Blind Guardian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blind.

Blind Guardian

Description de cette image, également commentée ci-après

Concert à Paris en octobre 2006.

Informations générales
Pays d'origine Krefeld,
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Power metal, heavy metal, speed metal, metal symphonique, progressive metal
Années actives Depuis 1984
Labels No Remorse, Virgin, Century Media, Nuclear Blast
Site officiel Blind-guardian.com
Composition du groupe
Membres Hansi Kürsch
André Olbrich
Marcus Siepen
Frederik Ehmke
Anciens membres Thomas Kelleners
Markus Dörk
Christof Theißen
Hans-Peter Frey
Thomas « Thomen » Stauch
Logo

Blind Guardian est un groupe de power metal allemand, né dans les années 1980 sous le nom de Lucifer's Heritage. Ils s'inspirent de l'Heroic Fantasy et du monde de J.R.R. Tolkien. Le groupe est souvent crédité pour son influence sur le power metal et le speed metal[1],[2].

Au fil des albums, ils misent davantage sur la clarté, n'hésitant pas à adopter des mélodies qui s'inspirent de la musique épique. Par ce biais, ils se distancent de nombre de formations européennes pour former, avec Gamma Ray et Helloween, la base du power-speed germanique. Ils s'inspirent sans distinction de toutes les grandes sagas, de l'Iliade au Seigneur des anneaux, en passant par Lancedragon, Nietzsche, les sujets religieux, et surtout le Silmarillion, qui inspire tout l'album Nightfall in Middle-Earth. Les textes sont composés par le chanteur Hansi Kürsch, et les mélodies par l'ensemble des membres, en alternance ou en collaboration.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et succès (1984–1996)[modifier | modifier le code]

Le groupe est fondé en 1984 à Krefeld, en Allemagne, sous le nom de Lucifer’s Heritage[3] par Hansi Kürsch (voix, basse), Andre Olbrich (guitare), Markus Dörk (guitare) et Thomen Stauch (batterie). Le groupe devient brièvement quintet après l'arrivée de Thomas Kelleners. Cependant, Kelleners quitte le groupe quelques mois plus tard[4]. Lucifer's Heritage enregistre d'abord quelques demos en 1985 et 1986, malgré de lourds changements dans son line-up : Dörk et Stauch sont remplacés par Christof Theißen et Hans-Peter Frey, respectivement. Finalement, en 1987, Marcus Siepen se joint au groupe, et Thomen revient ; ainsi le line-up restera le même pendant 18 ans.

Lucifer's Heritage signe un contrat au label No Remorse Records puis change son pour Blind Guardian pour éviter toute spéculation concernant une éventuelle implication du groupe dans le satanisme. Le groupe fait paraître son premier album Battalions of Fear en 1988, essentiellement speed metal largement influencé par Helloween[5]. Ces deux groupes allemands ont des similitudes, et le fondateur de Helloween, Kai Hansen, a fait une brève apparition dans le LP de Blind Guardian, Follow the Blind (1989), dans lequel le groupe prouve son inspiration pour le thrash metal[6],[7]. Leur troisième LP, Tales from the Twilight World (1990), possède une sonorité mélodique à l'influence de la musique classique. Blind Guardian signe chez Virgin Records en 1991, et fait paraitre son quatrième album studio Somewhere Far Beyond en 1992 et l'album live Tokyo Tales en 1993. Flemming Rasmussen, l'ancien producteur de Metallica, travaille avec le groupe dès 1994 pour leur cinquième album Imaginations from the Other Side commercialisé en 1995, et The Forgotten Tales en 1996.

Départ de Thomen Stauch (1997–2009)[modifier | modifier le code]

Le chanteur Hansi Kürsch.

En 1998, Blind Guardian fait paraitre son album Nightfall in Middle-Earth. Vincent Jeffries, du site Allmusic, accueille positivement l'album[8]. Avec l'album-concept inspiré du Silmarillion de J. R. R. Tolkien[9], la musique de Blind Guardian démontre une certaine influence folk rock, et présente l'utilisation du genre heavy de Queen. Depuis Nightfall, la guitare basse est jouée occasionnellement par Oliver Holzwarth, et Hansi au chant. Nightfall est également le dernier album Blind Guardian produit par Rasmussen.

A Night at the Opera, nommé d'après l'album de Queen du même nom, paraît quatre ans plus tard. Dans cet album, le groupe présente une influence metal progressif et une sonorité orchestrale[10]. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un véritable album-concept, certaines paroles présentent les thèmes de la religion et des relations entre les humains et les divinités. Il est suivi d'un album live en 2003 et d'un DVD, Imaginations Through the Looking Glass, en 2004.

Blind Guardian participe aux pistes du film King Rising, au nom du roi d'Uwe Boll, sorti en 2008[11]. Le groupe enregistre également le thème du jeu vidéo Sacred 2: Fallen Angel, la suite de Sacred[12].

Dernières activités (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Blind Guardian, en 2009.

A Voice in the Dark est le prochain single de Blind Guardian commercialisé le 25 juin 2010. Le 30 juillet 2010, l'album At the Edge of Time suit. Le groupe participe au The Sacred Worlds and Songs Divine Tour 2010, accompagné par Enforcer et de Steelwing, pour l'Europe. Le 21 juillet 2011, Hansi Kürsch annonce sur le site officiel de Blind Guardian que le groupe travaille sur un album orchestral[13],[14].Le 1er septembre 2011, Oliver Holzwarth se joint à temps plein à Rhapsody of Fire, après 13 ans chez Blind Guardian[15]. Le 7 janvier 2012, le groupe fait paraitre une compilation, intitulée Memories of a Time to Come, composée de chansons remixées et retouchées de sa discographie[16]. Le 11 juillet 2012, Hansi poste la date d'arrêt de leur tournée sur leur site officiel après le Rockharz festival de Ballenstedt[17].

