Untermensch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Untermensch (en français sous-homme) est un terme introduit par l'idéologie nazie par opposition au concept introduit par Friedrich Nietzsche d’Übermensch (en français surhomme).

Suivant en ceci les théories racialistes du XIXe siècle qui interprétèrent la théorie de l'évolution de Charles Darwin comme une justification morale du principe de sélection naturelle, l’idéologie nazie considérait que les peuples germaniques — dits de Race aryenne — constituaient la race des seigneurs, tandis que tous les autres représentaient des races inférieures à des degrés divers. En particulier, les Juifs, les Slaves et les Tziganes étaient considérés comme des Untermenschen, ce qui leur valait, dans les camps de prisonniers, un traitement pire qu'aux autres ethnies ou nationalités.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Terme opposé, selon le même concept : Übermensch, le surhomme.