Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Sainte-Mère-Église

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église de Sainte-Mère-Église
Vue générale de l'église
Vue générale de l'église
Présentation
Culte Catholique romain
Type Paroisse
Rattachement Diocèse de Coutances et Avranches
Début de la construction XIIe
Fin des travaux XVIIIe
Style dominant Roman
Protection  Inscrit MH (1840)
Géographie
Pays France
Région Normandie
Département Manche
Ville Sainte-Mère-Église
Coordonnées 49° 24′ 31″ nord, 1° 18′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Manche

(Voir situation sur carte : Manche)
Église de Sainte-Mère-Église

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église de Sainte-Mère-Église

L'église de Sainte-Mère-Église est située à Sainte-Mère-Église dans le département français de la Manche. Elle date du XIIe siècle et fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840[1].

Son clocher est connu pour être celui auquel s'est accroché le parachute de John Steele, lors de l'opération Albany au début de la bataille de Normandie. Son histoire devient très connue en 1962 grâce au film Le Jour le plus long si bien que les touristes de passage à Sainte-Mère-Église demandaient aux autochtones s'ils étaient bien sur la place de l'église du parachutiste. Le comité des fêtes de la commune décide alors d'accrocher au clocher un mannequin nommé « Big Jim » en souvenir de John Steele. Le parachute, l'uniforme et l'équipement du mannequin sont changés deux fois par an en raison du climat pluvieux du Cotentin. La commune a ouvert une ligne budgétaire pour le couvrir d'une peinture protectrice pour le changer moins souvent[2].

Sainte-Mère-Eglise church paratrooper.jpg
Église de Sainte-Mère-Église - Nef (2).jpg
Le parachutiste accroché

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Église de Sainte-Mère-Église », notice no PA00110593, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Olivier Meriel, Jean-Jacques Lerosier, Les plages d'histoires, Éditions Au Fil du temps, , p. 25

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :