Zakia Khattabi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zakia Khattabi
Illustration.
Zakia Khattabi en 2022.
Fonctions
Ministre fédérale belge du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal
En fonction depuis le
(2 ans, 4 mois et 1 jour)
Monarque Philippe
Premier ministre Alexander De Croo
Gouvernement De Croo
Prédécesseur Marie-Christine Marghem
Députée fédérale à la Chambre des représentants

(6 ans, 3 mois et 12 jours)
Élection 25 mai 2014
Réélection 26 mai 2019
Circonscription Bruxelles-Capitale
Législature 54e, 55e
Coprésidente d'Ecolo

(4 ans, 5 mois et 24 jours)
Avec Patrick Dupriez (2015-2018)
Jean-Marc Nollet (2018-2019)
Prédécesseur Emily Hoyos
Olivier Deleuze
Successeur Rajae Maouane
Biographie
Nom de naissance Zakia Khattabi
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Saint-Josse-ten-Noode (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique Ecolo
Diplômée de Université libre de Bruxelles

Zakia Khattabi, est une femme politique belge bruxelloise francophone, membre du parti Ecolo. Elle est coprésidente du parti du au , d'abord avec Patrick Dupriez, puis avec Jean-Marc Nollet à partir du .

Le , elle est nommée ministre fédérale de l'Environnement, du Climat, du Green Deal et du Développement durable[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Zakia Khattabi naît le à Saint-Josse-ten-Noode. Elle possède une formation d'assistante sociale complétée par une licence en travail social à l'université libre de Bruxelles.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Conseillère communale à Ixelles et membre du parti Ecolo, Zakia Khattabi est membre du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale de à , membre du Parlement de la Communauté française, membre de la commission Enseignement supérieur depuis le . Elle est sénatrice désignée par le Parlement de la Communauté française à partir du , vice-présidente de la commission Justice et présidente du groupe Ecolo à partir du . Elle est en outre secrétaire politique de son parti à Ixelles depuis le .

Elle a déposé le une proposition de loi sur la lutte contre l'islamophobie en la comparant à l'antisémitisme[2].

Tête de liste Ecolo pour les élections législatives du dans la circonscription de Bruxelles, elle est élue avec son collègue Benoit Hellings et quitte donc le Sénat. À l'issue de ces élections, le groupe Ecolo à la Chambre des représentants se compose de six membres.

Le , elle est élue co-présidente du parti avec Patrick Dupriez[3]. En , elle lance un appel à faire reconnaitre le féminicide[4]. Lors des élections communales du , Zakia Khattabi pousse la liste à Ixelles, où le parti décroche la première place et le poste de bourgmestre pour Christos Doulkeridis[5]. Quelques jours plus tard, Patrick Dupriez annonce sa démission de la co-présidence pour raisons personnelles[6]. Le , Jean-Marc Nollet est élu pour lui succéder aux côtés de Zakia Khattabi[7].

En , à la suite d'un accord politique, le parti Ecolo, auquel ce poste revenait, présente au Sénat la candidature de Zakia Khattabi à la Cour constitutionnelle. Malgré plusieurs votes, sa candidature ne récolte pas la majorité des deux tiers requises à deux voix près, du fait de l'opposition de l'extrême droite flamande (Vlaams Belang), de la droite radicale nationaliste flamande (NVA) et de l'abstention de la droite libérale flamande (OpenVLD)[8]. Ecolo présente finalement la candidature de Thierry Detienne, qui est élu sans heurt[9].

Le , elle devient ministre fédérale de l'Environnement, du Climat, du Green Deal et du Développement durable au sein du gouvernement De Croo, qui associe socialistes, libéraux, écologistes et chrétiens démocrates[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les nouveaux ministres du nouveau gouvernement belge prêtent serment ce matin chez le Roi: voici leurs noms et fonctions », sur RTBF Info, (consulté le )
  2. Proposition de résolution relative à la lutte contre l'islamophobie (Déposée par Mme Fauzaya Talhaoui et M. Bert Anciaux et consorts )
  3. « Zakia Khattabi et Patrick Dupriez, les nouveaux co-présidents d'Ecolo », sur La Libre Belgique, (consulté le )
  4. « Déjà 14 femmes mortes de violences machistes en 2018: Zakia Khattabi veut faire reconnaître le "féminicide" », RTBF Info,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. C.D., « Qui sont les bourgmestres Ecolo? », sur La Libre.be, (consulté le ).
  6. F.C., « Coup de théâtre: Patrick Dupriez quitte la coprésidence d'Ecolo », sur La Libre.be, (consulté le ).
  7. « Ecolo: Jean-Marc Nollet succède à Patrick Dupriez à la co-présidence avec 93% des voix », sur La Libre.be, (consulté le ).
  8. « Zakia Khattabi recalée à la Cour constitutionnelle, Ecolo pourrait représenter sa candidature », sur RTBF Info, (consulté le )
  9. « Cour constitutionnelle: Zakia Khattabi (Ecolo) se réjouit du vote mais regrette qu’on ait «sali» l’institution », sur Le Soir, (consulté le )
  10. « Le casting du gouvernement De Croo », sur L'Echo (consulté le )

Article connexe[modifier | modifier le code]