Theodor Fontane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Theodor Fontane

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Theodor Fontane en 1890

Activités Romancier, poète
Naissance 30 décembre 1819
Neuruppin, Brandebourg,
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 20 septembre 1898 (à 78 ans)
Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Langue d'écriture Allemand
Mouvement Réalisme
Genres Roman, poésie, autobiographie

Œuvres principales

Effi Briest

Theodor Fontane (30 décembre 1819 à Neuruppin - 20 septembre 1898 à Berlin) est un écrivain allemand qui a célébré dans ses écrits le charme du Brandebourg provincial. C'est l'un des principaux représentants allemands du réalisme en littérature. Son talent se révèle surtout dans l'art de restituer les conversations privées (causeries) où les personnages de ses romans, tout en respectant les conventions sociales, dévoilent malgré eux leurs propres penchants et leurs ambitions personnelles. Derrière une critique apparente de ses personnages, transparaît une critique de la société bourgeoise du XIXe siècle.

Günter Grass a fait de lui le personnage principal et une figure autant réelle qu'imaginaire dans son roman Toute une histoire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Theodor Fontane est le fils d'un pharmacien d’origine huguenote de Prusse. De 1832 jusqu’à 1833, il fréquente le lycée Friedrich-Wilhelm de Neuruppin. En 1836, il fait son premier stage de pharmacien. En 1840, il termine sa formation et ouvre sa propre pharmacie ; c’est à cette époque qu’il écrit ses premiers poèmes. Puis il abandonne le métier de pharmacien pour se consacrer à l'écriture : il rédige dans un premier temps des textes politiques dans le Dresdner Zeitung.

Il donne ensuite des conférences en Angleterre pendant quatre ans. En 1850, il se marie avec Émilie Rouanet-Kummer et choisit de vivre à Berlin, où il travaille pour un journal. Il consacre ses loisirs à écrire les livres "Wanderungen" (Promenades dans la Marche de Brandebourg).

En 1862, c'est sa première ébauche de Vor dem Sturm. La même année, il est candidat pour le parti conservateur au collège des électeurs de la Chambre basse de Prusse.

En 1870 Fontane commence à travailler à la Vossische Zeitung comme critique théâtral mais prend cette même année un congé pour se rendre en France où fait rage la guerre franco-prussienne qui vient d'éclater, désireux de visiter le théâtre des opérations en quelque sorte en touriste, afin d'en tirer la matière d'un nouveau récit de choses vues. Le 2 octobre, alors qu'il visitait Domrémy-la-Pucelle, il est arrêté par des francs-tireurs français qui le soupçonnent d'espionnage, emmené à Neufchâteau, puis à Langres, puis à Besançon, et enfin interné à l'île d'Oléron. Bismarck s'occupera personnellement de le faire libérer, par l'intermédiaire d'un chargé d'affaires américain.

Il meurt le 20 septembre 1898 dans la ville de Berlin et est enterré au cimetière de la Communauté française dans Berlin-centre à la Liesenstraße.

Tombe de Fontane et de son épouse à Berlin

Œuvre[modifier | modifier le code]

À côté de ses œuvres littéraires, Theodor Fontane écrit également pour des journaux. Il rédige des romans, des lettres, des poèmes ou encore des biographies. Son œuvre la plus connue est sans conteste Effi Briest. Dans ce livre, Theodor dénonce les mariages arrangés de son époque ; certains[Qui ?] pensent qu'il fut lui-même obligé de se marier avec sa femme, Émilie Rouanet-Kummer.

Œuvres romanesques[modifier | modifier le code]

  • Avant la tempête [« Vor dem Sturm »] (trad. M.-F. Denet, Cl. David), Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1878 (réimpr. 1981), 903 p. (ISBN 2-22107-546-3)
  • (de) Grete Minde (1880)
  • (de) Ellernklipp (1881)
  • (de) L’Adultera (1882)
  • Schach von Wuthenow (1883)
  • (de) Unterm Birnbaum (1885)
  • Cécile (1887)
  • Errements et tourments [« Irrungen, Wirrungen »] (trad. M.-F. Denet, Cl. David), Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1888 (réimpr. 1981), 903 p. (ISBN 2-22107-546-3)
  • (de) Stine (1890)
  • (de) Quitt (1890)
  • (de) Unwiederbringlich (1891)
  • Frau Jenny Treibel (1892)
  • Effi Briest (trad. A. Cœuroy, J. Rovan), Gallimard, coll. « L'Imaginaire »,‎ 1894 (réimpr. 2001, 2007), 346 p. (ISBN 2-07076-213-0)
  • (de) Die Poggenpuhls (1896)
  • Le Stechlin (trad. Jacques Legrand), Livre de Poche, coll. « Pochothèque »,‎ 1899 (réimpr. 1998), 441 p. (ISBN 2-253-93295-7)
  • Mathilde Möhring (1906, inachevé, posthume)

Ballades et poèmes[modifier | modifier le code]

  • Archibald Douglas (1854)
  • Barbara Allen (1870)
  • John Maynard (1885)
  • Der Silvesternacht (1851)

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • (de) Mes années d'enfance [« Meine Kinderjahre »] (trad. J. Legrand), Aubier,‎ 1894 (réimpr. 1993), 216 p. (ISBN 2-7007-1649-3)
  • Gedichte (poèmes) (1851)
  • Wanderungen durch die Mark Brandenburg (1862-82)
  • Der Krieg gegen Frankreich 1870-71 (1873)
  • Der deutsche Krieg von 1866, vol. 1 : Der Feldzug in Böhmen und Mähren, Bad Langensalza, Rockstuhl,‎ 1871, 2 vol. (ISBN 3-936030-65-0)
  • Der deutsche Krieg von 1866, vol. 2 : Der Feldzug in West- und Mitteldeutschland, Bad Langensalza, Rockstuhl,‎ 1871, 2 vol. (ISBN 3-936030-66-9)
  • Von Zwanzig bis Dreißig (« De vingt à trente ans », autobiographie) (1898) Texte sur Zeno

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]