Symphonie nº 9 de Dvořák

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Symphonie nº 9.
Symphonie no 9
B. 178 (op. 95)
Image décrite ci-après
Première page autographe de la Neuvième symphonie

Genre Symphonie
Nb. de mouvements 4
Musique Antonín Dvořák
Effectif Orchestre symphonique
Durée approximative 40 minutes
Dates de composition 1893
Création 15 décembre 1893
New York, Carnegie Hall
Interprètes Orchestre philharmonique de New York sous la direction d'Anton Seidl
Antonín Dvořák (1841-1904)
Symphonie n° 9 en mi mineur
« Du nouveau monde », op. 95

1. Adagio - Allegro molto

2. Largo

3. Scherzo : Molto vivace

4. Allegro con fuoco

La Symphonie n° 9 en mi mineur, B. 178 (op. 95) « Du Nouveau Monde » (Tchèque : Symfonie č. 9 e moll « Z nového světa ») est composée par Antonín Dvořák en 1893 et exécutée le 15 décembre de la même année au Carnegie Hall par l'Orchestre philharmonique de New York sous la direction d'Anton Seidl. Elle est la plus connue de ses symphonies et l'une des œuvres les plus populaires du répertoire symphonique moderne.

Historique[modifier | modifier le code]

Dvořák la compose durant son séjour aux États-Unis (1892-1896) alors qu'il travaille comme directeur du Conservatoire de New York et vit sur la Première Avenue de Manhattan.

Le deuxième mouvement est le plus reconnu par la nostalgie qui en émane. Dans un article publié le 15 décembre 1893 dans le New York Herald Tribune, Dvořák explique en quoi la musique des Indiens d'Amérique a influencé sa symphonie :

« Je n'ai utilisé aucune des mélodies indiennes. J'ai simplement écrit des thèmes originaux englobant les particularités de cette musique et, utilisant ces thèmes comme sujets, je les ai développés avec les moyens des rythmes modernes, contrepoints et couleurs orchestrales. »
Dv CA extrait.jpg
Premières mesures du 2e mouvement
jouées au cor anglais solo (tonalité originale : ré bémol majeur).

Dans le même article, Dvořák indique qu'il considère le deuxième mouvement comme « une étude pour une future œuvre, soit une cantate ou un opéra... qui sera basée sur The Song of Hiawatha de Longfellow » (il n'écrivit jamais cette œuvre). Il précise également que le troisième mouvement scherzo est « inspiré d'une scène de fête dans Hiawatha pendant laquelle les Indiens dansent ».

Neil Armstrong emporta un enregistrement audio de cette symphonie lors de la mission Apollo 11, la première à déposer un homme sur la Lune, en 1969.

Manuscrit original[modifier | modifier le code]

La partition qui a été publiée présente quelques différences avec le manuscrit de Dvořák. La partition publiée est la version pratiquement toujours jouée aujourd'hui. Cependant la version originale écrite par Dvořák a été défendue par le chef Denis Vaughan, qui l'a interprétée pour la première fois le 17 mai 2005 avec l'Orchestre philharmonique de Londres au Royal Albert Hall à Londres.

Structure[modifier | modifier le code]

La symphonie est composée de quatre mouvements :

  1. Adagio (4/8) - Allegro molto (2/4), en mi mineur (9 minutes trente environ)
  2. Largo, (4/4) en ré♭ majeur, puis do# mineur
  3. Scherzo : Molto vivace, (3/4) en mi mineur
  4. Allegro con fuoco, (4/4) en mi mineur, la coda en mi majeur

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de la Neuvième symphonie
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
2 flûtes, dont une jouant du piccolo
2 hautbois, dont un jouant du cor anglais
2 clarinettes en la, 2 bassons
Cuivres
4 cors 2 en mi, 2 en ut, 2 trompettes en mi,
3 trombones (2 ténors et basse); 1 tuba
Percussions
timbales, triangle (3e mvt), cymbales (4e mvt)

Utilisation dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Les thèmes de cette symphonie ont souvent été repris à diverses fins. On peut par exemple citer :

  • La chanson populaire américaine Going home est une reprise de la mélodie du cor anglais solo au début du 2e mouvement. Il s'agit du seul exemple recensé d'une chanson populaire inspirée par une symphonie[1] ;
  • Le thème 7 de la bande originale de Space Adventure Cobra est une adaptation jazz du premier mouvement de la 9° symphonie de Dvorak ;
  • la chanson Initials B.B. de Serge Gainsbourg, qui contient un extrait du premier mouvement ;
  • une autre chanson de Serge Gainsbourg, Requiem pour un con, reprend la ligne mélodique qui précède la conclusion du quatrième mouvement ;
  • la version animée du manga japonais One Piece, qui contient un extrait du 4e mouvement lors du combat final de Luffy contre Crocodile au Royaume d'Alabasta ;
  • le générique de Sciences d'Aujourd'hui, émission médicale mythique de l'ORTF, produite par Étienne Lallou et Igor Barrère au début des années 1960, qui est constitué du début du 4e mouvement ;
  • l'émission de la RTBF, La Semaine infernale utilisait le début du 4e mouvement pour son générique de fin. Dans la même émission, une séquence (J'ai testé pour vous) du comédien Éric De Staercke était annoncée par les premières mesures du début du 3e mouvement.
  • la chanson The Wizard Last Rhymes de l'album Rain Of A Thousand Flames du groupe de metal symphonique / power metal épique italien Rhapsody of Fire ;
  • le morceau By The Gates Of Moria de l'album Battalions Of Fear du groupe de power metal allemand Blind Guardian, également inspiré du 4e mouvement de cette symphonie ;
  • une reprise du 4e mouvement, sur l'album The Miskolc Experience du groupe de metal Therion ;
  • une reprise du 1er mouvement, sur l'album The Classical Conspiracy du groupe de metal symphonique Epica, enregistré au même endroit que le précédent, avec le même orchestre, et l'air principal de ce mouvement peut aussi être entendu une fois dans une chanson de leur premier album ("The Phantom Agony": "Illusive Consensus" ;
  • dans l'anime Kenko Zenrakei Suieibu Umisho, le dixième épisode contient un extrait du 4e mouvement ;
  • dans la version animée du manga japonais Major, l'épisode 123 (Saison 5, épisode 19) reprend le début du 4e mouvement ;
  • la chanson Going Home de l'album CD Angel Voices et du DVD de même nom, du chœur de garçons anglais Libera (Chœur), est basée sur le début du 2e mouvement ;
  • dans la version animée du roman japonais Nogizaka Haruka no Himitsu, l'épisode 11 et 12 reprennent le début du 4e mouvement ;
  • le thème jazz Goin' Home du saxophoniste Ike Quebec, figurant sur son album Soul Samba, est un arrangement du mouvement Largo ;
  • le thème de La Menace fantôme de la Guerre des étoiles, ainsi que Duel of the Fates, est fortement inspiré du thème du Scherzo ;
  • le cantique Un monde meilleur s'inspire directement du 2e mouvement ;
  • transcription pour contrebasse solo du 2e mouvement par Mauricio Romero[2] ;
  • les jeux de rythme de la série Taiko no Tatsujin' incluent dans leur playlist le 4e mouvement ;
  • le thème musical principal du Seigneur des anneaux : Le Retour du roi est fortement inspiré du 4e mouvement ;
  • dans la version anime du manga Sket Dance, l'épisode 8 reprend le début du 4e mouvement.
  • dans le jeu vidéo Asura's Wrath, le début du 4e mouvement est utilisé comme thème pendant le combat contre le boss Augus.
  • dans le morceau 'Classical Homicide' de Dalek, le début de Symphonie n° 9 en mi mineur est utilisé.
  • le nom du roman japonais Shinsekai Yori se traduit « Du Nouveau Monde », de plus la chanson Going Home est utilisée dans la version animé du roman pour indiquer aux enfants qu'il est l'heure de rentrer.
  • dans le jeu vidéo Catherine, le premier mouvement est repris dans une musique qui accompagne l'escalade de la Cour lors de la 5e nuit de cauchemar.
  • le thème principal du 4e mouvement sert de base à un chant des Bad Gones supporters de l'Olympique lyonnais.
  • dans le jeu vidéo Civilization 4 on peut entendre le deuxième mouvement à l'ère industrielle.
  • dans un sketch de l'humoriste Albert Dupontel, on entend le début du quatrième mouvement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]