Daniel Bacquelaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Daniel Bacquelaine
Illustration.
Fonctions
Ministre fédéral belge des Pensions
En fonction depuis le
(5 ans, 7 mois et 16 jours)
Monarque Philippe
Premier ministre Charles Michel
Sophie Wilmès
Gouvernement Michel I et II
Wilmès I et II
Prédécesseur Alexander De Croo
Président du groupe MR à la Chambre des représentants

(15 ans, 2 mois et 29 jours)
Groupe politique Mouvement réformateur
Prédécesseur Didier Reynders
Successeur Denis Ducarme
Bourgmestre de Chaudfontaine
En fonction depuis le
(27 ans, 7 mois et 19 jours)
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Liège (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique Mouvement réformateur (MR)
Conjoint Marie[1]
Enfants Xavier
Sylvie
Delphine[1]
Diplômé de Université de Liège
Université de Bordeaux
Profession Médecin généraliste
Résidence Chaudfontaine

Daniel Bacquelaine
Membre du gouvernement fédéral belge

Daniel Marie Alain Bacquelaine, né le à Liège est un homme politique belge wallon, membre du MR. Depuis 2014, il est ministre fédéral des Pensions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études de médecine à l'Université de Liège, le Dr Bacquelaine s'installe à Chaudfontaine en qualité de médecin généraliste.

Parallèlement, il poursuit une carrière scientifique en qualité de Maître de stage en médecine générale. Auteur de nombreuses publications, il remplit des charges d'enseignement tant en Belgique qu’à l'étranger. Il est diplômé en Mésothérapie de l'Université de Bordeaux.

Daniel Bacquelaine est également Président de la Société Scientifique Belge de Mésothérapie. Il sera également Vice-Président de la Société internationale de Mésothérapie entre 1996 et 2003. Il est membre de l'Assemblée parlementaire euroméditerranéenne et membre suppléant du Conseil interparlementaire consultatif du Benelux.

En décembre 2010, il s'est déclaré candidat à la direction du MR. Lors de ce scrutin, il a recueilli près de 46 % des voix.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

À l'université, il s'implique dans les mouvements libéraux étudiants. En réactivant la FELU (Fédération des Étudiants Libéraux de Liège), il mène notamment la fronde contre un projet de réforme porté par les deux ministres de l'Éducation nationale de l'époque, le francophone Antoine Humblet et le flamand Herman De Croo.

Il commence sa carrière politique comme conseiller communal en 1983 à Chaudfontaine. Réélu en 1989, il devient Échevin des Finances, des Sports et du Thermalisme en 1989, avant de devenir Bourgmestre, le 8 octobre 1992 et Vice-Président de la conférence des Bourgmestres de l'arrondissement de Liège.

Les élections communales de 1994, 2000, 2006 et 2012 seront à chaque fois des succès et renforceront d'élection en élection les scores électoraux de la liste MR•IC emmenée par Daniel Bacquelaine. Lors des élections communales de 2012, il décroche la majorité absolue de 17 sièges sur 27.

Il est aussi Conseiller provincial de Liège de 1988 à 1994 et exerce la fonction de chef du groupe PRL de 1992 à 1994. Pendant cette période, il préside également la Commission Provinciale de Prévention des Assuétudes.

Au niveau fédéral, Daniel Bacquelaine se présente comme suppléant lors des élections législatives du 24 novembre 1991. Il entre à la Chambre de Représentants, le 20 juillet 1994, lors du départ de Jean Gol au Parlement européen. Il est réélu aux élections de 1995, 1999, 2003, 2007, 2010 et 2014. À la suite des élections du 13 juin 1999, Daniel Bacquelaine devient chef de groupe PRL-FDF-MCC, qui deviendra le groupe MR en 2002, de la Chambre des représentants.

Le 10 mai 2008, il devient président de la Fédération provinciale du MR Liégeois.

Lors des élections fédérales du 25 mai 2014, au cours desquelles il conduit la liste MR à la Chambre en province de Liège, il réalise le meilleur score personnel (46.230 voix) toutes listes confondues.

Il quitte alors la fonction de Président de groupe et devient Ministre fédéral des Pensions, lors de la formation du gouvernement, le 11 octobre 2014. Il est remplacé comme chef de groupe par Denis Ducarme[2]. Il est à l'origine de la loi Bacquelaine, qui revoit à la baisse les pensions des anciens chômeurs[3].

Divers[modifier | modifier le code]

Daniel Bacquelaine est Chevalier de l'Ordre de la Couronne et Chevalier de l'Ordre de Léopold.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Curriculum vitæ de Daniel Bacquelaine. Sur le site personnel de Daniel Bacquelaine, consulté le 13 octobre 2014.
  2. Une équipe forte pour mettre en œuvre un programme ambitieux. Communiqué sur le site du Mouvement réformateur, 10 octobre 2014
  3. « La Wallonie « contaminée » par la gauche radicale », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le 17 décembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]