +2,2 2 +2
Fédéralistes démocrates francophones (FDF) Olivier Maingain (Bruxelles) 1,8 2 +2[5]
Parti Populaire (PP) Mischaël Modrikamen (Hainaut) 1,5 +0,2 1 -
Lijst Dedecker (LDD) Jean-Marie Dedecker (Flandre Occ.) 0,4 -1,9 0 -1
Autres 3,4 +0,1 0 -
Total 100 % 150

Sénat[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Baromètre: La N-VA gagne 2.7% en Flandre! ».
  2. Seuls les partis représentés sur plus d'une circonscription sont mentionnés.
  3. « Elections 2014 - Chambre - Résultats des listes Royaume - », sur elections2014.belgium.be (consulté le 29 mars 2016)
  4. Plus 5 sièges, si on déduit les 3 députés FDF élus en 2010 en cartel avec le MR.
  5. Moins 1 siège, si on compte les 3 députés FDF élus en 2010 en cartel avec le MR.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]