Congrès de Nuremberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le congrès de Nuremberg ou Congrès du Reich (en allemand Reichsparteitag) est le rassemblement annuel du NSDAP (Parti national-socialiste) qui s'est tenu de 1923 à 1938 en Allemagne. À partir de l'arrivée au pouvoir d'Adolf Hitler en 1933, il a lieu chaque année au Reichsparteitagsgelände, gigantesque complexe construit par Albert Speer à Nuremberg. Il sert d'instrument de propagande nationale-socialiste. La cinéaste Leni Riefenstahl en tire le Triomphe de la volonté.

Hitler avait choisi cette prestigieuse cité médiévale pour y tenir chaque année le congrès du NSDAP. En 1927 et en 1929 déjà, deux congrès avaient eu lieu à Nuremberg, puis ceux-ci furent interdits par la ville jusqu'au moment où Hitler devint chancelier du Reich. À partir de 1933, Hitler en fait la ville officielle de tous les futurs congrès.

Cette ville ne fut pas choisie au hasard, cette cité est le décor privilégié pour exalter la grandeur passée de l'Allemagne (présence d'églises gothiques, d'un château fort, de maisons médiévales) et la rattacher au projet du Reich nazi à venir. Les congrès du NSDAP attiraient jusqu'à un million de personnes à Nuremberg, ils duraient une semaine et chaque jour était consacré à une organisation nazi particulière (une journée des Waffen-SS, jour des Jeunesses hitlériennes, etc.) et le congrès se terminait par la journée de la Wehrmacht, chaque congrès portait un nom :

  • en 1933 le congrès dit de « la Victoire de la Foi »,
  • en 1934 le congrès dit du « Triomphe de la Volonté »
  • en 1935 « le congrès de la Liberté » (c'est au cours de celui que sont proclamés les lois antisémites)
  • en 1938 (après l'Anschluss) « le congrès de la grande Allemagne ».
  • en 1939, le congrès initialement prévu sous le nom de « Congrès de la Paix » fut secrètement annulé du fait des tensions diplomatiques entre l'Allemagne et la Pologne et des préparatifs militaires en vue du déclenchement de la guerre. Les hostilités mirent définitivement fin aux « Reichsparteitage ».