Yannick Bru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bru.

Yannick Bru

Description de l'image  Yannick BRU.jpg.
Fiche d'identité
Naissance 22 mai 1973 (1973-05-22) (40 ans)
à Auch (France)
Taille 1,8 m (5 11)
Position Talonneur
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-2007
FC Auch
Stade toulousain
US Colomiers
Stade toulousain



197 (35)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2001-2004 Drapeau : France France 18 (5)
Carrière d'entraîneur
Période Équipe  
2007-2012
Depuis Janv.2012
Toulouse
Drapeau : France France (adjoint)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Yannick Bru, né le 22 mai 1973 à Auch (Gers), est un ancien joueur de rugby à XV français reconverti entraineur. Il a joué en équipe de France et évoluait au poste de talonneur, puis devient entraîneur adjoint du Stade toulousain en juin 2007.

C'est un lanceur très adroit, fort d'une expérience de plus de 50 matchs en coupe d'Europe.

Il arrête sa carrière de joueur à l'issue de la saison 2006-07 où le Stade toulousain est éliminé en demi-finale du Top 14. Il est alors rapidement nommé entraineur adjoint chargé des avants du club, prenant la place de Serge Laïrle. Il travaille sous la direction de Guy Novès.

En 2012, il devient entraîneur des avants de l'équipe de France au côté du nouveau sélectionneur Philippe Saint-André.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Joueur en club[modifier | modifier le code]

Joueur en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Longtemps pressenti chez les bleus, c'est à l'occasion des test matchs de novembre 2001, suite à son titre de champion de France, qu'il est sélectionné pour la première fois. Il fête sa première sélection en remplaçant Raphaël Ibañez face à l'équipe d'Australie le 17 novembre 2001. Dès le tournoi qui suit, il profite du retour de blessure de ce dernier pour être titulaire lors du match d'ouverture face à l'Italie. Blessé à son tour, il ne participera pas à la suite du tournoi qui voit l'équipe de France remporter le grand chelem. Ouvrant le poste à la concurrence, le sélectionneur lui préférera Olivier Azam l'été, et Jean-Baptiste Rué en novembre. Ce dernier va d'ailleurs profiter d'un coup de tête de Bru à l'Agenais Labrousse, au terme du match Toulouse-Agen, en bas du bus Agenais, pour être appelé dans le tournoi. Suspendu, Yannick Bru promet son retour pour le Mondial. Sa reconquête du poste sera irrésistible. Il sera champion d'Europe et Vice-champion de France. Concurrent direct de Rué, ce dernier effectue une pâle prestation face aux Argentins et Bru est sélectionné pour le Mondial, après deux matchs de haut-niveau face à l'Argentine et la Nouvelle-Zélande. Bernard Laporte admettra même que les deux talonneurs sélectionnés sont très proches. Après avoir été titulaire deux matchs de préparation sur trois, Bru alterne avec Ibanez au poste de talonneur pour le Mondial. Capitaine face aux USA, il marque même son seul essai international. Cependant, le sélectionneur lui préfère Raphaël Ibañez pour les quarts et demi-finales. Faisant une rentrée chaque fois appréciée, Yannick Bru est titulaire et capitaine pour la dernière fois, lors de la petite finale face aux Blacks. Annoncé comme le successeur d'Ibanez, le sélectionneur lui préfère pourtant son jeune camarade de club William Servat. Remplaçant pour le tournoi 2004, ses rentrées en jeu sont très appréciées, mais sa carrière internationale s'arrêtera sur ce second grand chelem.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Yannick Bru, le 7 janvier 2012 avec le Stade toulousain.

Arrêtant sa carrière de joueur à l'été 2007, il devient, sous la direction de Guy Novès, entraîneur des avants du Stade Toulousain en remplacement de Serge Laïrle. Pour lui, son métier consiste à « beaucoup discuter, échanger, trouver le bon mot pour chacun et faire preuve d'honnêteté pour dire toujours la vérité. En un mot, il faut aimer les joueurs »[2].

Saison Équipe Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge Européen
2007 - 2008 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Avants Champion de France Défaite en finale -
2008 - 2009 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Avants Éliminé en demi-finale Éliminé en quart-de-finale -
2009 - 2010 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Avants Éliminé en demi-finale Champion d'Europe -
2010 - 2011 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Avants Champion de France Éliminé en demi-finale -
2011 - 2012 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Avants Champion de France Éliminé en quart-de-finale -

Lors de la prise de fonction de Philippe Saint-André à la tête de l'équipe de France, Yannick Bru est appelé pour occuper le poste d'entraîneur des lignes d'avant. Un accord avec le Stade Toulousain lui permet de prendre ses fonctions lors du tournoi des six nations 2012, tout en finissant la saison avec son club[3].

Année Sélection Tournoi Poste Classement IRB à la fin de l'année Tournoi Coupe du Monde
2012 Drapeau : France France Six Nations Avants 4e 4e
2013 Drapeau : France France Six Nations Avants 5e 6e
2014 Drapeau : France France Six Nations Avants 4e

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur, en club[modifier | modifier le code]

Yannick Bru lors du match Stade français-Stade toulousain (22-20) du 27 janvier 2007.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En coupe du monde :

En tant qu'entraineur, en club[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Activités en-dehors du rugby[modifier | modifier le code]

Yannick Bru crée en 2003 une société de conseil, dont la clientèle est majoritairement des sportifs professionnels[4]. En 2010, il déclare « Ce cabinet, c'est mon indépendance par rapport au monde du rugby professionnel, un univers passionnant mais qui peut se révéler abrutissant. »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bru Yannick », sur www.itsrugby.fr (consulté le 21 novembre 2013)
  2. a et b Johanna Decorse, « Yannick Bru, l'esprit du pack », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,‎ 17 décembre 2010 (consulté le 14 janvier 2011)
  3. Jean-Pierre Muller, « Bru rejoint l'équipe de France », L'Express,‎ novembre 2011 (consulté le 12 février 2012)
  4. Florence Marembat, « Yannick Bru Conseil, essai transformé », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,‎ 15 décembre 2006 (consulté le 14 janvier 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :