Michel Renquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Renquin
Image illustrative de l’article Michel Renquin
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique Royal Marloie sport
Biographie
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (65 ans)
Bastogne (Belgique)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Arrière droit
Entraîneur
Parcours junior
Années Club
1967-1974Drapeau : Belgique JFC Wibrin
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1974-1981Drapeau : Belgique Standard de Liège224 0(4)
1981-1982Drapeau : Belgique RSC Anderlecht019 0(0)
1982-1985Drapeau : Suisse Servette FC096 0(1)
1985-1988Drapeau : Belgique Standard de Liège052 0(0)
1988-1990Drapeau : Suisse FC Sion035 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1973-1974Drapeau : Belgique Belgique -19 ans007 0(0)
1974-1977Drapeau : Belgique Belgique espoirs007 0(0)
1976-1987Drapeau : Belgique Belgique055 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1991-1993Drapeau : Suisse Servette FC
1993-1995Drapeau : Suisse FC Renens
1997-1998Drapeau : France OGC Nice
1998-1999Drapeau : Suisse CS Chênois
2000-2000Drapeau : Algérie Mouloudia Alger
2000-2003Drapeau : Suisse SR Delémont
2003-2004Drapeau : Belgique Royal Excelsior Virton
2006Drapeau : Belgique Standard de Liège (adjoint)
2006-2007Drapeau : Belgique RCS Visé
2008-2010Drapeau : Belgique FC Bleid
2010-2011Drapeau : Belgique Royal Excelsior Virton
2011-2012Drapeau : Luxembourg CS Pétange
2017-Drapeau : Belgique RUW Ciney
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Michel Renquin, né le à Bastogne, est un joueur et entraîneur de football belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Renquin est un footballeur belge natif de la province de Luxembourg et y ayant commencé sa carrière. Il passe de la 1re division provinciale luxembourgeoise à la 1re division belge. Il a fait ses débuts dans le petit village de Wibrin. Il est repéré par les recruteurs du Standard de Liège en 1974. Renquin joue jusqu'en 1981 avec les Rouches[1].

Le 18 mars 1981, lors du match de Coupe UEFA Cologne-Standard, il fait un salut hitlérien en quittant le terrain après avoir été expulsé pour une décision arbitrale qu'il contestait[2]. Ce geste lui coûta une lourde suspension de six matches en Coupe d'Europe.

Pour la saison 1981-1982, il est transféré au RSC Anderlecht mais il n'y joue que 19 matches[3].

Puis il part en Suisse au Servette de Genève où il reste trois saisons, remportant la Coupe puis le Championnat de Suisse.

Il revient trois saisons au Standard de 1985 à 1988, avant de mettre un terme à sa carrière au FC Sion en 1989.

Renquin a également joué 55 fois avec les Diables Rouges[4].

Après avoir raccroché les crampons, Michel Renquin a été entraîneur dans de nombreux clubs. Il a dirigé, entre autres, le Servette FC, les espoirs suisses, l'OGC Nice (en Division 2), SR Delémont ou le Royal Excelsior Virton. Il entraîne le FC Bleid depuis 2008 jusqu'à son limogeage le . En , il annonce son retour au Royal Excelsior Virton en tant que manager sportif.

Après une saison sabbatique, il reprend, à l'été 2013 les commandes sportives du Léopold Club Bastogne, où il avait déjà été actif précédemment. Le club évolue alors en P1 luxembourgeoise (5e niveau).

Bref épisode politique[modifier | modifier le code]

En , Mischaël Modrikamen annonce que Michel Renquin conduira dans son arrondissement électoral la liste présentée par le parti populaire pour les élections législatives du [5]. Ce choix fait "parler" puisque le parti concerné est étiqueté "droite populiste". Par la suite, l'ex-Diable Rouge non élu ne cachera pas sa déception non quant aux résultats mais, en raison des us et coutumes du milieu politique.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur Coupe de Belgique - Standard de Liège - 1980 - 1981
  • Vainqueur Coupe de la Ligue Pro - Standard de Liège - 1975
  • Vainqueur Coupe de Suisse - Servette Genève - 1983 - 1984
  • Vainqueur Championnat Suisse - Servette Genève - 1984 - 1985
  • 55 sélections en équipe Nationale de Belgique
  • Lauréat du Mérite Sportif Belge 1980

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]