Siséra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Siséra

Description de cette image, également commentée ci-après

Yaël tue Siséra, de Jacopo Amigoni (vers 1739)

סיסרא




Activité principale Général d'armée

Compléments

Contemporain de Débora, de Yaël, de Barac et de Yabin

Siséra (en hébreu : סיסרא) est, selon le chapitre 4 du livre des Juges, un général de l'armée de Yabin, roi d'Hazor.

Étymologie[modifier | modifier le code]

On a attribué à Siséra une étymologie philistine, hittite, hourrite, ou encore égyptienne (Ses-Ra, « serviteur de Ra »).

L'archéologue israélien Adam Zertal identifie Siséra aux Shardanes, une ethnie composant les Peuples de la mer[1].

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Le livre des Juges raconte que Yabin opprimait Israël depuis vingt ans grâce à ses chars de combat[2]. La prophétesse Débora demande alors à Barac de lever une armée pour aller le combattre[3]. La rencontre se fait sur le mont Thabor. L'armée de Yabin est commandée par Siséra, à la tête de ses redoutables chars de combat, mais Barac remporte la victoire avec l'aide de Dieu.

Siséra prend la fuite à pied et pense trouver refuge chez ses anciens alliés[4]. En effet, Yaël, la femme d'Haber le Kénite, l'accueille dans sa tente, lui donne du lait et le cache sous une couverture[5]. Bientôt endormi, Yaël viole alors les lois de l'hospitalité, et le tue en lui enfonçant dans la tempe un des piquets de sa tente à l'aide d'un marteau[6].

À l'arrivée de Barac, elle vient à sa rencontre et lui montre le corps sans vie de Siséra[7]. Déborah, qui accompagne Barac, chante alors un cantique d'action de grâce qui exalte le geste de Jaël au lieu de le condamner[8].

Postérité[modifier | modifier le code]

L'histoire de Jaël et de Siséra a inspiré de nombreuses œuvres, dont :

Musique[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Long time archaeological riddle solved (en), article du Jerusalem Post daté du 07/02/2010.
  2. Jg 4,3
  3. Jg 4,6
  4. Jg 4,15
  5. Jg 4,18
  6. Jg 4,21
  7. Jg 4,22
  8. Jg 5,1