En octobre 2013, le groupe annonce sa participation dans une soirée à Geiselwind pour le 31 mai 2014. Le 18 octobre 2013, Hansi annonce une date de fin pour l'achèvement de leur nouvel album. Il mentionne le bon déroulement de la production et la liste des titres qui seront préentés (Irish Hill [désormais intitulé Grand Parade], Encrypted Time, Prophecies, Holy Grail, Winter's Coming, The Throne, The Ocean, et Outcast) et d'autres chansons avec des titres sans doute temporaires comme Song 9 et Midtempo Song[18].

Style musical[modifier | modifier le code]

Le groupe joue essentiellement des morceaux à la mélodie rapide, qui peuvent être décrits comme du speed metal, surtout sur les premiers albums. Plus tard, la musique est arrangée de façon plus lente et plus orchestrale, ce qui déplaît un peu à de nombreux fans des débuts, mais élargit le public du groupe. Aujourd'hui, les caractéristiques de Blind Guardian sont des arrangements polyphoniques complexes de guitare, ainsi que des effets et techniques insolites. La création de leurs morceaux est quasiment exempte de répétitions.

Les textes abordent la plupart du temps des thèmes de la littérature fantasy, en particulier Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien. Le groupe reprend également des thèmes des œuvres de Stephen King, Frank Herbert et Walter Moers. Des thèmes de l'Histoire, de société ou religieux sont aussi abordés. L'album A Twist in the Myth évoque des thèmes plus abstraits comme l'importance des changements et des rêves.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels

Membres de session

  • Thomas Hackmann (studio) – chant secondaire (depuis 1990)
  • Oliver Holzwarth (studio) – basse (depuis 1997), membre live avec chant secondaire (1997–2011)
  • Olaf Senkbeil (studio) – chant secondaire (depuis 1998)
  • Pat Bender (studio) – clavier, effets sonores (depuis 2002)
  • Barend Courbois (live) – basse (depuis 2012)
Anciens membres
  • Thomas Kelleners – chant (1984)
  • Markus Dörk – guitare (1984–1985)
  • Christof Theißen – guitare rythmique (1986)
  • Hans-Peter Frey – batterie (1986)
  • Thomas « Thomen » Stauch – batterie, percussion (1984–1985, 1987–2005)

Anciens membres de session

  • Mathias Wiesner (studio) – clavier, effets sonores (1989–2002), basse (1992)
  • Alex Holzwarth (live) – batterie (2002–2003)
  • Michael "Mi" Schüren (live and studio) – clavier, grand piano (1997–2011)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Lives[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

The-Remasters[modifier | modifier le code]

En 2007, à l'occasion du 20e anniversaire du groupe, les six premiers albums studio (de Battalions of Fear à Nightfall in Middle-Earth inclus), l'album live Tokyo Tales et la compilation The Forgotten Tales ont été remasterisés par Charlie Bauerfeind. Ces versions comprennent des bonus (démo et/ou second titre de single), et les livrets ont été enrichis de notes et de nouvelles illustrations. Les couvertures ont également été retravaillées. Les deux premiers albums (Battalions of Fear et Follow the Blind) ont été remixés.
Ces versions remasterisées ont été publiées en juin 2007 dans toute l'Europe, puis dans le monde, par leur label de l'époque, Virgin/EMI. Les tranches des 8 CD donnent, rangés chronologiquement, une variante modernisée de la "guitare-dragon" du single A Past and Future Secret[19],[20].

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « No Life Till Metal », sur Nolifetilmetal.com (consulté le 5 novembre 2010).
  2. (en) Rock Hard Magazine
  3. (en) Blind Guardian, « Band: How it started... » (consulté le 15 juillet 2007).
  4. (en) « Lucifer's Heritage on MusicMight » (consulté en 2 août 2012).
  5. (en) « Battalions of Fear Review » (consulté en 17 février 2008).
  6. (en) « Metalkings.com », Metalkings.ru (consulté le 15 juillet 2011).
  7. (en) « Follow the Blind Review » (consulté en 17 février 2008).
  8. (en) « Nightfall in Middle-Earth Review » (consulté en 17 février 2008).
  9. (en) Bradford Lee Eden. Middle-earth Minstrel: Essays on Music in Tolkien. McFarland, 2010. ISBN 0-7864-4814-8, ISBN 978-0-7864-4814-2. 215 pages
  10. (en) « A Night at the Opera Review » (consulté en 17 février 2008).
  11. (en) « Various Artists – In the Name of the King. Soundtrack review », Imhotep.no (consulté le 15 juillet 2011).
  12. (en) Hansi's letter to "the Following" fan site.
  13. (en) « Harbinger of great things to come » (consulté le 10 septembre 2011).
  14. (en) « Blind Guardian – Update On New Orchestral Album » (consulté le 10 septembre 2011).
  15. (en) « Rhapsody of Fire annonces Holzwarth as their new member » (consulté en 23 août 2011).
  16. (en) « Nuclear Blast's "Memories of a Time to Come" page » (consulté le 12 octobre 2011).
  17. (en) « Where do we go from here? » (consulté le 31 juillet 2012).
  18. (en) « A sign of hope... » (consulté le 20 octobre 2013).
  19. Blind Guardian - The Remasters
  20. METALGLORY Magazine - Interviews - Blind Guardian Die Blind Guardian Remasters Serie ist da

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :