Seul au monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Seuls au monde (Stargate)

Seul au monde

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film.

Titre original Cast Away
Réalisation Robert Zemeckis
Scénario William Broyles Jr.
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
DreamWorks SKG
ImageMovers
Playtone
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure
Drame
Sortie 2000
Durée 143 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Seul au monde (Cast Away) est un film réalisé par Robert Zemeckis, sorti en 2000. Le tournage a eu lieu au nord-ouest des Fidji, sur l'île volcanique de Monuriki. Les transports entre l'île et le continent furent réalisés par la société FedEx, qui en échange plaça son produit (dans ce cas son service) à son avantage dans le film[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Travaillant pour FedEx, Chuck Noland est appelé en urgence sur un vol, le soir de Noël, alors qu'il dînait avec sa fiancée et sa famille. Victime d'une grave avarie, l'avion cargo s'écrase et il est le seul à en réchapper. Il se retrouve sur une des nombreuses îles Cook, déserte, entourée de barrières de corail infranchissables, dans l'océan Pacifique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteur délégué : Joan Bradshaw
Producteurs associés : Cherylanne Martin et Steven J. Boyd
Drapeau des États-Unis États-Unis : 20th Century Fox
Drapeau de la France France : United International Pictures
Drapeau des États-Unis États-Unis : 7 décembre 2000 (première) et 22 décembre 2000 (sortie nationale)
Drapeau de la France France, Drapeau de la Belgique Belgique et Drapeau : Suisse Suisse romande : 21 janvier 2001
  • Classifications :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

Le scénariste William Broyles Jr. s'est brièvement immergé dans des conditions similaires à celles du personnages de Chuck, pour écrire le script du film. Il est ainsi resté sur une île du golfe de Californie et a déclaré que « livré à moi-même, j'appris à localiser une source d'eau potable, à utiliser du silex en guise de couteau, etc. Autant d'expériences basiques qui furent ultérieurement développées et incorporées au script[4]. »

Casting[modifier | modifier le code]

Tom Hanks retrouve le réalisateur Robert Zemeckis après Forrest Gump en 1994, pour lequel il avait reçu l'Oscar du meilleur acteur.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté à Moscou début 1999, puis à Los Angeles et enfin aux Fidji[5], dont l'île Monuriki. Le tournage a eu lieu en deux parties, séparées d'environ un an, pour permettre à Tom Hanks de perdre du poids et de se laisser pousser la barbe, pour la seconde partie du film. Durant cette période, le réalisateur Robert Zemeckis et une partie de l'équipe ont tourné le film Apparences[4]. L'équipe retourne ensuite aux Fidji, plus d'un an après avoir quitté l'île[5].

L'île déserte qui allait servir de décor principal a été très difficile à trouver. L'équipe de tournage a parcouru la plupart des archipels du Pacifique Sud avant de découvrir l'île volcanique de Monuriki, au nord-ouest des Fidji[4].

Musique[modifier | modifier le code]

La bande originale minimaliste du film est composée par Alan Silvestri, collaborateur régulier de Robert Zemeckis. La bande son du film est cependant remarquable par son absence de musique et par la présence d'effets sonores et de bruits en tout genre, pour renforcer l'isolement de Chuck[5] Au début du film, on entend cependant la chanson traditionnelle russe écrite par Lev Knipper, Plaine, ma plaine (Polyushko, Polye), chantée par des enfants. Elle n’apparaît pas dans le CD commercialisé comme B.O. du film. Ce disque est en fait une anthologie des compositions de Silvestri pour les films de Zemeckis, excepté l'inédit End credits (générique de fin)[6].

Liste des titres
  1. "Cast Away" – 3:44
  2. "Wilson, I'm Sorry" – 1:39
  3. "Drive to Kelly's" – 3:54
  4. "Love of My Life" – 1:47
  5. "What the Tide Could Bring" – 3:39
  6. "Crossroads" – 2:08
  7. "End Credits" – 7:29

Distinctions principales[modifier | modifier le code]

Source et distinctions complètes : Internet Movie Database[7]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Une publicité pendant et après le film[modifier | modifier le code]

La marque FedEx est omniprésente au cours du film et clairement mise en vedette avec notamment l’apparition du patron de la société en personne. Près de 1500 salariés de l'entreprise ont par ailleurs figurés dans le film[1]. Tout est mis en œuvre pour le respect de la livraison et la fin nous le montre bien alors que la marque Wilson est devenue un personnage du film. C'est l’un des placements produit les plus longs dans un film (143 min) .

La société FedEx qui s'est occupée de la logistique pendant 2 ans[1], a fait concevoir un spot de son héros, qui fait référence au film Seul au monde, pour vanter à nouveau son professionnalisme. On peut assister à la remise du paquet. La destinataire l'ouvre et on découvre qu'il y avait dedans un téléphone satellitaire portable, une canne à pêche, un purificateur d'eau et un sachet de graines[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c FedEx fête ses 30 ans communiqué de presse FedEx (16/04/2003)
  2. (en) Budget et box-office US - Box Office Mojo
  3. Dates de sortie - Internet Movie Database
  4. a, b et c Secrets de tournage - AlloCiné
  5. a, b et c Seule au monde commentaire audio du réalisateur dans les bonus du DVD
  6. (en) « Cast Away: The Films of Robert Zemeckis and the Music of Alan Silvestri », allmusic (consulté le June 2, 2009)
  7. (en) Awards - Internet Movie Database
  8. pub de la Société Fedex

Liens externes[modifier | modifier le code]