Thierry la Fronde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thierry la Fronde

Titre original Thierry la Fronde
Genre Série d'aventures
Production RTF (1963-1964)
ORTF (1964-1966)
Musique Jacques Loussier
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine RTF Télévision (1963-1964)
Première chaîne de l'ORTF (1964-1966)
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 52
Durée 25 minutes
Diff. originale

Thierry la Fronde est un série télévisée d'aventures française en 52 épisodes de 25 minutes, diffusé du au sur RTF Télévision puis sur la première chaîne de l'ORTF

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1360, le roi de France, Jean II, est prisonnier des Anglais, et le Prince de Galles, Édouard de Woodstock, fils aîné du roi d'Angleterre Édouard III, occupe une bonne partie du royaume de France.

Un jeune seigneur solognot, nommé « Thierry de Janville », décide de résister aux Anglais, et se donne pour mission de délivrer son roi.

Un jour, son intendant Florent de Clouseaules le trahit et, comptant mettre la main sur ses terres, le livre aux Anglais. Il est alors fait prisonnier dans son propre château. Comme il connaît bien les lieux, il ne tarde pas à s'évader avec l'aide d'un hors-la-loi.

C'est ainsi que débutent ses aventures. Il parcourt la forêt et se constitue, au hasard des rencontres, une bande de compagnons prêts à tout pour l'aider dans sa tâche : Bertrand, Jehan, Pierre, Judas, Martin, Boucicault et Isabelle.

Comme son arme favorite est la fronde, il se fait désormais appeler « Thierry la Fronde ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (1963)[modifier | modifier le code]

  1. Hors-la-loi
  2. Les Compagnons de Thierry
  3. Le Sabot d'Isabelle
  4. Le Fléau de Dieu
  5. Le Trésor du Prince
  6. Le Filleul du Roi
  7. La Trahison de Judas
  8. Thierry et le Fantôme
  9. La Trêve de Pâques
  10. Ogham
  11. Le Duel des chevaliers
  12. Prisonniers
  13. Les Compagnons à Paris

Deuxième saison (1964)[modifier | modifier le code]

  1. Les Reliques
  2. L'Héritage de Pierre
  3. Le Royaume des enfants
  4. Pierre précieuse et perle fine
  5. Nous irons à Pontorson
  6. Thierry contre les compagnons
  7. Thierry et l'Archiprêtre
  8. Les Espions
  9. La Chronique oubliée
  10. L'Enfant d'Édouard
  11. La Bague du dauphin
  12. Une journée tranquille
  13. Brétigny

Troisième saison (1965)[modifier | modifier le code]

  1. Le Retour de Thierry
  2. Les Héros
  3. Le Château mystérieux
  4. Le diable ne meurt jamais
  5. Toque y si gausse
  6. La Mission secrète de Taillevent
  7. Les Tuchins
  8. Le Signe du sagittaire
  9. Thierry mourra demain
  10. La Chanson d'Isabelle
  11. Les Secrets du prieur
  12. La Ville morte
  13. La Route de Calais

Quatrième saison (1966)[modifier | modifier le code]

  1. Fausse Monnaie[3]
  2. Arsenic et Damoiselle
  3. L'Échafaud
  4. La Dent de Saint-Liphard
  5. Moi, le roi !
  6. L'Ogre de Brocéliande
  7. Jouets dangereux
  8. Échec au roi
  9. La Fourche du Diable
  10. Le Trésor des Templiers
  11. Ces dames de Pontorson
  12. Le Drame de Rouvres
  13. La Fille du Roi

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • Le scénario est inspiré de façon à peine voilée de l'histoire de Robin des Bois. La série apparaît au moment où Ivanhoe rencontre un grand succès dans les émissions enfantines du jeudi.
  • La série a été parodiée dans un sketch en noir et blanc des Inconnus intitulé Thierry la France.
  • Si le paysage de la série est bien un paysage de Sologne, Janville est une commune de la Beauce.
  • Le château du Moulin à Lassay-sur-Croisne a servi de décor pour la série.
  • Le scénariste se réserva l'interprétation du rôle ingrat de Messire Florent.
  • Le thème musical au cor Page d'aide sur l'homonymie a un rythme évoquant le galop d'un cheval.
  • L'humour n'est pas absent de la série. Dans l'un des épisodes, par exemple, un cuisinier se laisse délibérément faire prisonnier par les Anglais afin que ses compatriotes ne soient pas astreints à être nourris de cuisine britannique.
  • L'association de son personnage au Moyen Âge marquera Jean-Claude Drouot peut-être plus qu'il ne l'aurait souhaité. Le film Le bonheur, dans lequel il tourna et se passant aux temps contemporains, ne rencontra qu'un succès d'estime. En revanche le feuilleton Gaston Phébus fut un succès, et c'est encore à cette époque historique qu'on le retrouvera, plus âgé, dans Les Rois maudits.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Plusieurs livres en couleurs, reprenant une histoire illustrée de photos de la série, sont parus vers 1965 aux éditions Deux coqs d'or :

  • Une aventure de Thierry la Fronde
  • La Chanson d'Isabelle
  • Isabelle aux sabots
  • Le Secret du prieur
  • Les Chevaliers de Sologne
  • Le Filleul du Roi
  • Le Drame de Rouvres
  • Les Premières Armes de Thierry la Fronde

DVD[modifier | modifier le code]

  • 9 octobre 2006 : Thierry la Fronde, l'intégrale 4 DVD - Disponible aussi en volumes séparés

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Decaix (1934-1987), peintre et homme de théâtre, fondateur de la troupe de théâtre Les Coquillards de Trappes[réf. nécessaire]
  2. Le générique original était purement instrumental, mais il existe aussi une version chantée par John William et une autre par Jean-Claude Drouot, sur des paroles de Jean-Claude Deret.
  3. Diffusé le 24 décembre 1965. Cf. Télé 7 jours no 300, p. 84 : « Voici un épisode exceptionnel du feuilleton Thierry la Fronde qui reprendra de façon régulière, chaque dimanche, à partir du 9 janvier. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Richard Utz, « Robin Hood, Frenched », dans Gail Ashton et Daniel T. Kline, Medieval Afterlives in Popular Culture, New York, Palgrave Macmillan, 2012, p. 145-58.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :